• Flux RSS Flux RSS

Allan Wauters, le prof anti-note, crée son propre logiciel d'évaluation des élèves

Allan Wauters, le prof anti-note, crée son propre logiciel d'évaluation des élèves

Qui n’a jamais eu la boule au ventre à l’idée de se faire appeler en premier par son professeur lors du rendu des copies effectué par ordre croissant de notation ? Un système humiliant pour beaucoup d’élèves qu’à décider de contrer Allan Wauters, professeur sarladais de physique-chimie. Après un ras-le-bol général de ces méthodes peu motivantes, le jeune homme de 28 ans a mis de côté ses atomes et ses tubes à essai pour se consacrer à l’élaboration d’un logiciel d’évaluation nouvelle génération, qu’il a nommé pour l’occasion Maestria. Un logiciel testé pendant 6 mois auprès de ses élèves des Hauts-de-Seine, qui selon lui a déjà fait ses preuves.

Expliquez en détail en quoi consiste votre logiciel ?

C'est un logiciel qui permet une gestion de la classe et des évaluations. La gestion de la classe se fait par l'affichage de certaines données qui ont pour finalité de repérer rapidement les élèves en difficultés et de constituer des groupes de travail. La gestion des évaluations se réalise, quant à elle, par la création d’évaluations où chaque question est liée à quatre données différentes :

          . un nombre de points (nécessaire pour pourvoir transmettre une note à l'administration)

          . une connaissance (utile pour savoir ce que l'élève sait ou ne sait pas)

          . un savoir-faire (ex: repérer une info dans un texte) ou une attitude (comportement de l'élève)

          . un niveau d'acquisition (ou niveau taxonomique) utile pour élaborer un profil des méthodes de travail

Le logiciel compile ces données et produit une correction du contrôle. Il affiche aussi des statistiques sur les élèves et la classe tout au long des évaluations afin qu'enseignants et apprenants puissent savoir comment s'améliorer, en repérant les points forts et les points faibles des apprenants. L'enseignant peut également être beaucoup plus précis en matière d'aide aux devoirs et d'orientation. Il s'agit en fait de pouvoir rationaliser ses pratiques grâce à des chiffres plutôt qu'à l'instinct. Car même si le professeur réagit souvent au jugé en classe, il doit savoir où il va lors de la préparation.

Pourquoi avoir nommé votre logiciel MAESTRIA ?

Je l'avais baptisé Institutum au début mais trop dur à dire et trop pompeux. Maestria évoque le maître (d'école) et la gestion (de la classe). L'italien sonne de façon artistique à mes oreilles et je l'aime aussi pour ça.

Pensez-vous sincèrement que ce type de logiciel peut remplacer le système de notation utilisé depuis des siècles ?

Il le transcende dans le sens où il fait exactement la même chose en 10 fois mieux. A terme, c'est inéluctable que ce système ou un autre, encore plus élaboré, le remplace....mais pourquoi attendre? On peut difficilement s'élever contre la volonté d'avoir un système d'évaluation plus précis. Tous les enseignants désireux d'améliorer leurs pratiques rêvent d'un outil comme celui-là.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus dans le système éducatif d’aujourd’hui ?

Les enfants ne construisent pas le savoir pour le plaisir mais par un système obligatoire de progression. Tous ceux qui ne sont pas dans la moyenne luttent malgré la bonne volonté des professeurs. Le système d'évaluation est très discriminant et met les parents et leurs enfants sous une pression qui peut détruire complètement l'envie d'apprendre.

Vous dites que les notes ont tendance à rabaisser les élèves et surtout qu’elles ne leur offrent aucun aperçu clair sur les choses acquises ou non. Mais ne croyez-vous pas que parfois les notes sont tout de même obligatoires, pour les examens comme le baccalauréat par exemple ?

Les notes sont un résumé très réducteur du travail d'un élève. On a souvent besoin d'une synthèse et on peut leur concéder cette utilité. Elles peuvent donc servir à départager des candidats ou à les répartir sur une échelle de valeur. Maestria permet de créer de nombreuses échelles de valeur en plus et donc de repérer celles où l'élève est talentueux. Ce logiciel permet ainsi de s'appuyer sur les points forts de l'élève, ce qu'une note ne permettra pas car c'est une synthèse bien trop globale.

Certains critiquent votre logiciel en disant que c’est une pâle copie du logiciel déjà existant BDP (Bureau Du Professeur), qu’est-ce que vous leur répondez ?

BDP a l'air d’être un excellent système mais se démarque un peu du mien dans le sens où il entend gérer une classe et valider des items du socle commun des compétences, tandis que Maestria peut servir à évaluer n'importe quel public pour en retirer des synthèses détaillées. Maestria permet lui d'acquérir plus d'informations sur les élèves à la fois (4 par clic au lieu de 2 pour BDP) et permet de travailler sur des items pédagogiques bien plus précis. De plus, sa vocation communautaire permet de faire émerger des grilles de connaissances, de savoir-faire et d'attitude très complètes. 

Vous avez mis en place un système de don un peu particulier pour financer le développement de votre logiciel, pouvez-vous nous l’expliquer ?

Je voulais que les gens s'impliquent dans la réalisation de l'outil qu'ils pourront utiliser, c'est l'idée du financement participatif KissKissBankBank. Ils me donnent chacun un peu pour voir le projet aboutir plutôt que de payer pour l'utiliser. Je ne veux pas faire d'argent avec cette idée, je veux aider les professeurs et les élèves au quotidien. Par contre je considère qu'avoir une contrepartie monétaire pour les développeurs qui travaillent avec moi leur permet de rester motivés car ils ne sont pas utilisateurs des outils qu'ils produisent.

Si cela fonctionne souhaitez-vous commercialiser votre logiciel ?

Le but du financement participatif est d'éviter la commercialisation du logiciel. J'aimerais que les enfants de ce pays aient tous les outils pour réussir, ce qui implique d'équiper les profs avec des outils appropriés. Par contre, ce serait le rôle de l’Education Nationale de financer ce projet. On peut imaginer des projets commerciaux par la suite, la décision sera prise ensemble, avec les gens qui m'aident à développer Metaphysik.

Enfin, pour conclure, avez-vous d’autres idées de logiciels sous le coude ?

Beaucoup ! Chaque réalisation me donne d'autres idées, mais chaque chose en son temps. Je dois pour le moment préparer quelques cours...

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Allan Wauters, le prof anti-note, crée son propre logiciel d'évaluation des élèves

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Bac 2019 iOS Bac 2019 iOS 15 téléchargements

    Révisez votre baccalauréat sans prise de tête avec l’application gratuite Bac 2019 iOS. Cette dernière met à disposition des Terminales S, L...
    Voir le logiciel

  • Bac 2019 Digischool Android Bac 2019 Digischool Android 55 téléchargements

    Téléchargez gratuitement l’application Android Bac 2019 sur votre smartphone ou tablette, et profitez de plus de 600 fiches de révision et 5000...
    Voir le logiciel

  • RosarioSIS 3 RosarioSIS 3 17 téléchargements

    Logiciel libre de gestion des élèves, emploi du temps, notes, absences, la communication, les professeurs et les parents, propulsé par PHP/SQL.
    Voir le logiciel