Apprenez à bien utiliser un antivirus

Publié le

Dans un monde où tout est connecté, il n’est pas rare que des personnes ou des organisations malveillantes tentent de dérober des informations précieuses en utilisant des virus, des chevaux de Troie ou des logiciels espions.  Zoom sur les différentes façons de se prémunir des attaques et de préserver vos données personnelles contre les logiciels malveillants.

L’antivirus, votre meilleur allié sécurité

La cible est bien souvent la récupération de coordonnées bancaires, ou de toute autre information susceptible d’être monnayée, comme des documents professionnels ou des documents secrets.

Afin de se prémunir efficacement de ce genre d’attaque, il existe des antivirus que l’on trouve généralement sur l’écosystème Windows. Certains virus peuvent être dévastateurs et détruire le système, pour la plus grande joie du concepteur du programme malveillant. Il est donc préconisé d’activer non seulement un pare-feu, mais aussi un logiciel antivirus capable de nettoyer le système et de le protéger contre les attaques à venir.

Cependant, l’installation du logiciel antivirus ne suffit pas toujours à se protéger de manière optimale : il y a des façons de l’utiliser et de le paramétrer pour que celui-ci puisse automatiquement détecter des dangers ou des risques, et de mettre les fichiers suspects en quarantaine.

Identifiez les fonctionnalités intéressantes

Avant d’opter pour une solution antivirus quelle qu’elle soit, il vous sera fort utile d’identifier quel genre d’usage vous faites de votre ordinateur : est-il allumé 24h/24 ? Allez-vous sur des sites parfois à risque ? Téléchargez-vous des fichiers ? Installez-vous des programmes dont vous ne savez pas toujours la provenance ?

Une solution antivirus vous permet en général de détecter les logiciels malveillants et les virus stockés sur votre disque dur. Mais d’autres solutions vous proposent un véritable pare-feu pour protéger votre ordinateur des attaques externes (envoi de spams, tentative de mettre à genou votre système en balançant une multitude de requêtes…).

Certains antivirus vous proposent également de scanner votre mémoire vivre (RAM), votre secteur d’amorçage (MBR), ainsi que vos e-mails entrants ou sortants en scannant le protocole SMTP (port 25, en général). Ces fonctionnalités peuvent être vraiment utiles pour écarter toute sorte de risque.

Il faut également s’assurer que votre antivirus puisse mettre en quarantaine tout fichier qui pourrait potentiellement être endommagé par un virus. Mieux vaut une stratégie prudente et éviter les multiples pièges qui vous sont envoyés, parfois de manière involontaire.

Vérifiez les potentielles infections

Autre point d’attention qu’il vous faudra mettre en place dès l’installation de votre logiciel antivirus : adopter une politique de scan de vos fichiers sur le disque dur et supports amovibles, afin de détecter la présence d’un logiciel malveillant.

Cette politique de scan automatique est paramétrable dans la configuration principale de l’antivirus. Le lancement du scan se fait en général en tâche de fond et scrute tous les fichiers qui sont accessibles sur votre disque dur, mais aussi sur les périphériques USB.

Cependant, le lancement de ce scan réduira de manière importante les performances de votre PC, ce qui peut même parfois le rendre inutilisable lorsque vous êtes vous-même sur une application qui consomme énormément de capacité CPU ou RAM.

À vous de bien identifier les créneaux de lancement de ces procédures de scan ainsi que leurs fréquences, afin d’éviter toute gêne dans l’utilisation de votre PC ou de votre ordinateur portable.

Enfin, veillez à ce que les fichiers potentiellement dangereux soient mis en quarantaine et pas automatiquement détruits. Il est possible que votre antivirus détecte un programme sain comme un virus, parce que celui-ci ne serait pas correctement signé.

Gare aux politiques de mise à jour des éditeurs 

Dernier point d’attention quant à l’utilisation de votre antivirus, vérifiez bien que celui-ci soit à jour et puisse défendre votre système sur la durée. Un antivirus s’appuie en général sur une base de virus qu’il peut ensuite identifier. Cette base est mise à jour régulièrement car de nouveaux virus sont développés par les hackers au moins toutes les semaines.

Certains antivirus proposent une mise à jour automatique, vous permettant de vous affranchir de cette tâche et d’éviter un oubli. Activez cette option si disponible, ou essayez de mettre un mémo pour effectuer vous-même manuellement cette mise à jour en téléchargeant les patchs sur le site de l’éditeur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet