• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Qui a la plus grosse : Ces méthodes pour compter les manifestants qui font polémique

Qui a la plus grosse : Ces méthodes pour compter les manifestants qui font polémique

Que serait une manifestation sans la fameuse rengaine du comptage des participants ? A chaque rassemblement, les médias s’empressent de communiquer des chiffres fournis par les organisateurs et la préfecture. Et comme le veut la tradition, les écarts sont très souvent énormes entre les estimations. La dernière manifestation médiatisée en date en est le parfait exemple. La Fête à Macron organisée ce samedi a selon ses organisateurs rassemblé 160 000 manifestants, 40 000 selon la préfecture de police et 38 900 selon Occurrence, un cabinet indépendant auquel tous les médias mainstream semblent se référer. Pourquoi ces écarts ? Quelles sont les méthodes de comptage des différentes parties ? Sont-elles vraiment fiables ?

Comment la police s'y prend-t-elle pour compter les manifestants ?

Les agents de police sont placés à des points de d’observation dans le but de quadriller une zone donnée. Ces policiers sont tous munis d'un compteur manuel et d'une caméra placée en hauteur pour tenir compte des manifestants également présents sur les trottoirs. Les agents confrontent ensuite les données recueillies. Une nouvelle vérification peut être effectuée a posteriori à l'aide du visionnage des différents dispositifs de vidéosurveillance.

Et les organisateurs ?

En règle générale, les organisateurs utilisent également des compteurs manuels en se mettant à des points de passage précis. Les syndicats ont pour habitude de prendre en compte la longueur du défilé, la largeur des voies, le nombre de personnes par rangée ainsi que leur vitesse. Le nombre de personnes par rangées est ensuite multiplié par le nombre de lignes relevées. En cas de mouvement national présent dans plusieurs villes, tous les résultats sont compilés.

Il existe également une autre méthode consistant à se focaliser sur le nombre de personnes par mètre carré. Cela implique par conséquent de disposer de la surface exacte du point de ralliement. Cette méthode est celle de "la densité urbaine maximale" qui consiste à définir le nombre maximal de personnes pouvant se situer dans une zone. Pour avoir une idée de la capacité maximale de la Place de la République, allez sur cet outil mis au point par Anthony Catel.

mapchecking

Vous pouvez avec un tel outil confronter les images des manifestations et les données fournies par les organisateurs qui communiquent souvent un nombre bien plus grand que celui de la police.

Des médias ont opté pour Occurrence

Occurrence se présente comme un cabinet indépendant utilisant une solution développée par Eurecam, une entreprise spécialisée dans le comptage de personnes.

Cette technologie est basée sur un algorithme traitant des données fournies par deux capteurs. Ces capteurs situés en hauteur (8 à 20 mètres environ), pour bien traiter le flux de manifestants. Ces capteurs transmettent alors à un écran les images des participants qui défilent, une ligne virtuelle reliant les deux trottoirs s’affiche et l’algorithme débute sa besogne en comptant les personnes. Si un individu repasse en sens inverse, il n’est pas recompté.

Occurrence ligne

Crédits image : Occurrence

Occurrence affirme qu’il y a une marge d’erreur sans préciser laquelle. D'autant que le cabinet fournit un chiffre à la personne près. En parallèle, Il réalise des ajustements à l’aide de personnes (et non de machines) qui recomptent afin de « redresser le décompte fait par le capteur ». Les périodes les plus denses et les moins denses des manifestations sont analysées à raison de 6 micro-comptages humains de 30 secondes en temps réel.

Occurrence

Le hic c’est que malgré toutes ces caractéristiques, Occurrence est loin d’être apprécié de tous. En effet le cabinet est accusé de ne pas être aussi indépendant qu’il le prétend. Occurrence a été choisi par un collectif réunissant plusieurs médias dont le Figaro, Libération ou encore Mediapart pour mettre fin à la guéguerre des chiffres.  Mais certains, notamment sur les réseaux sociaux, lui reprochent d’être proche d’Emmanuel Macron et de son mouvement LREM (La République en Marche). Des tweets du président d'Occurrence sont visés, mais comme le souligne Checknews, aucun mais aucun soutien ou prise de position officiel n’a été affiché.

D’autres détracteurs, pointent plutôt la méthode d’Occurrence, qui n’utilise qu’un point de comptage, alors que des personnes peuvent très bien rallier une manifestation à d’autres points.

Existe-t-il pour autant de vraies alternatives ?

Pour l’heure, le logiciel de comptage d’Occurrence fait donc figure de référence auprès des médias. La manifestation du 5 mai dernier a d’ailleurs permis à la société de réaliser quoi qu’on en dise, un joli coup de communication. Existe-t-il d'autres moyens ?

Oui. FoxStream, une société spécialisée dans l'analyse et le traitement automatique de flux vidéo  a développé une solution qui ressemble à celle mise au point par Eurecam (utilisée par Occurence) avec la ligne virtuelle. Elle est utilisée dans les aéroports par exemple.

Il faut néanmoins comprendre que plus la surface à étudier est grande, plus la marge d'erreur l'est également et que ces deux solutions se valent sur ce point.

La troisième solution innovante nous viens de Trencube. La société a mis au point une puce capable de détecter les smartphones des participants avec une correction faite par extrapolation statistique (mais encore ?). Trencube ne s'est pas encore démocratisé mais est utilisé par certaines enseignes à Toulouse, Paris et Marseille pour analyser le flux des piétons.

Vous l'aurez compris, aucune solution n'est 100 % fiable, mais certaines sont probablement plus perfectibles que d'autres.  Une chose est sûre, la guerre des chiffres, son diktat  au lendemain des manifestations est loin d'être terminée. Et puis, l'audience est t-il vraiment le seul critère pour évaluer le succès ou non d'un rassemblement ?


 

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Qui a la plus grosse : Ces méthodes pour compter les manifestants qui font polémique

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Don de Sang iOS Don de Sang iOS 0 téléchargement

    Don de Sang iOS est une application mobile de l'EFS, l'Etablissement Français du Sang. Elle permet de trouver facilement un point de collecte,...
    Voir le logiciel

  • Suivi Sécu Suivi Sécu 16K téléchargements

    SUIVI SECU (nom du programme : suivi-secu.exe) est là pour vous permettre de gérer vos feuilles de maladie et vérifier que la Sécurité sociale...
    Voir le logiciel

  • Espérance de vie Espérance de vie 19K téléchargements

    Calculez votre espérance de vie avec Psychologies.com.
    Voir le logiciel