• Flux RSS Flux RSS

Test antivirus gratuit : Kaspersky Free 2019

Test antivirus gratuit : Kaspersky Free 2019

En 2018, Kaspersky a redoublé d’efforts pour tourner définitivement la page sur les événements qui l’ont impacté en 2017*. D'après le rapport OPSWAT sur le marché des antivirus, l’éditeur s'est même targué de grappiller quelques parts entre 2017 et 2018. Cette année, il espère réitérer cet exploit et compte sur son antivirus gratuit pour l’aider dans cette tâche. Proposé officiellement depuis l’été 2017, Kaspersky Free est un produit encore jeune. Cela ne l’a pas empêché de se classer lors de notre précédent comparatif parmi les meilleurs antivirus gratuits. Que vaut la dernière version en date ?

* Fin 2017, l'éditeur Kaspersky a été banni des administrations américaines

Installation et prise en main de Kaspersky Free 2019

Le mode d’installation de Kaspersky Free n’a pas évolué depuis l’année dernière. Il s’agit toujours d’un installeur qui récupère automatiquement la dernière version du programme sur les serveurs de l’éditeur. La version que nous avons installée est la suivante : Kaspersky Free 19.0.0.1088d. L’installation est simple et rapide.

A son issue, une fenêtre de configuration s’affiche pour demander à l’utilisateur d’activer la détection et la suppression des logiciels potentiellement dangereux présents sur la machine. Vous constaterez également l’installation parallèle du VPN « gratuit » proposé avec la solution : Kaspersky Secure Connection.

VPN Kaspersky

Si c’est la première fois que vous installez un logiciel Kaspersky sur votre machine, le logiciel vous demandera de créer un compte gratuit en quelques clics sur le site My Kaspersky. Cela permet d’activer certaines fonctionnalités. C’est également un bon moyen pour Kaspersky d’avoir votre adresse e-mail dans sa base de données pour simplifier l’achat éventuel d’une de ses solutions payantes. Si vous avez déjà testé un logiciel Kaspersky sur votre machine, il vous suffira de saisir vos identifiants.

Kaspersky interface de base

L’interface du logiciel est encore plus minimaliste qu’auparavant avec l’apparition de tuiles pour mettre en valeur les fonctionnalités principales du programme. L’utilisateur expérimenté peut accéder en quelques clics aux paramètres avancés pour mettre les mains dans le cambouis et personnaliser certains réglages.

A noter que le menu des paramètres gagne en lisibilité par rapport aux précédentes itérations. L’utilisateur ne risque pas de se perdre dans une liste indigeste de fonctionnalités et peut naviguer très facilement d’un menu à l’autre.

Paramètres avancés Kaspersky

Les performances de Kaspersky Free passées au crible

Voyons ensemble ce qui se cache sous le capot de Kaspersky Free. Bien que présenté comme un « antivirus de base » par son éditeur, le programme dispose d’un moteur de détection qui a fait ses preuves, celui de Kaspersky Internet Security. Kaspersky Free est également équipé d’une protection cloud (qui requiert une connexion internet) et d’un système d’autodéfense.

Le logiciel s’est montré réactif lorsque nous avons inséré notre clé USB vérolée et a instantanément lancé une analyse du périphérique. Nous faisons le même constat en ce qui concerne la manipulation des objets potentiellement malveillants. Kaspersky Free a supprimé automatiquement ou mis en quarantaine la quasi-totalité des éléments dangereux que nous avons tenté de copier ou d’exécuter en manipulant notre échantillon, y compris les malware Android.

Protection en temps réel

Le logiciel bénéficie d’un moteur de détection rapide et peu gourmand. Il est d’ailleurs parvenu à détecter les objets les plus dangereux, sans surexploiter les ressources de notre machine de test lors des différentes analyses exécutées. En effet, nous n’avons pas ressenti le moindre ralentissement lorsque pendant l'analyse, et ce même en réalisant d'autres tâches en parallèle (utiliser un logiciel de traitement de texte, lire une vidéo, naviguer sur le web, etc.).

Kaspersky Free vous protège-t-il sur la toile ? La réponse est oui. L’antivirus gratuit est livré avec une extension qui agit comme une surcouche de protection dans votre navigateur favori (Chrome ou Firefox). Toutefois, Il faut se rendre dans les paramètres du navigateur pour l’activer.

Une fois installée, l’extension agit comme un bouclier lorsque vous visitez des pages potentiellement dangereuses. Kaspersky Free est en mesure d’analyser les logiciels que vous téléchargez et de bloquer les pages suspectes (tentative d’hameçonnage, logiciel publicitaire).

Logiciel publicitaire détecté

Un clavier virtuel est également intégré à cette protection web pour se prémunir contre les éventuels keyloggers pendant la saisie d'identifiants ou d’informations sensibles, dans votre navigateur.

Clavier virtuel de Kaspersky

L’autre fonctionnalité majeure proposée avec Kaspersky Free est le VPN Secure Connection qui utilise les serveurs du sulfureux fournisseur Hotspot Shield. Nous en avions déjà parlé dans lors du test de Kaspersky Internet Security 2018. Pas de changements notables, si ce n’est la nouvelle interface graphique apportant une touche de modernité.

En termes de performance pure, ce VPN fait l’affaire pour sécuriser une connexion, mais l’offre gratuite est clairement insuffisante pour d’autres usages. Il est par exemple impossible de choisir son serveur de connexion et son pays. Par conséquent, il est impossible de contourner les restrictions géographiques avec ce VPN uniquement.

VPN kaspersky free

Inutile également d’espérer protéger vos transferts en P2P avec cette formule. L’offre Kaspersky Secure Connection dans Kaspersky Free inclut un volume de données de l’ordre de 300 Mo/jour : des broutilles. Comme l’an dernier, ce VPN gratuit fait, en réalité, office de démo pour inciter l’utilisateur à souscrire à un abonnement.

Conclusion

Kaspersky Free n’est clairement pas la solution de sécurité gratuite la plus complète du marché. Kaspersky Free se contente de l’essentiel : une protection proactive efficace et un simulacre de VPN. L’éditeur russe a procédé à une profonde refonte de l’interface du logiciel sans pour autant innover avec de nouveaux outils gratuits. Il s’agit sans doute d’un parti pris. Il est vrai que Kaspersky Free se distingue nettement des suites de sécurité gratuites des éditeurs concurrents, qui sont devenues au fil du temps des usines à gaz oubliant parfois l’essentiel : la sécurité.

Fonctions Payantes Kaspersky

Kaspersky Free est un antivirus qui a le mérite d’être très léger. Il pourrait l’être encore plus, si l’éditeur russe n’avait pas fait le choix d’intégrer à l’accueil du logiciel des boutons de fonctionnalités invitant l’utilisateur à souscrire à une solution payante. Rappelons néanmoins que l’éditeur n’est pas le seul à suivre cette tendance de « l’antivirus bannière ». Pour finir, nous dirons que Kaspersky Free est la solution qu’il vous faut, si vous cherchez une protection de base, gratuite, fiable, réactive et légère.

Kaspersky Free

Télécharger Kaspersky Free

Si vous souhaitez consulter les rapports OPSWAT sur le marché des antivirus, c'est par ici

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Test antivirus gratuit : Kaspersky Free 2019

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • NSA Ghidra NSA Ghidra 98 téléchargements

    Ghidra est un outil de rétro-ingénierie logicielle qui permet d'analyser des logiciels malveillants pour mieux comprendre leur fonctionnement
    Voir le logiciel

  • Quick Heal Total Security pour Mac Quick Heal Total Security pour Mac 6 téléchargements

    Quick Heal Total Security pour Mac est une suite de sécurité complète pour votre ordinateur pommé. Il est équipé pour détecter la moindre...
    Voir le logiciel

  • Quick Heal Total Security Quick Heal Total Security 33 téléchargements

    Quick Heal Total Security est l’antivirus le plus complet proposé par l’éditeur. Il dispose de nombreux outils pour vous protéger sur le web...
    Voir le logiciel