• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Notre test de Pokemon Go : comment être un dresseur pour de vrai

Notre test de Pokemon Go : comment être un dresseur pour de vrai

Un jeu mobile aura rarement créé une attente aussi grande. Pokemon Go, fruit d’une collaboration entre Niantic Labs et The Pokemon Company, n’est sorti que depuis quelques jours mais il fait déjà sensation. Et si pour le moment le jeu n’est disponible que dans une poignée de pays, le succès est déjà au rendez-vous. Les apprentis dresseurs de Pokemon se sont pris au jeu et n’ont pas hésité à parcourir les rues pour capturer le maximum de Pokemon. Evidemment, la rédaction de Logitheque ne fait pas exception et a donné de sa personne pour découvrir ce que vaut Pokemon Go.

Installation de Pokemon Go

Vous le savez peut-être, Pokemon Go n’est pas encore disponible partout. Heureusement, il est possible d’obtenir l’application sur Android ou iOS si vous connaissez les astuces (on vous les donne d’ailleurs ici mais chut…).

Sachez qu’il vous faut un compte Google pour vous connecter. Il servira à synchroniser votre avancement dans le jeu au cas où vous devrez changer d’appareil.

Premières minutes de Pokemon Go

Après le lancement du jeu, un professeur Pokemon vous présente cet univers et vous explique que ces créatures évoluent autour de vous. On vous propose ensuite de vous créer un avatar. N’espérez pas imaginer un personnage sur mesure car les paramètres sont succincts : fille ou garçon, coiffure, couleur de cheveux et des vêtements. Pour la personnalisation avancée on repassera. Mais finalement, l’avatar ne joue qu’un rôle d’indicateur, ce n’est clairement pas le plus important.

Pokemon Go
Plein de Pokemon autour de moi, mais tous assez loin...

Rapidement, on vous explique qu’il va falloir se déplacer dans le monde réel afin de capturer les Pokemon. S’ensuit une mise en scène qui vous permet de capturer votre première créature en choisissant entre Carapuce, Salamèche et Bulbizarre. C’est là qu’on voit l’utilisation de la réalité augmentée et l’incrustation des Pokemon dans votre environnement. Effet waouh garanti.

Pokemon Go
Ne bouge pas Salamèche...

Parcourir son quartier à la recherche de Pokemon

Pokemon Go n’est pas le genre de jeu auquel on joue depuis son canapé. Il faut sortir dans les rues, marcher pour tomber sur des Pokemon et surtout essayer de les attraper. Pour cela, il faut réussir à envoyer une Pokeball en visant de préférence le centre du cercle jaune. Mais la tâche peut se révéler difficile notamment quand il s’agit de viser des petits Pokemons comme Nosferapti. En prime, ils peuvent aussi resortir de leur Pokeball voire carrément s’enfuir ce qui rend la rencontre frustrante.

Pokemon Go
Oh oh, un Stari à attraper !

Pokemon Go affiche une carte semblable à Google Maps. Sur l’écran, vous avez, en bas à droite, une petite fenêtre qui affiche les Pokemon dans les environs si vous appuyez dessus. Le jeu a choisi un indicateur à base d’empreintes de Pokemon pour montrer la proximité des créatures. Plus le Pokemon a d’empreintes, plus il est loin. S’il est à proximité, il apparait sur la carte et il ne vous reste qu’à cliquer dessus pour essayer de l’attraper.

Pokemon Go Pokemon Go
En désactivant la réalité augmentée, la capture (ici de Stari) est plus simple

Il faut savoir que les espèces de Pokemon disponibles changent tout au long de la journée même s’il sera plus aisé de tomber sur certaines espèces. Les Roucool et les Rattata sont légions un peu partout mais trouver un Leveinard risque de vous demander beaucoup plus de recherche. Allez donc voir notre document qui liste la rareté de chaque espèce de Pokemon et vous comprendrez qu'il va falloir se lever de bonheur pour compléter le Pokedex.

Lorsque vous attrapez un Pokemon, celui a un nombre de PC (points de combat). Cela correspond en fait à la puissance du Pokemon. Plus le chiffre est grand, plus le Pokemon est puissant et plus il sera efficace en arène. Chaque capture vous rapporte aussi de la poussière d’étoile et des bonbons du Pokemon en question : ces éléments vous permettent de « recharger un Pokemon » c’est-à-dire de le renforcer, mais aussi de le faire évoluer si vous avez suffisamment de bonbons. Chaque Pokemon possède aussi deux attaques à utiliser pendant les combats. Elles peuvent être différentes sur deux Pokemon identiques (par exemple 2 Poissirène).

Des arènes à conquérir et des œufs à faire éclore

En arpentant les rues, vous tomberez également sur des endroits symbolisés par des losanges et qui laisseront apparaître une pastille lorsque vous êtes dessus. Il s’agit de PokeStops. Vous devez faire tourner la pastille pour récupérer des objets : Pokeball, Potions, Rappels, Œufs… Les objets disponibles dépendent du niveau de votre dresseur : plus celui-ci est élevé, plus vous aurez des chances de recevoir des objets rares.

Les œufs, justement, se récupèrent de manière aléatoire mais il faut ensuite les faire éclore. Pour cela, vous allez tout simplement devoir les mettre dans un incubateur et marcher. Celui-ci dévoilera alors la créature qu’il contient après une certaine distance : 2, 5 ou 10km. Plus la distance nécessaire est grande, plus le Pokemon contenu dans l’œuf sera rare.

Pokemon Go
Oui, j'ai une jolie collection d'oeufs

Mais ce qui représente actuellement le Graal des dresseurs, ce sont les arènes. Symbolisées par des tours sur la carte, elles sont placées au niveau des monuments et lieux importants de chaque ville : centre commerciaux, gares, églises, mairies… Lorsque vous atteignez le niveau 5, vous devez choisir une équipe Bravoure (rouge), Sagesse (bleu) ou Instinct (jaune). Le choix n’a pour le moment aucune incidence si ce n’est que vous allez faire équipe avec toutes les personnes qui ont choisi la même couleur que vous. Chaque arène est dirigée par un joueur d’une équipe et, s’il s’agit de la vôtre, vous pouvez l’aider en y déposant un de vos Pokemon, ou bien en le défiant pour augmenter le prestige de l’arène.

Pokemon Go
Cette arène est gardée par un puissant et féroce Roucarnage

Si vous réussissez à battre les Pokemon de l’arène d’une équipe ennemie, vous leur faites perdre des points de prestige et pouvez récupérer l’arène lorsque le score revient à zéro. Autant dire que certaines arènes sont particulièrement disputées.

Pokemon Go
Un exemple de combat d'arène et de Pokestop

Et le multijoueur dans tout ça ?

Pour le moment, impossible de combattre un autre dresseur rencontré dans la rue ou même faire des échanges de Pokemon. Tout se passe dans la coopération avec d’autres joueurs de la même équipe que vous pour récupérer des arènes ennemies. Autant le dire, c’est assez maigre. Mais le phénomène Pokemon n’a pas besoin de tout ça pour se répandre. Dans de nombreuses villes, les joueurs se retrouvent pour parcourir les rues en groupe et essayer d’attraper les espèces les plus rares.

Pokemon Go Pokemon Go
Soporifik est dans la Pokeball

En quelques jours, Pokemon Go est devenu un véritable phénomène de société. Le jeu, bien que gratuit, propose des achats au sein de l’application et les revenus engrangés explosent toutes les attentes. Pokemon Go est même plus utilisée que Twitter ou Snapchat. Autant dire qu’il est bien difficile pour ceux qui n’aiment pas les Pokemon d’échapper à la déferlante lancée par Nintendo.

C’est le jeu parfait alors ?

Bien que Pokemon Go ait énormément de qualités, tout n’est pas encore parfait. Le jeu vient tout juste de sortir et Niantic Labs et The Pokemon Company ont prévu pas mal de changements à moyen terme. Mais pour l’instant, on peut chipoter sur quelques aspects.

Tout d’abord, Pokemon Go est un véritable gouffre à batterie. Comme le jeu sollicite l’écran en permanence, il est très gourmand et l’autonomie des téléphones en pâtie. Et je ne vous parle pas de l’utilisation de la réalité augmentée qui est également très énergivore. Pour limiter la casse, une option « économiseur de batterie » peut être activée dans les options. Ainsi, l’écran devient noir lorsque le smartphone est retourné mais l’application reste en fonctionnement. Nous vous conseillons d'ailleurs de vous procurer une batterie externe pour chasser du monstre.

On remarque aussi un déséquilibre entre les utilisateurs qui habitent dans les grandes villes et les autres. Il faut parfois marcher pendant plusieurs dizaines de minutes pour tomber sur un Pokestop ou une arène alors que sur Paris, par exemple, il y en a à tous les coins de rue. Le ravitaillement en Pokeball et autres objets est donc inégal.

Pokemon Go souffre de son succès : les serveurs sont régulièrement saturés et l’application plante de temps à autre. Niantic Labs n’attendait visiblement pas un tel succès, d’autant plus que c’est pour cette raison que le déploiement du jeu dans le monde se fait au ralenti.

Enfin, les combats manquent de stratégie pour l’instant. Les affrontements se résument à appuyer sans relâche sur l’ennemi afin de lancer rapidement le plus d’attaques possibles. Nul doute que ce système sera étoffé dans les futures mises à jour.

Conclusion

Pokemon Go a de grandes chances d’être le jeu de l’année sur mobile. Il est facile à prendre en main, addictif et la modélisation des Pokemon très réussie. Sortir dans la rue pour partir à la chasse aux Pokemon, c’est un rêve pour bon nombre de joueurs qui ont découvert cet univers sur GameBoy ou grâce à la série télé. Alors oui, tout n’est pas parfait, surtout que le jeu n’est pas encore arrivé officiellement chez nous, mais nul doute que le titre est suffisamment addictif pour détrôner Candy Crush dans le cœur des joueurs. Et même si le jeu souffre encore de quelques défauts de jeunesse, Pokemon Go a tous les ingrédients pour se bonifier au fil des mises à jour.

 

Lire aussi :

Pokemon Go : que peut-on attendre de ce jeu en réalité augmentée ?

Comment installer Pokemon Go sur iOS et Android ?

Articles sur le même sujet

Laisser un commentaire pour l'article Notre test de Pokemon Go : comment être un dresseur pour de vrai

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire
Sélection logiciels
  • FIFA 19 FIFA 19 15 téléchargements

    FIFA 19 est une simulation de football très attendue par la communauté des fans du célèbre jeu. Au-delà de son éternelle confrontation avec...
    Voir le logiciel

  • Yuzu, émulateur Switch Yuzu, émulateur Switch 10 téléchargements

    Yuzu est un émulateur Switch expérimental créé par les mêmes personnes qui ont développé Citra. Il est actuellement en cours de développement...
    Voir le logiciel

  • Final Fantasy XV Windows Edition Final Fantasy XV Windows Edition 0 téléchargement

    Incarnez le prince Noctis et ses amis pour libérer le royaume de Lucis dans Final Fantasy XV Windows Edition
    Voir le logiciel