• Flux RSS Flux RSS

Google Chrome va-t-il tuer vos bloqueurs de publicités ?

Google Chrome va-t-il tuer vos bloqueurs de publicités ?

En septembre dernier, le navigateur Chrome a subi une profonde refonte. Depuis la sortie de Chrome 69, Google a fait savoir qu’elle souhaitait améliorer la sécurité et l’expérience utilisateur. Dans cette optique, la firme de Mountain View et les développeurs de Chromium, le projet open source à l’origine de Chrome, travaillent sur la délicate question de la gestion des extensions.

 

La gestion des extensions est problématique

La gestion des extensions est un problème récurrent pour Google et ses concurrents (Mozilla, Opera, etc.). Régulièrement, ces éditeurs procèdent au retrait d’add-ons de leur catalogue parce qu’ils se sont avérés malveillants ou dangereux pour la vie privée des utilisateurs. Récemment, un chercheur français à montré que près de 200 add-ons de Firefox, Opera et Chrome pouvaient être utilisés pour voler des données sensibles. Pour résoudre ce problème, Google propose de durcir les règles régissant la gestion des extensions basées sous Chromium par le biais de son « Manifest ».

Qu’est-ce que le Manifest ?

Le manifeste d’une application est un document qui fournit un ensemble d’information sur celle-ci. Les extensions des navigateurs basés sur Chromium sont soumises au manifeste du navigateur. Les ingénieurs de Google élaborent actuellement la nouvelle version de ce manifeste (Manifest V3). Selon la firme de Mountain View, rajouter des restrictions ciblant les extensions permettrait d’améliorer la sécurité de l’utilisateur et d’accélérer la navigation.

Quel impact sur les bloqueurs de publicités ?

Dans ce manifeste, Google énonce l’idée de « restreindre les capacités de blocages [des requêtes HTTP] de l’API webRequest ». Et c’est là que le bât blesse, ce changement impacterait directement les bloqueurs de publicités. En effet, les bloqueurs de publicités tels que uBlock Origin et uMatrix fonctionnent justement grâce à l’API Webrequest.

uBlock origin logo

Logo officiel de uBlock Origin

Les développeurs de Chromium proposent une alternative : l’API declarativeNetRequest. Cette dernière offre, selon eux, de meilleures garanties pour la vie privée des utilisateurs. Contrairement à l’API WebRequest, elle permettrait à Chromium (et Chrome) de gérer directement les requêtes plutôt que de les transmettre à l’extension antipub. Le problème, c’est que le développement de uBlock Origin et uMatrix est basé sur Webrequest.

Raymond Hill, le développeur de ces deux solutions de blocage publicitaire, a fait part de son scepticisme dans le bug tracker de Chromium. Selon lui, la mise en place de la restrictive API declarativeNetRequest signifierait la fin de ses extensions et des autres add-ons basés sur un fonctionnement similaire.

Quelles conséquences pour l’utilisateur ?

L’information à retenir malgré les articles alarmistes publiés en France et en outre-Atlantique, c’est que rien n’a pour l’heure été décidé. Des discussions sont toujours en cours, et la solution proposée par les développeurs de Chromium n’est donc pas actée.

La mise en place de cette nouvelle API permettrait bien évidemment à Google de proposer son propre bloqueur de publicités. L’utilisateur serait par conséquent toujours « protégé » contre les contenus publicitaires invasifs. Le Tout-Puissant Google ferait ainsi d’une pierre deux coups : éliminer quelques concurrents tout en proposant un service plus ou moins équivalent. Le bloqueur de publicité de Chrome pourrait être activé cet été. À noter que l’autre ténor du blocage publicitaire AdBlock ne serait pas impacté par les nouvelles règles de Google, son développement ne dépendant pas principalement de l’API Webrequest.

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Google Chrome va-t-il tuer vos bloqueurs de publicités ?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Falkon Falkon 113 téléchargements

    Falkon est un navigateur web qui ambitionne d’être disponible sur toutes les plateformes. Il est particulièrement léger et pensé pour les...
    Voir le logiciel

  • Vivaldi Vivaldi 1544 téléchargements

    Si vous trouvez que Google Chrome et Mozilla Firefox ne répondent plus à vos attentes en termes de navigation internet, il est peut-être temps...
    Voir le logiciel

  • Opera Opera 1131 téléchargements

    Opera se distingue par ses innovations dans le marché des navigateurs web. En effet, il a récemment fait un virage à 180C en choisissant...
    Voir le logiciel