• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Dossier Puzzle And Dragons: Les raisons d'un succès sans précédent

Dossier Puzzle And Dragons: Les raisons d'un succès sans précédent

Vous avez joué à Bejeweled, aimé Candy Crush Saga, adoré Puzzle Quest, passé des nuits sur Farm Heroes Saga et terminé tous les jeux Pokemon sortis ces 10 dernières années? Vous voulez peut-être passer à autre chose...Mais à quoi? Bien qu'encore inconnu dans nos contrées, malgré une sortie européenne sur l'Appstore, Puzzle And Dragons est un véritable phénomène au Japon, 2 ans après son lancement et plusieurs milliards de dollars de revenus. Avant que la France ne tombe sous le charme de ce jeu mobile (si GungHo, l'éditeur, décide de lancer son appli localisée et avec un peu de promo), nous allons vous expliquer les raisons de ce succès confidentiel, qui a placé l'éditeur dans la cour des grands, près des Sony, Nintendo, King et consorts...

La seconde évolution du puzzle game

Puzzle and Dragons (Pazuru Ando Doragonzu en japonais, Pazudora pour les initiés ou PAD pour les intimes) est sorti en 2012, uniquement sur l'archipel Nippon, sans grandes ambitions de la part de l'éditeur GungHo Online. Inspiré de Puzzle Quest pour le mix entre Match-3 et RPG, le jeu intègre de nombreux éléments de jeux de monstre à collectionner, type Pokemon. Une combo payante car le public a vite adopté le modèle ultra addictif et original du concept: Plutôt que d'enchaîner les tableaux où il faut éliminer les boules colorées, le joueur doit gagner de l'expérience pour devenir plus fort et entraîner une équipe de créatures afin de battre des monstres de plus en plus forts. Avec plusieurs centaines de monstres à collectionner, des collaborations avec Hello Kitty, Clash of Clans (dont l'éditeur Supercell a été racheté par SoftBank, actionnaire majoritaire de GungHo), DC Comics ou Evangelion et un portage sur Nintendo 3DS, le titre s'est emparé du marché des jeux mobiles et demeure beaucoup plus rentable que Candy Crush Saga, pourtant très très loin devant, grâce à un modèle d'achat in-App bien pensé et étrangement moins agressif que les concurrents.

Les téléchargements quotidiens de PAD (officiel)

Le principe du jeu est novateur, même dans son gameplay, malgré des emprunts évidents à tout un ensemble de titres. Le joueur doit aligner plusieurs symboles de couleur afin de les faire disparaître et entraîner des attaques lancées par les monstres d'une teinte similaire. 3 boules bleues alignées et un dragon bleu lancera une attaque d'eau. 5 boules jaunes et ce sera un angelot qui lancera ses éclairs sur toutes les créatures ennemies. Le déplacement est libre et seul le temps limité oblige le joueur à améliorer sa dextérité pour faire disparaître le plus de symboles possible et lancer des attaques de plus en plus puissantes. Parfois, les adversaires laissent derrière eux un oeuf en mourant, qui une fois éclos laisse apparaître une créature de bas niveau, qui servira à nourrir un des monstres du cheptel ou rejoindre une des équipes en place (Chaque joueur peut constituer des équipes qu'il pourra changer selon les donjons à conquérir).
Il faudra cependant faire attention à bien optimiser l'alimentation des bestioles, car cela coûte beaucoup de pièces d'or, récoltées durant les affrontements. Idem pour faire évoluer les créatures, certaines demandent du matériel d'évolution spécifique et parfois très dur à obtenir. Heureusement, des événements spéciaux et deux boutiques permettent de faire le plein: La monnaie officielle est une pierre magique qui coûte unitairement 0.99$ (tarif dégressif en fonction du volume) et 5 pierres permettent de participer à un tirage au sort de monstres rares (la Rare Egg Machine). Un autre tirage au sort (la Pal Egg Machine) offre la possibilité d'obtenir du matériel d'évolution, parfois très rare, au prix de points d'amitiés, ces points récoltés à force de collaborer avec les leaders d'autres joueurs. Car oui, l'angle social a aussi été abordé...

 Téléchargez Puzzle and Dragons Android ou iOS

La temporisation, la raison de l'addiction

Derrière le gameplay accrocheur voire addictif, se cache un système adapté pour les jeux mobiles qui depuis fort longtemps, essayent de faire payer l'utilisateur ou de propager la bonne parole sans trop de remords. C'est le principe de temporisation, le fait de retarder la progression d'un jeu de manière temporelle afin d'instiller un sentiment de frustration de plus en plus présent à mesure que le joueur débloque des niveaux. Dans Clash of Clans, par exemple, on pourra payer pour accélérer une construction. Dans Candy Crush Saga se seront des bonus qui souvent sont bien utiles pour passer un niveau...et comme les éditeurs essayent de réduire le temps de jeu au maximum, les parties finissent par ne durer que quelques minutes, à moins de passer à la caisse.

Une des créatures rares: Une déesse!

Ici, ce concept a été bousculé, pour le meilleur. Il ne s'agit pas d'un "Pay to Win", c'est à dire un jeu quasi impossible à terminer sans payer, mais le joueur va payer plus facilement car une autre mécanique plus insidieuse va entrer en compte: Le désir. Car avec 700 monstres différents (et plus encore) à collectionner, la tentation de tous les conserver est grande. Ajoutez à cela les événements spéciaux, les donjons hebdomadaires et des festivités, durant lesquels des créatures uniques font leur apparition, et vous créerez un besoin saupoudré d'addiction.

Le jeu se divise en journée, durant laquelle trois types de donjons sont accessibles: Les normaux, les techniques et les spéciaux. Une barre d'énergie représente le temps de jeu alloué par session. Celle-ci se remplit de 1 point toutes les 10 minutes, mais il est aussi possible de la remplir moyennant une pierre magique. A force d'accumuler des points d'expérience, la réserve d'énergie s'agrandit et permet de couvrir les coûts d'accès aux donjons. Idem pour les points attribués aux équipes (un système qui empêchent les monstres les plus puissants d'entrer en jeu trop vite), qui s'incrémente tous les 3 niveaux.

Temps limité pour obtenir cette créature

Si une bataille est perdue, il est possible de la continuer moyennant une pierre magique. Si les oeufs collectés sont trop nombreux, on pourra les vendre ou agrandir la monstrothèque, toujours moyennant une pierre. Heureusement, ces pierres sont offertes régulièrement par l'équipe durant les événements ponctuels et chaque donjon terminé complétement fait gagner une de ces pierres...
Dans tous les cas, le joueur peut se passer d'effectuer un achat In-app. Mais comme certains oeufs très rares ne tombent qu'à 0.5% du temps, il est plus facile de les obtenir par le biais de la machine...

Des différences majeures avec Candy Crush Saga

Si l'on devait mettre dans le même sac les jeux de King et Puzzle and Dragons (ainsi que tous ses clones), on verrait rapidement les différences sauter aux yeux, malgré un mécanisme de jeux issu du même terreau. King, avec la série des Saga (Candy Crush, Farm Heroes, Pet Rescue, Papa Pear...) s'est focalisé sur le marché du social, avec notamment l'application Facebook qui font perdre environ 30% de productivité à tous ses abonnés. Multi systèmes, ces applications bénéficient d'un système de sauvegarde partagé: Vous pouvez commencer une partie sur téléphone et la terminer sur Facebook, voire dans votre navigateur sans rien installer, et alterner les parties comme les machines tout au long de la journée. Ce modèle fonctionne parfaitement mais s'applique uniquement aux jeux dits Casual, c'est à dire des petits jeux accessibles par le plus grand nombre, au gameplay simplifié.

On a tous cliqué dessus...

Avec Puzzle and Dragons, des éléments du jeu de rôle ont été introduits, ce qui en fait un produit hybride: A la fois jeu très simple d'accès, il faut comprendre les mécanismes du jeu et s'en servir pour mieux appréhender les niveaux et faire évoluer son cheptel de manière intelligente. Les joueurs confirmés calculent des statistiques, élaborent des stratégies (en fonction des synergies entre les monstres) et partagent leurs expériences sur des forums spécialisés. On est loin du demande de vies pour Farm Heroes Saga...Pourtant, le jeu demeure accessible et a rencontré le succès en touchant toutes les franges de la population japonaise (moins aux Etats-Unis ou son lancement n'a pas été aussi enthousiaste).

 Téléchargez Puzzle and Dragons Android ou iOS

2 ans, 24 millions de téléchargement...

Quoi qu'il en soit, le jeu de GungHo souffre tout de même d'un terrible défaut qui l'empêchera de trôner au sommet: Il demande une connexion quasi permanente pour enregistrer les données en temps réel, ce qui empêche d'y jouer dans le métro ou en rase campagne...A moins de ruser en lançant ses parties à l'avance...

Suite du dossier:

2: Les 10 trucs pour dompter le jeu

3: Les clones de Puzzle and Dragons

Articles sur le même sujet

1 commentaire

  • Alesk 17/03/14
  • Excellent petit jeu

Laisser un commentaire pour l'article Dossier Puzzle And Dragons: Les raisons d'un succès sans précédent

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Autres langues
Sélection logiciels
  • Candy Crush Tales Candy Crush Tales 11 téléchargements

    Une énième version de Candy Crush qui reprend le gameplay de base du jeu en apportant néanmoins quelques changements en ce qui concerne la trame...
    Voir le logiciel

  • Return of the Obra Dinn Return of the Obra Dinn 4 téléchargements

    Return of the Obra Dinn est un simulateur d'expert en assurances..ça fait rêver? Non, mais quand je vais vous dire que vous devez enquêter sur le...
    Voir le logiciel

  • Puzzle d'art Puzzle d'art 12 téléchargements

    Défiez vos amis de déchiffrer les tableaux les plus célèbres au monde et améliorez votre mémoire visuelle! Votre but principal est d'échanger...
    Voir le logiciel