Adobe annule ses abonnements au Venezuela

Publié le

Si vous utilisez des services à abonnement chez Adobe et que vous résidez au Venezuela, il est très probable que vous ne puissiez plus accéder à vos logiciels. Suite aux récents événements intervenus aux USA, Adobe vient de bloquer l’accès de ses applications au peuple vénézuélien.

MAJ du 29/10/2019 : après plusieurs discussions avec le Gouvernement américain, Adobe a obtenu l’autorisation de continuer à promouvoir ses services dans le pays vénézuélien. Les différentes licences telles que Photoshop ou Illustrator ont été réactivées et 3 mois d’utilisation viennent d’être offerts en dédommagement.

En août 2019, la Maison Blanche publie un arrêté stipulant que toute propriété américaine ayant des activités commerciales au Vénézuela verra ces dernières être bloquées.

Cette décision vient d’être appliquée pour les suites de logiciels Adobe. Depuis quelques heures, le peuple vénézuélien est dans l’impossibilité d’accéder à différentes solutions comme Photoshop ou Illustrator.

Cette décision affecte l’ensemble des logiciels Adobe.

Ce blocage intervient pour tout utilisateur, qu’il dispose d’une licence gratuite ou payante. Ce dernier point est le plus intéressant et relance un ancien problème longtemps discuté : vous ne payez pas pour un logiciel mais pour un abonnement. Cela implique donc que le logiciel ne vous appartient pas et que le distributeur peut vous le retirer à tout moment.

Le blocage de licences

Les utilisateurs touchés par cette suspension ont jusqu’au 28 octobre pour télécharger les fichiers présents sur les services du Cloud Adobe. Si vous souhaitez plus de renseignements à ce propos, vous les trouverez dans un billet dédié sur le site de la compagnie.

Si jamais vous avez acheté des licences chez Adobe, il est possible de vous les faire rembourser… A condition de les avoir achetées directement sur leur boutique officielle et de ne pas les avoir utilisées.

L’achat de nouvelles licences Adobe est d’ores-et-déjà bloqué. Si toutefois, vous ne résidez pas au Venezuela mais que la compagnie vous a identifié comme tel, vous pouvez contacter le service client pour les en informer.

La suspension des services Adobe reste cependant une surprise pour beaucoup. Il s’agit de la première grande société de technologie à appliquer l’arrêté de la Maison Blanche. D’autres applications populaires comme celles développées par Google sont encore en service dans le pays Vénézuélien… Du moins pour l’instant.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet