Antutu est bloqué de chez bloqué par Google

Publié le

L’application de benchmark Android et iOS d’origine chinoise Antutu a été retirée du Google Play Store il y a quelques semaines de cela pour des craintes sur le vol de données. Google, à travers son navigateur mobile Chrome, vient de gravir une nouvelle marche contre l’éditeur de cette application en avertissant les visiteurs que le site de téléchargement de l’apk est détenu par des pirates et que les fichiers à télécharger sont potentiellement des malware.

Antutu Benchmark

Après Cheetah Mobile, Antutu dans le collimateur de Google

C’est le site Xatanka Android qui révèle cette histoire, bien que l’on ne sache pas depuis quand date cette mesure. En revanche, le désamour entre Google et certaines applications chinoises ne date pas d’hier, et le cas Antutu serait lié à l’éditeur Cheetah Mobile, qui a vu toutes ses applications disparaître du Play Store en mars dernier.

Des applications comme CM Security VPN ou Piano Tiles 2, suspectées de communiquer des données à l’insu des utilisateurs et de créer des clics publicitaires frauduleux.

Antutu Benchmark n’est pas édité par Cheetah Mobile, bien que la société soit actionnaire et puisse influencer le conseil d’administration.

En pratique, si l’on essaye de télécharger l’apk directement sur le site officiel Antutu, un écran d’avertissement apparaît, signalant la nature malveillante de la page. Un avertissement qui n’apparaît uniquement que sur le navigateur Chrome mobile, la version desktop ou les autres navigateurs laissent les internautes entrer sans alerte.

SafeSearch Antutu
SafeSearch alerte sur Antutu

Néanmoins, il est possible de passer outre la notification et de télécharger l’apk “compromise”. L’installation elle, est bloquée par défaut par le service Play Protect, qui signale un problème de sécurité (vol de données et tracking) avec Antutu Benchmark. Il faut franchir cette seconde barrière pour installer et utiliser l’application normalement.

Difficile pour le moment de savoir à quel saint se vouer, les deux sociétés n’ayant pas encore communiqué sur l’incident. Le retrait des applications Cheetah Mobile ont fait chuter le cours de la société de près de 40% à l’époque, tandis que d’autres éditeurs ne se sont jamais remis de la disparation de leurs logiciels de la plateforme d’applications Android hégémonique de Google.

D’autres éditeurs en ligne de mire

Les affaires de vol de données, viol de vie privée et surveillance sont actuellement un bon prétexte pour faire le ménage: L’Inde vient de bannir une cinquantaine d’applications chinoises, dont TikTok, pour ces mêmes raisons, et les Etats-Unis pourraient bien leur emboîter le pas comme vient de l’annoncer Mike Pompeo à Fox News.

La Chine est particulièrement montrée du doigt, à cause de sa législation très permissive sur l’envoi et l’utilisation des données personnelles récoltées via les applications et logiciels. Tiktok n’est pas autorisée en Chine et tente de couper les ponts avec sa mère patrie pour développer son audience, tant et si bien que ByteDance, son éditeur, vient d’annoncer le retrait de l’application du marché Hong-Kongais.

Son PDG, Kevin Mayer, a réaffirmé que les données utilisateur n’étaient pas hébergées en Chine. Mais, dans l’affaire TikTok comme pour Antutu, une image ternie et des accusations de vols de données, même non fondées, pourraient s’avérer fatales pour ces sociétés.

80% de réduction sur Norton Security Guard!

à partir de 24.99 € au lieu de 119.99 € TTC (2 ans)

  • Protection complète de l’ordinateur
  • Protection de la vie privée
  • Mises à jour régulières
  • 175 Millions d’utilisateurs actifs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet