• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Amende de 4,34 milliards d’euros : Délit de sale gueule pour Google ?

Amende de 4,34 milliards d’euros : Délit de sale gueule pour Google ?

4,34 milliards d’euros. C’est l’amende record infligée à Google par la commission européenne pour abus de position dominante. Bruxelles exige également à la firme de Mountain View de mettre fin à ses pratiques « anticoncurrentielles » dans les 90 jours sous peine de se voir infliger d’autres amendes pouvant atteindre jusqu'à 5 % de son chiffre d’affaires journalier mondial.

 

Pourquoi Google a t-elle été condamnée ? 

Cette amende record concerne le système d’exploitation pour mobile de Google : Android. Ce dernier est présent sur plus de 80 % de smartphones dans le monde. 3 griefs sont retenus contre Google qui aurait :

  • Exigé des fabricants de smartphones la préinstallation du moteur de recherche de Google et son navigateur Chrome s’ils veulent obtenir une licence d’utilisation pour le Goolge Play store, la boutique d’applications de Google.
  • Empêché les fabricants de vendre des appareils sous des versions Android non approuvées par Google.
  • Réalisé des partenariats avec certains grand fabricants et opérateurs de réseaux mobiles afin qu’ils préinstallent le moteur de recherche Google Search au sein de leurs appareils

Pour développer l’écosystème Android, Google a mis au point le MADA (Mobile Application Distribution Agreement). Il s’agit d’un accord important pour le géant américain qu’il propose à tous les fabricants de smartphone souhaitant préinstaller Android sur leurs appareils. Le MADA s’est au fil des années étoffé pour se matérialiser sous la forme de 11 applications Google parmi lesquelles on peut citer : Gmail, Google Search, Google Drive, Duo ou encore Youtube. Ces 11 applications sont installées par défaut sur tous les smartphones des fabricants partenaires de Google.

Android Google 

Image sous licence CC0 Creative Commons (Pixabay)

Rappelons que le système Android de Google est basé sur AOSP (Android Open Source Project), un projet libre ouvert à tous. Et c’est d’ailleurs là le point de départ de la défense de Google. Sur son compte Twitter, la firme qui a annoncé qu’elle ferait appel de la décision de la commission européenne a tenu à rappeler « qu’Android a offert plus de choix à tout le monde, et non le contraire. »

 

 Dans le communiqué de presse publié par la commission européenne ce 18 juillet, il est d’ailleurs précisé qu’à chaque nouvelle version d’Android, Google publie le code source en ligne. Cela permet ainsi à tout un chacun de modifier le code de l’OS pour en créer des versions alternatives. Ce code source ne contient pas les fameuses Google Apps.

Toutefois, montrer patte blanche ne suffit pas. Et Google qui détient aujourd’hui plus de 90% de parts de marché dans certains pays d’Europe paye les frais d’une stratégie qui lui a permis d’anticiper mais aussi de participer indéniablement à l’avènement de l’internet mobile.

Alphabet google

Logo officiel d'Alphabet (Domaine public)

Reuters via Business Insider précise que la commission avait le pouvoir d’exiger jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires d’Alphabet (la maison-mère de Google). Ce dernier s’élevait à près de 110 milliards de dollars en 2017.

Google n'est pas la seule 

Ce n’est pas la première fois que la firme est condamnée à payer d’énormes amendes pour abus de position dominante, et ce ne sera sans doute pas la dernière. L’an passé, la commission européenne avait condamné Google à verser 2,42 milliards d’euros pour avoir favoriser son comparateur de prix Google Shopping.  La commission européenne étudie également le cas d’Adsense la régie publicitaire du géant américain, et ce n’est pas fini ; nous apprenions la semaine dernière que des boutiques d’applications alternatives à Google Play Store avaient également porté plainte pour concurrence déloyale de Google.

Google n’est pas la seule grande entreprise à être dans le viseur de Bruxelles. Facebook et Apple pourraient elles aussi en faire les frais d’autant que la marque à la pomme dispose d’un système de boutique d’applications très exclusif sur son système d’exploitation iOS.

La commission européenne a infligé dans le passé des amendes pour abus de position dominante à Microsoft (497 millions d’euros en 2004) pour Windows Media Player ou encore Qualcomm (997 millions d’euros) pour avoir verser des sommes conséquentes à Apple afin qu’elle ne s’approvisionne pas ailleurs.

 MISE A JOUR 20/07

Trump s'en mêle

Le 19 juillet, au lendemain de la publication de cet article, Donald Trump ajoutait son grain de sel dans cette affaire. Alors qu'il qualifiait l'UE il y a 5 jours d' "ennemi" commercial  des Etats-Unis, il tweetait hier : " Je vous l'avais bien dit ! L'Union européenne vient d'infliger une amende de cinq milliards de dollars à l'une de nos grandes entreprises, Google. Ils ont vraiment profité des États-Unis, mais pas pour longtemps ! ". 

Tweet de Trump

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Amende de 4,34 milliards d’euros : Délit de sale gueule pour Google ?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Keepsafe Browser iOS Keepsafe Browser iOS 0 téléchargement

    Keepsafe Browser est une très bonne alternative à Safari sur iOS si vous voulez pouvoir protéger votre vie privée sur la toile. Il permet de...
    Voir le logiciel

  • Keepsafe Browser Android Keepsafe Browser Android 0 téléchargement

    Keepsafe Browser est un navigateur internet dédié à la protection de la vie privée de l’utilisateur. Il offre différents outils pour...
    Voir le logiciel

  • Avast Secure Browser Avast Secure Browser 310 téléchargements

    Avast Secure Browser est un programme développé par Avast. Il s’agit d’un navigateur internet qui propose de nombreuses options dédiées à la...
    Voir le logiciel