3 bonnes raisons pour ne pas faire confiance au correcteur orthographique de Word

Publié le

Microsoft Word fait partie des traitements de texte les plus utilisés dans le monde. Facile à prendre en main, il offre de nombreuses possibilités aux utilisateurs aussi bien en matière d’écriture, qu’en matière de mise en page. Mais malgré son leadership, ce logiciel est loin d’être parfait. Il comprend même un gros bémol : son correcteur orthographique. Intégré directement à la base du programme, ce dernier souligne en rouge les fautes d’orthographe, et en vert les fautes d’accord et de conjugaison. Mais malheureusement, il n’est pas toujours au point. Certaines fautes persistent, pendant que d’autres mots bien orthographiés sont signalés comme erreur. De nombreux quiproquos donc, qui peuvent amener les utilisateurs à commettre encore plus de fautes qu’ils ne l’auraient fait sans l’outil. Vous ne me croyez pas ? Et bien regardez les exemples ci-dessous vous n’allez pas être déçu !

1. Pour Word, tout mot existant est juste

Le premier problème du correcteur orthographique de Microsoft Word est son incapacité à distinguer deux mots similaires. De ce fait, en prenant l’un pour l’autre, il peut laisser passer des fautes sans que l’utilisateur ne s’en rende compte.

word-orthographe

Ici, la phrase comporte une faute. Le verbe “rester” a pour sujet le mot “installation” et devrait être écrit sans “ent” à la fin. Le correcteur orthographique ne détecte rien, tout simplement parce que pour lui le sujet du verbe est le mot qui le précède, à savoir “logiciels”. Mais reprenons la même phrase en corrigeant la faute, et en ajoutant un “e” à la fin du mot “vu”.

word-correcteur-orthographe

Et bien le logiciel ne détecte toujours aucune faute, alors qu’il y en a toujours une. Dans l’expression “au vu de”, “vu” ne prend pas de “e”, alors que dans l’expression “en vue de”, c’est l’inverse. Mais Word ne fait aucune différence entre les deux, tout simplement parce que pour lui les deux existent. Idem avec le verbe “rester”. Qu’on écrive “restent” ou “reste”, cela ne change rien pour ce dernier. Ils considèrent les deux possibilités comme correctes.

2. Le contexte pas pris en charge par le correcteur

Le second souci du correcteur orthographique de ce traitement de texte c’est qu’il ne tient pas compte du contexte de la phrase. Le contexte est essentiel pour l’orthographe et la grammaire. Un mot peut être considéré comme faux dans un contexte et complètement bon dans un autre. C’est pourquoi cet élément ne devrait pas être dissocié du correcteur lui-même. Mais comme vous allez le voir dans phrase suivante, ce n’est pas du tout le cas :

faute-orthographe-word

Dans cette phrase, Word détecte une faute mais pas au bon endroit. En effet, il propose ici de mettre le verbe “aller”, écrit à l’infinitif, au participe passé, alors que la faute est l’absence du “t” à la fin du verbe pouvoir, “Ma fille peut”. Mais Word ne prenant pas en compte le contexte de la phrase, ne fait pas la différence entre le verbe “peut” et l’adjectif “peu”, qui n’ont pas du tout le même sens. Pire encore, il crée des fautes, puisqu’en acceptant la modification de Word, on se retrouve avec une phrase comportant deux fautes au lieu d’une. Pas tip top !

correction-faute-orthographe-word

3. Un dictionnaire obsolète

Troisième et dernier petit hic que l’on peut noter sur ce correcteur orthographique, c’est l’obsolescence de son dictionnaire. En effet, beaucoup de mots ne sont pas reconnus par le logiciel alors qu’ils existent pourtant bien. Il peut s’agir de noms propres, mais aussi et surtout de noms communs entrés dans le dictionnaire, il y a un certain temps déjà. Preuve en est avec l’exemple suivant :

mot-inconnu-word

Le verbe “comater”, entré dans le dictionnaire en 2012, et qui signifie “être dans un état de somnolence”, n’est pas connu par le correcteur orthographique de Word, qui le souligne donc en rouge. Il propose plusieurs corrections comme “colmater” ou “compter”, qui n’ont strictement rien à voir avec le mot de base. Néanmoins, l’utilisateur a la possibilité de rajouter n’importe quel mot au dictionnaire, ce qui n’est déjà pas si mal que ça !

correcteur-orthographique-microsoft-word

4. Antidote, Cordial, Le Robert Correcteur : 3 alternatives au correcteur orthographique de Word

Vous l’aurez compris, le traitement de texte de Microsoft ne comprend pas un correcteur orthographique très performant. Alors si vous souhaitez améliorer votre orthographe, votre grammaire et votre conjugaison, mieux vaut opter pour un logiciel complémentaire. Trois correcteurs orthographiques et grammaticaux se tirent ainsi la bourre actuellement : Antidote, Cordial et Le Robert Correcteur.

Antidote

Disponible sous Windows, Mac, Linux, et maintenant sur iPhone, Antidote est sans doute le plus performant des trois. Il corrige de manière ultra rapide l’intégralité de votre texte, en prenant en compte le contexte de la phrase. Ainsi, orthographe, grammaire, conjugaison, syntaxe et typographie sont remis en ordre, en deux temps trois mouvements. Intégré directement au logiciel Word et à votre messagerie, ce dernier vous aide dans toutes vos tâches de rédaction. Il met à votre disposition plus de 30 dictionnaires différents ainsi que des guides linguistiques. Très pratique !

antidote

Cordial

Concurrent direct d’Antidote, on retrouve Cordial. Disponible sur Mac, PC, iOS et Android, ce correcteur orthographique s’intègre parfaitement à tous vos logiciels préférés, et autres navigateurs. Vous pouvez ainsi l’utiliser à n’importe quel moment de la journée, lors de vos navigation Web ou la rédaction de vos e-mails. Il corrige tous vos écrits, tout en vous permettant d’améliorer votre syntaxe et votre vocabulaire. Comme Antidote, ce dernier comprend de nombreux dictionnaires et guides linguistiques. Cependant, si Antidote reste plus performant dans la correction pure et dure, Cordial se distingue par l’intégration d’un outil de traduction performant.

cordial

Le Robert Correcteur

Enfin, troisième sur le podium des meilleurs correcteurs orthographiques, le logiciel Le Robert Correcteur. Ce dernier utilise une méthode pédagogique pour aider les utilisateurs à progresser en français. Ainsi, il corrige toutes les fautes possibles et inimaginables, des fautes d’orthographe, aux fautes de grammaire, en passant par les fautes de ponctuation. En trois clics seulement, le logiciel vous garantit un texte impeccablement bien écrit. Huit dictionnaires sont d’ailleurs à votre disposition, dont un dictionnaire classique, un dictionnaire de synonymes, et un dictionnaire de citations françaises et étrangères, rien que ça !

le-robert-correcteur

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Comment (1)

  • dem Répondre

    On écrit “EH bien”.

    7 juin 2017 à 6 h 45 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet