• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Pourquoi tout le monde parle du piratage d’un casino réalisé grâce à un aquarium ?

Pourquoi tout le monde parle du piratage d’un casino réalisé grâce à un aquarium ?

Un casino hacké grâce à un aquarium, ça c’est de l’actu insolite. Une information reprise par les médias spécialisés ainsi que de nombreux sites d’informations du monde entier et traitée/présentée en ce mois d’avril 2018 comme une information récente. Une « news » qui n’en n’est pas vraiment une, d’où le titre de notre article. Voyons donc pourquoi ?

Le thermomètre d’aquarium et le casino (Acte I)

En réalité, cette information date du 20 juillet 2017. Elle est apparue initialement dans un rapport émis par Darktrace, une société britannique spécialisée dans la cybersécurité. Cette histoire insolite n’a pas déchainé les passions à l’époque. Pourquoi ? Sans doute parce que nous étions en pleine période estivale.

A l’époque, les sérieux CNN, Forbes et Washington Post avaient été les premiers à dégainer leurs plumes pour en parler de façon factuelle reprenant ainsi le rapport. On y apprend que le déploiement de la solution de sécurité de Darktrace dans un casino nord-américain a permis d’identifier le transfert anormal de données (10 go tout de même) vers un serveur distant situé en Finlande.

Des hackers auraient profité d’une faille dans l’installation d’un nouvel équipement (le fameux aquarium et son thermomètre connecté)  pour s’introduire sur le réseau du casino et dérober des données. Près d’un an plus tard, la nature des données et le nom du casino sont toujours maintenus secrets.

Aquarium connecté casino

Capture d'écran extraite du rapport de Darktrace

Une poignée de site y compris Logithèque (plus tardivement) ont suivi les médias américains. Mais pourquoi tout le reste du monde se réveille seulement maintenant ?

Le thermomètre d’aquarium et le casino (Acte II)

A Londres, le 12 avril dernier se tenait le CEO Council, un événement au cours duquel se rencontrent les patrons des entreprises les plus influentes au monde. Une réunion à laquelle à participé Nicole Eagan CEO de Darktrace. La directrice générale de Darktrace en a profité pour parler de la sécurité des objets connectés.

Nicole eagan

De son côté, pour couvrir l'événement et rebondir sur la sécurité des objets connectés. Le Business Insiders a publié le 15 avril un article avec le titre suivant : "Hackers once stole a casino's high-roller database through a thermometer in the lobby fish tank ".

On pourrait littéralement le traduire par " Un jour, des pirates ont dérobé les données d'un casino par l'intermédiaire d'un thermomètre dans l'aquarium du hall d'entrée." Le Business Insiders qui a pignon sur rue a par la suite été repris par le reste du monde, offrant ainsi une seconde vie à cette information et permettant aussi aux autres médias faire du "réchauffé".

Démocratiser l'usage des objets connectés et leur sécurité

L’histoire de cet aquarium n’est pas un cas isolé. Le piratage des objets connectés fait régulièrement la une des titres parce que ces faits divers revêtent encore un caractère insolite pour le grand public.

Néanmoins, la sécurité de ces objets ne doit pas être prise à la légère notamment lorsque des données privées ou professionnelles transitent sur leur réseau. L’IoT (Internet des choses) est le nouveau créneau des grands éditeurs de solutions de sécurité à destination de particuliers. Espérons que des outils fiables et accessibles soit proposés à tout un chacun avant la banalisations des attaques de cybercriminels.

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Pourquoi tout le monde parle du piratage d’un casino réalisé grâce à un aquarium ?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels