• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Doit-on vraiment se laisser tenter par Injustice 2 ?

Doit-on vraiment se laisser tenter par Injustice 2 ?

Les amateurs de jeux de baston attendent principalement deux titres cette année : Tekken 7 (qui accueillera Akuma de Street Fighter)  et Injustice 2. Le jeu proposé par Warner Bros et NetherRealm Studios qui avaient donné un bain de jouvence à Mortal Kombat en 2011 est de retour avec encore plus de super-héros. Il est vrai que les bandes-annonces diverses et variées ne nous laissent pas de marbre. Mais qu’attendre d’injustice 2 ? Doit-on vraiment mettre la main à la poche ou se replonger simplement dans le premier opus ? 

Que sait-on d’injustice 2 ?

Dans Injustice 2, Superman a littéralement perdu la tête après avoir tuer Loïs Lane suite à une manipulation du Joker. Le Kryptonien en arrive au point de s’associer avec ses pires ennemis pour affronter ses anciens alliés toujours emmenés par un Batman du tonnerre. Il s’agit bien évidemment d’une réalité alternative similaire à celle que DC ou Marvel ont l’habitude de nous concocter. Le mode histoire s’annonce donc haletant, si l’on se base sur ce pitch mais aussi plus long que celui d’injustice 2 qui dure tout de même 5 heures. Il est vrai que NetherRealm ne nous a pas habitué à faire dans la dentelle question story.

Un mode Multivers alléchant

La grande nouveauté de ce jeu c’est le mode Multivers  au sein duquel les joueurs recevront des défis quotidiens et affronteront  des adversaires pour obtenir des récompenses. Les conditions de combat varieront en fonction de l’univers. NetherRealm a annoncé que des mises à jour implémenteront de nouveaux défis et de nouvelles récompenses.

Du beau monde au casting

Les amateurs de l’univers DC se régaleront de la présence de la rayonnante Harley Quinn et de son timbré de petit ami le Joker, de Wonder Woman, de Superman, Batman, Flash et Grodd. A noter que notre emblématique ami Sub-Zero (Mortal Kombat) est aussi de la partie. D’autres viendront étoffer le casting dans des DLC qu’il nous tarde de découvrir. NethereRealm a annoncé pour l’instant plus d’une trentaine de personnages au total (en comptant ceux des DLC).

La part belle à la customisation

Dans Injustice 2 vous pourrez customiser vos personnages avec des objets récupérés aléatoirement au fil de votre progression dans le jeu. Ces objets (des pantalons, des capes, des plastrons, des casques etc.) renforcent vos personnages en améliorant certaines de leurs compétences. A noter que vous aurez le choix pour le mode multi-joueurs ou le mode solo d’opter pour les tenues classiques (personnages non améliorés) et les tenues personnalisées (personnages boostés). Pas de panique si vous êtes débutant et que votre Batman niveau 1 affronte un Superman niveau 40, ses compétences seront automatiquement mise à niveau pour garantir une certaine équité entre les joueurs.   

Une triste impression de Déjà Vu

Comme vous vous en doutez, le gameplay d’Injustice 2 est celui qui a été utilisé pour Mortal Kombat (9 et 10) et le premier opus d’Injustice sorti en 2013. Mais que voulez-vous c’est la patte NetherRealm et on ne peut rien y faire. Il faudra faire avec le manque de fluidité, travailler sans relâche ses combos pour les sortir au bon moment tout en prenant compte de la distance entre les personnages qui prend encore plus d’importance.

Pas d’inquiétude, vous pourrez sortir quelques combos sortis de nulle part même si vous n’êtes pas très agile. D’ailleurs les coups spéciaux sont comme depuis 2011 assez facile à déclencher. Chaque personnage à droit à ses cinématiques qui sont plutôt bien réalisées. Les développeurs se sont véritablement lâchés tout en respectant les caractéristiques et l’univers de la ribambelle  de super héros et de Super Villains d’injustice 2.

Pas de grandes innovations, mais toujours autant  de plaisir et de castagne avec la possibilité d’utiliser des éléments du décor pour blesser son adversaire et de passer d’une arène à l’autre comme dans Tekken 6 ou dans le premier Injustice.

La stratégie eSport

NetherRealm a littéralement mis les bouchées doubles  niveau marketing avec une nouvelle stratégie qui cible l’eSport. L’éditeur offre une récompense de 600 000 dollars pour ses Championship Series Injustice 2 qui se dérouleront sur PS4. Il s’agit d’un immense programme avec des tournois planifiés en Amérique Latine en Amérique du Nord et en Europe. La grande finale aura quant à elle lieu en automne. Les premières compétitions débuteront le 20 mai, soit deux jours après la sortie du jeu.

Alors, devez-vous passer à la caisse ?

Si vous cherchez un bon jeu de combat pour vous défouler la réponse est oui même si le gameplay répétitif risque de vous fatiguer à la longue. Si vous avez déjà joué à Injustice et que vous avez adoré, vous ne pouvez pas passer à côté de ce nouveau mode histoire qui s’annonce excellent et qui masquera certainement les petits défauts du gameplay sauce NetherRealm qui, qu’on le veuille ou non, plaît à énormément de joueurs à travers le monde. Et au pire des cas si vous ne l'achetez pas, vous pourrez toujours vous contenter du Free to play mobile.

Wonder Woman vs Batman

 

Articles sur le même sujet

Laisser un commentaire pour l'article Doit-on vraiment se laisser tenter par Injustice 2 ?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire
Sélection logiciels
  • Splatoon iOS Splatoon iOS 4 téléchargements

    Splatoon est un jeu dynamique et coloré dans lequel vous jouez un personnage mi-humain mi-calamar. Jeu phare de Nintendo, il arrivera peut-être...
    Voir le logiciel

  • Smash Bros Android Smash Bros Android 12 téléchargements

    Smash Bros, le célèbre jeu de combat inter-héros de Nintendo, pourrait bien connaître un jour une version pour smartphone Android
    Voir le logiciel

  • Dragon Ball Legends iOS Dragon Ball Legends iOS 80 téléchargements

    Bandai Namco a annoncé la sortie d’une nouvelle application pour mobile Dragon Ball. Encore secrète, l’application Dragon Ball promet de ravir...
    Voir le logiciel