• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Des applis phares comme Netflix veulent se passer de Google Play et de l'App Store

Des applis phare comme Netflix veulent se passer de Google Play et de l'App Store

Pratiques anticoncurrentielles envers leurs concurrents, et marges excessives pour les petits éditeurs d'applis indépendants, Google Play et App Store sont peut-être pratiques pour les utilisateurs, mais sont l'objet d'une remise en cause par de nombreux acteurs du numérique.

Les éditeurs qui en ont les moyens pensent même sérieusement à se passer de leurs services. Après la rumeur selon laquelle Fortnite Android ne serait disponible que sur le site officiel, voilà que Netflix teste une manière d'éviter la commission de 30% qu'impose l'App Store à chaque achat sur sa plateforme. Décryptage.  

Netflix se passerait volontiers de l'App Store

Le magasine américain TechCrunch a pu confirmer que Netflix est actuellement en train de tester un nouveau chemin pour l'utilisateur au moment du paiement lorsqu'il passe par le magasin d'Apple.

Plutôt que de payer directement depuis la plateforme comme pour n'importe quelle autre application, l'utilisateur sera redirigé vers le site de Netflix, et pourra effectuer son paiement hors du magasin.

Ce test est effectué dans 33 pays, dont la France, du 2 août au 30 septembre, dans plusieurs régions aux quatre coins du Globe (Europe, Amérique latine, Asie). L'objectif est d'éviter d'être redevable à l'App Store de 30% des recettes faites sur la plateforme. 

Parmi les applis essentielles de Google Play Store, Spotify et Netflix.

Parmi les applis essentielles de Google Play Store, Spotify et Netflix.

En quelques jous, deux applis parmi les plus téléchargées décident de franchir le pas et de boycotter l'un des deux références en matière de magasins d'applications.

En effet, récemment, Epic Games a également informé ses clients qu'il se passerait des service de Google Play pour Fortnite sur Android. Il faut donc passer par le site officiel ou des sites de téléchargement pour installer l'appli, pourtant gratuite. 

Les grosses licences pourraient déserter Google Play et l'App Store

C'est déjà le cas de certaines licences, car Netflix n'est pas la première à être dérangée par la perspective de donner 30% de ses recettes à Apple. Spotify a déjà franchi le cap, et propose uniquement le paiement sur son site internet désormais : 

" Jusqu'à tout récemment, il était possible de souscrire à Spotify Premium avec le système de paiement in-app d'Apple. Cependant, ce mode de paiement n'est plus disponible pour les nouveaux abonnés. En effet, comme Apple prélevait des frais supplémentaires en plus du tarif standard, nous avons décidé d'éliminer les intermédiaires, pour le bien de votre portefeuille ! "

Autrement dit, la page de présentation de Spotify et Netflix existent toujours, mais l'utilisateur est ensuite redirigé pour tout ce qui traite des achats. Netflix mènera-t-elle son projet au bout comme Spotify ? Possible, Netflix a déjà cessé de proposer le paiement via Google Play depuis mai dernier. 

Pour Netflix, la fin des commission des deux magasins sur ses 130 millions d'utilisateurs risque bien de lui rapporter gros. En parallèle, la société passe des accords avec les fournisseurs d'accès à internet ou les fabricants de télévision, notamment pour imposer le fameux bouton "Netflix" sur les télécommandes des TV connectées. 

Et pour les petits éditeurs ? 

Apple et Google doivent faire la tête : ces applications font partie des plus rentables de ces plateformes. Mais ces grosses licences font partie des rares qui peuvent encore se permettre de sortir de leurs magasins. 

Ces derniers sont en effet plus qu'avantageux pour les plus petits éditeurs, à qui ils fournissent une visibilité mondiale, mais aussi des outils de développement et des facilités de paiement pour les utilisateurs. 

Le Monopole des magasins

Techcrunch tient à préciser que les deux entreprises ont leurs propres raisons d'en vouloir à Apple. Et pour cause : Apple envisage de sortir bientôt, à la manière d'Amazon Prime, sa propre plateforme de streaming vidéo, et fait déjà concurrence à Spotify via Apple Music. 

Les entreprises Google et Apple ne détiennent pas seulement deux plateformes sympathiques et bien fournies : elle sont aussi accusées d'être à la tête de vrais monopoles. Les entreprises à l'origine d'alternatives à Google Play et App Store (oui, elles existent !) se plaignent d'une concurrence déloyale face à ces deux mastodontes.

Ils ont, entre autres, le contrôle du système d'exploitation (android ou iOS) implanté sur le téléphone, ainsi que du magasin d'application et d'un certain nombre d'applications directement intégrées et impossibles à désinstaller : le moteur de recherche Google, Music, Photos, Calendrier, Chrome, etc.

Difficile de rivaliser avec des acteurs aussi puissants, la Commission européenne a d'ailleurs infligé une amende de 3,34 milliards d'euros en juillet dernier à Google pour pratiques anticoncurrentielles.

A l'heure actuelle, Google Play permet à Google de dégager des milliards de dollars de revenus annuels, sans parler des données qu'elle collecte pour ses recherches et pour le ciblage publicitaire. 

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Des applis phares comme Netflix veulent se passer de Google Play et de l'App Store

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Vivaldi Vivaldi 1436 téléchargements

    Si vous trouvez que Google Chrome et Mozilla Firefox ne répondent plus à vos attentes en termes de navigation internet, il est peut-être temps...
    Voir le logiciel

  • Opera Opera 1075 téléchargements

    Opera se distingue par ses innovations dans le marché des navigateurs web. En effet, il a récemment fait un virage à 180C en choisissant...
    Voir le logiciel

  • Maxthon Cloud Browser Maxthon Cloud Browser 266 téléchargements

    Maxthon Cloud Browser est un logiciel gratuit utilisant un moteur double cœur basé sur Webkit et Trident, qui permet aux utilisateurs d’envoyer...
    Voir le logiciel