Accro à Candy Crush Saga, il devient diabétique

Publié le

Séoul, Corée du Sud. Un jeune homme de 27 ans a appris il y a quelques jours par son médecin traitant et après une série d’analyses qu’il avait contracté un diabète de type 2. Cette révélation peut paraître anodine mais pour ce coréen qui “ne mange jamais de sucre ou très rarement”, elle a été accueillie comme un coup de massue. Et pour cause! Il semblerait que l’application “Candy Crush Saga” ait provoqué une addiction telle que son taux d’insuline a été chamboulé.

Les médecins sont perplexes, mais Kwang-Sun Cheong a bel et bien contracté un diabète de type 2, malgré son dédain pour les sucreries et les desserts. Ce jeune coréen est actif mais avoue une propension à la sédentarité et une addiction aux jeux vidéo, notamment à Candy Crush Saga qu’il affectionne particulièrement. “J’y ai joué pendant des mois, pendant mes pauses de travail, dans les transports ou chez moi. Mon amie ne disait rien au début, elle était accro aussi, mais elle m’a vite reproché de passer beaucoup trop de temps à empiler les bonbons.”
Selon les premiers examens réalisés sur Kwang-Sun montrent des pics dans sa production d’insuline lorsqu’il s’adonne à sa passion. Il semblerait que la vision de bonbons de manière répétée entraîne chez lui un déréglement hormonal sévère, ce qui constituerait une première.

Heureusement pour le coréen, cette maladie serait réversible, à très court terme, si seulement il change de jeux. Le médecin lui a donc prescrit une forte dose de Farm Heroes Saga, où il faut aligner des fruits et légumes en quantité massive. Seul ombre au tableau, Kwang-Sun va devoir aussi entamer une cure de désintoxation aux jeux vidéo, une fois guéri, en cas de rechute ou si King devait sortir un Candy Crush 2.

 

Jean-Marc Hanouna auteur de poisson d’avril

Retrouvez toute l’actualité des logiciels et de l’informatique de ce mardi 1er avril

 

Comment (1)

  • DarthVador Répondre

    Faut qu’il se mette au poisson, surtout un premier avril !!!! 😉

    1 avril 2014 à 07:31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet