• Rejoignez-nous sur Google+
  • Flux RSS Flux RSS

Terra Battle, la dernière pépite du créateur de Final Fantasy

Terra Battle, la dernière pépite du créateur de Final Fantasy

Mistwalker est une société japonaise de création de jeux vidéo qui ne vous dit peut-être rien et pourtant elle est en ce moment au cœur de l’actualité avec son tout dernier jeu qui est un véritable plébiscite : Terra Battle. Il faut dire que ce titre avait déjà son public avant même sa sortie et pour cause. Derrière ce studio de développement se cache Hironobu Sakaguchi, le créateur de la célèbre saga des Final Fantasy. Autant dire que lorsque Mistwalker a dévoilé travailler sur un RPG tactique, tous les regards des inconditionnels du genre se sont braqués sur le projet. Sorti sur iOS et Android le 9 octobre dernier, voyons ce que vaut Terra Battle.

Un concept original

Terra Battle est un jeu de rôle tactique dans lequel vous allez devoir vaincre vos ennemis en utilisant une équipe de personnages pouvant compter jusqu’à 6 membres. Les arènes prennent la forme d’un grand damier de 8 cases sur 6 dans lequel vous ne pouvez bouger qu’un personnage par tour. Le but étant de réussir à encercler vos adversaires afin de leur infliger des dégâts avant qu’eux ne vous en infligent. En déplaçant un de vos personnages, il est également possible de faire bouger vos alliés : qui se déplaceront alors dans la direction d’où vous venez. A force de pratique, vous pourrez déplacer toute votre équipe en ne bougeant qu'un seul personnage.

Terra Battle
Un exemple d'attaque classique

Si expliqué de cette manière, le principe parait extrêmement simpliste, Terra Battle y ajoute de nombreuses subtilités qui vous demanderont bien plus de réflexion sur la manière de gérer les affrontements. Tout d’abord, si le plus simple est de placer un de vos personnages de chaque côté d’un ennemi pour l’attaquer, les autres peuvent également intervenir. En effet, s’ils sont dans un alignement direct horizontal ou vertical avec les attaquants, ils créeront une chaine ce qui ajoute des dégâts mais permet également d’augmenter les chances d’utiliser les compétences des personnages.

Terra Battle ajoute également un système à la pierre-papier-ciseau mais avec épée-arc-lance. Ainsi, si vous attaquez un ennemi qui dispose d’une lance avec un de vos personnages équipé d’un arc, il lui infligera des dégâts supplémentaires qui peuvent être précieux lors de certains affrontements. Enfin, au fil des chapitres, vous découvrirez que certains personnages peuvent être affiliés à un élément ce qui ajoute une nouvelle dimension stratégique.

Des personnages à la pelle

Dans son interface, Terra Battle fait penser à un énième clone de Puzzle and Dragons. On retrouve une barre de menus en bas de l’écran qui permet de passer d’une fenêtre à une autre et on profite d’un système de recrutement fort semblable dans lequel vous pouvez dépenser de la monnaie du jeu pour un recrutement classique ou bien une monnaie plus rare que l’on obtient en passant par la caisse ou de manière plus sporadique mais qui vous assure d’obtenir un personnage rare. Si vous tombez sur un personnage que vous avez déjà, celui-ci obtient un bonus d’expérience et de compétence.

Terra Battle
Grace, un personnage rare qui est aussi l'un des personnages de départ

Et c’est justement tout l’aspect RPG de Terra Battle, les personnages acquièrent de l’expérience à la fin de chaque combat et gagnent des niveaux qui améliorent leurs statistiques mais qui leurs permettent également de gagner de nouvelles compétences. Ainsi, un personnage comme Bahl aura comme compétence native de contrattaquer ses ennemis mais gagnera au niveau 15 un bonus de 10% sur son attaque pendant deux tours. Mais l’évolution des personnages ne s’arrête pas là puisque certains d’entre eux peuvent aussi obtenir des « jobs ». Il s’agit en fait de spécialisations qui modifient les caractéristiques mais aussi les compétences des attaques. Pour les débloquer, il faut récolter différents objets (que l’on récupère à la fin des combats) et dépenser une coquète somme. Si l’on continue avec Bahl, elle peut débloquer le job de « Dark Warrior ». Un job se comporte comme un nouveau personnage, c’est-à-dire qu’il est niveau 1 et que vous devez le faire progresser pour débloquer ses autres compétences. Le principal avantage des jobs, c’est que vous pouvez mélanger leurs attaques afin de créer un combattant totalement unique.

Terra Battle
Grace la trappeuse, le second job du personnage

Un bestiaire conséquent

Si le nombre de personnages est loin d’être ridicule, les ennemis ne sont pas en reste. Chaque chapitre voit arriver son lot de nouvelles créatures avec leurs compétences propres. Tout comme votre équipe, elles peuvent vous encercler mais peuvent aussi lancer leurs attaques à tout moment. Celles-ci peuvent être physiques mais aussi affiliées aux éléments ou encore des soins de zone.

Là où tout va se compliquer, c’est que certains adversaires disposent de caractéristiques uniques comme par exemple d’empoisonner certaines cases qui infligent des dégâts à vos personnages si vous les placez dessus. Ces éléments demandent bien plus de réflexion afin de réussir à éliminer vos adversaires tout en recevant le moins de dégâts possible.

A la fin de certains chapitres, vous devrez affronter un boss plus conséquent qui occupera 4 cases en même temps et qui pourra même vous déplacer en avançant. Tous ces éléments participent à la richesse du gameplay qui ne cesse de se complexifier au fil des chapitres.

Une réalisation exemplaire

Les fans de Final Fantasy ont pu retrouver la touche d’Hironobu Sakaguchi dans la réalisation de Terra Battle qui est aux petits oignons. Si la musique est excellente bien qu’elle ne soit pas très variée, ce sont surtout les artworks des personnages qui plaisent aux joueurs. Ceux-ci apparaissent à chaque fois que les personnages attaquent ce qui est du plus bel effet.

Terra Battle
La zone métal pour obtenir plein d'expérience

L’équipe a également eu la bonne idée de proposer du contenu additionnel en fonction du nombre de téléchargements du jeu. Au moment de la rédaction de cet article, Terra Battle revendique 890 000 téléchargements. Le prochain palier qui est à 900 000 permettra aux utilisateurs de télécharger gratuitement les musiques du jeu. Mistwalker a d’ailleurs ajouté que si Terra Battle atteignait les 2 millions de téléchargements, ils se lanceraient dans le développement d’une adaptation du jeu pour console.

Conclusion :

Terra Battle fait un sans-faute sur toute la ligne. Sa réalisation comblera les fans de jeux de rôle à la japonaise et surtout, c’est un jeu qui vous occupera de longues heures grâce à une trentaine de chapitres. On regrettera tout de même que le scénario soit assez quelconque ou en tous cas suffisamment secondaire pour ne pas nous avoir marqué.

Terminons enfin par un point fort positif : le modèle économique du jeu. Il s’agit d’un free to play dans lequel vous pouvez aisément jouer sans avoir besoin de sortir votre portefeuille. En effet, à chaque combat, vous dépensez de la vigueur mais qui se recharge à raison d’une unité toutes les 5 minutes. Avec un usage modéré, vous pourrez sans problème enchainer vos sessions quotidiennes. Notez qu’il existe également des zones qui ne sont ouvertes qu’à certains moments de la semaine afin de gagner de grandes quantités d’expérience où encore des objets à utiliser pour débloquer de nouveaux jobs. En somme, si vous aimez les RPG et que vous cherchez le nouveau jeu qui va occuper vos sessions de transport, vous venez peut-être de le trouver.

 

N.B. :

Terra Battle s’impose clairement comme l’un des héritiers de Puzzle and Dragons, ce jeu qui mélange RPG et match 3 et qui n’est malheureusement pas disponible chez nous. L’équipe de Mistwalker n’a pas hésité à emprunter ouvertement plusieurs éléments du jeu de GungHo Online comme les niveaux métal qui servent à gagner beaucoup d’expérience ou encore l’utilisation de points d’endurance (ou de vigueur dans Terra Battle) qui se consomment lors des combats.

Terra Battle apparait donc comme une très bonne alternative pour ceux qui veulent découvrir ce type de jeu mais qui n’ont pas pu profiter de Puzzle and Dragons. Profitez-en pour découvrir notre dossier qui est consacré à ce jeu, vous y trouverez de nombreux conseils pour commencer.

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Terra Battle, la dernière pépite du créateur de Final Fantasy

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Autres langues
Sélection logiciels
  • Rangers of Oblivions iOS (iPhone iPad) Rangers of Oblivions iOS (iPhone iPad) 1 téléchargement

    Dans Rangers of Oblivion, vous allez partir à la chasse aux Monstres, avec un grand M parce qu'on est pas chez Pokemon ici. Préparez vous au combat...
    Voir le logiciel

  • Rangers of Oblivion Android Rangers of Oblivion Android 21 téléchargements

    Un peu de Monster Hunter, une larme de The Last Remnant, un doigt de The Dragon Project...Mélangez le tout dans un tumbler et vous obtenez Rangers...
    Voir le logiciel

  • Hunter x Hunter Greed Adventure Hunter x Hunter Greed Adventure 115 téléchargements

    Bandai Namco continue d'étoffer son catalogue de jeux inspirés de mangas à succès avec Hunter x Hunter : Greed Adventure
    Voir le logiciel