• Flux RSS Flux RSS

Nos questions à Ana Tone et Marcus Koenig, de chez Avira

Nos questions à Ana Tone et Marcus Koenig, de chez Avira

Ana Tone dirige actuellement l'équipe du laboratoire de protection de Bucarest, tandis que Marcus Koenig est le vice-président de la technologie de protection chez Avira. Tous les deux nous présentent l'éditeur allemandes de solutions de sécurité Avira.

"Notre mission est de tenir nos utilisateurs au courant, de les éduquer sur l'évolution constante du paysage de la cybersécurité et de leur offrir les bons conseils."

Portraits d'Ana Tone et de Marcus Koenig. Source : Avira.

Pouvez-vous nous présenter Avira ? Pourquoi les consommateurs devraient préférer votre solution à un autre antivirus ?

MK : "Avira est un vétéran de la sécurité informatique, nous avons plus de 30 ans d'expérience dans la protection de centaines de millions d'utilisateurs dans le monde entier, des particuliers aux entreprises, en passant par les institutions gouvernementales.

Notre solution antivirus fait l'objet de tests indépendants par des organismes de test professionnels, et en raison de nos racines européennes, nous travaillons avec des normes de confidentialité qui sont plus élevées que partout ailleurs dans le monde.

Contrairement à de nombreux autres fournisseurs d'antivirus, nous avons également commencé très tôt à utiliser l'intelligence artificielle sophistiquée et l'apprentissage automatique. Nous nous considérons comme des pionniers dans un domaine que d'autres appellent maintenant "next-gen".

Pensez-vous que les gens sont suffisamment informés et conscients des failles de sécurité d'Internet et des applications qu'ils utilisent ?

AT : Malheureusement, non, même s'il existe de multiples sources d'information, seules quelques personnes les connaissent ou leur accordent de l'importance. Je pense que notre plus grand défi est de tenir informé le client et de maintenir une évolution continue de l'écosystème de la sécurité.

MK : Notre mission est de tenir nos utilisateurs au courant, de les éduquer sur l'évolution constante du paysage de la cybersécurité et de leur offrir les bons conseils.

"L'un [de nos] grands défis est le développement rapide de l'Internet des Objets, car les objets connectés apportent avec eux toute une série de problèmes de sécurité et de confidentialité."

Quelles actions faites-vous chaque jour pour améliorer votre antivirus ?

AT : En plus de notre puissant moteur d'analyse, le cœur de notre détection des menaces de jour zéro est notre technologie d'apprentissage en nuage, NightVision, capable d'analyser des fichiers de plus de 8000 dimensions et d'offrir une catégorisation rapide à nos clients.

MK : Chez Avira, nous faisons beaucoup de recherche, soit pour identifier de nouvelles menaces émergentes, soit pour étendre nos technologies. Nous travaillons constamment sur nos capacités de détection, dont beaucoup sont basées sur les nuages et fournissent une sécurité qui ne peut pas être analysée ou comprise par les cybercriminels.

Il y a une multitude de projets différents, y compris l'infiltration de botnets, les systèmes d'analyse automatique qui peuvent faire face au volume élevé de menaces, l'intelligence artificielle, et bien sûr l'analyse des nouvelles menaces émergentes par les chercheurs pour les comprendre en profondeur et construire des contre-mesures.

Nous nous efforçons de maintenir l'impact sur les systèmes des utilisateurs aussi faible que possible et nous cherchons constamment des moyens d'améliorer nos solutions existantes.

A votre avis, quels seront les prochains défis pour la sécurité informatique dans les prochaines années ?

AT : Avant de penser à la prochaine étape de la sécurité informatique, jetons un coup d'œil sur les menaces déjà apparues par le passé : Eternal Blue ou Double Pulsar, les composants les plus critiques de Wannacry ransomware frappant près de 100 pays dans le monde, Mirai dans le monde Iot qui a infecté plus de 2,5 millions de périphériques Iot vulnérables, ou encore Meltdown et Spectre, qui ont affecté à la fois Windows et les plates-formes MAC. Il s'agissait d'attaques fortes qui, malheureusement, ont pris par surprise beaucoup de gens.

Il est certain que nous devrons en affronter bien d'autres dans les années à venir. L'un des grands défis est le développement rapide de l'IdO (l'Internet des Objets). Malheureusement, les principes fondamentaux de la sécurité sont systématiquement ignorés avec l'IdO, car les objets connectés apportent avec eux toute une série de problèmes de sécurité et de confidentialité - certains sont intégrés et d'autres partiellement activés par leurs propriétaires.

"Nous lancerons notre prochaine version d'Avira Antivirus Pro pour Windows [qui aura] un impact beaucoup plus léger sur les performances du système."

Vous avez beaucoup d'outils pour protéger les utilisateurs. Le GDPR aura-t-il un impact sur la façon dont vous pensez votre logiciel ? Est-ce un nouvel argument pour Avira Free Security ?

MK : La sécurité et la confidentialité de nos utilisateurs en ligne sont la priorité numéro un pour Avira. Bien sûr, GDPR est un excellent point de départ pour une expérience plus sûre, mais ce n'est pas suffisant. C'est ainsi qu'au cours des deux dernières années, nous avons élargi notre portefeuille avec diverses solutions disponibles pour différentes plates-formes.

AT : Bien sûr, Avira Free Suite est le produit le plus complet jamais sorti gratuitement. Il combine un ensemble de services primés dans un progiciel intégré, qui permet de gérer plusieurs appareils et utilisateurs via un tableau de bord Web facile à utiliser. Avira s'engage à fournir aux utilisateurs de la Free Security Suite un flux continu de mises à jour et de fonctionnalités pour assurer la protection dans ce monde en évolution rapide.

Quand allez-vous lancer votre prochain produit ? Qu'est-ce que ce sera ?

MK : Nous lancerons notre prochaine version d'Avira Antivirus Pro pour Windows en septembre. Il comprendra un certain nombre de nouvelles fonctionnalités telles qu'une protection étendue par le biais de capteurs comportementaux, et une meilleure fonctionnalité de protection contre les ransomware. Cette mise à jour permettra au logiciel d'avoir un impact beaucoup plus léger sur les performances du système.

Il y a aussi d'importantes améliorations à nos technologies sous-jacentes qui sont habituellement cachées dans les coulisses. Certaines des fonctionnalités supplémentaires sont encore secrètes, et nous ne pouvons pas encore en parler."

Pour plus de renseignements, n'hésitez à consulter les fiches concernant les produits d'Avira. Nous vous proposons également de découvrir la vision de Bastien Dubuc, country manager chez Avast, sur les menaces émergentes en matière de cybersécurité.

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Nos questions à Ana Tone et Marcus Koenig, de chez Avira

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • NSA Ghidra NSA Ghidra 130 téléchargements

    Ghidra est un outil de rétro-ingénierie logicielle qui permet d'analyser des logiciels malveillants pour mieux comprendre leur fonctionnement
    Voir le logiciel

  • Quick Heal Total Security pour Mac Quick Heal Total Security pour Mac 6 téléchargements

    Quick Heal Total Security pour Mac est une suite de sécurité complète pour votre ordinateur pommé. Il est équipé pour détecter la moindre...
    Voir le logiciel

  • Quick Heal Total Security Quick Heal Total Security 39 téléchargements

    Quick Heal Total Security est l’antivirus le plus complet proposé par l’éditeur. Il dispose de nombreux outils pour vous protéger sur le web...
    Voir le logiciel