Après avoir travaillé sur Mozilla Firefox et Cozy Cloud, Tristan Nitot rejoint Qwant

Publié le

Il est ravi, et pour cause, il rejoint un projet qui lui tient à cœur. Après plusieurs années à travailler sur le navigateur Mozilla de Firefox, et une escapade au sein des équipes du Cozy Cloud, ce “vieux natif du numérique” entre chez Qwant œuvrer au service du moteur de recherche made in France. Il nous en dit plus dans cet entretien.  

Vous avez annoncé le 4 juin sur Twitter que vous intégriez Qwant, pouvez-vous nous en dire plus ? En quoi va consister ce nouveau poste ?  

“Avec plaisir. J’ai rejoint Qwant à un poste exécutif, Vice-President Advocacy. J’ai a la responsabilité de déterminer et de mettre en œuvre les actions permettant de promouvoir l’adoption de Qwant et de ses outils par des communautés d’utilisateurs et de développeurs.

Qwant a initié beaucoup de projets pour lesquels mon expérience de l’open source et de la privacy sera précieuse. Mon objectif est d’aider à accélérer encore la croissance de Qwant et son rayonnement.

“Il est temps d’apporter une alternative européenne et éthique aux grands acteurs américains.” 

Rejoindre l’équipe de Qwant est une évidence pour vous ?

Oui. Cela fait plusieurs années que j’utilise Qwant à titre personnel, et je suis très sensible à leur respect de la vie privée. Qwant démontre qu’on peut faire des services innovants et de qualité en France, tout en offrant un plus de taille : le privacy by design.

Les récents scandales autour de Facebook ne cessent de nous rappeler que de grands acteurs américains ont tendance à distribuer nos données personnelles en open bar. Il est temps d’apporter une alternative européenne et éthique sur ces sujets, et Qwant est à la pointe et a les ressources pour mener sa mission, d’où ma volonté de rejoindre Qwant.

Une nouvelle recrue rejoint les rangs de Qwant : Tristan Nitot.

Une nouvelle recrue rejoint les rangs de Qwant : Tristan Nitot.

Est-ce que ça veut dire que vous arrêtez vos autres activités, notamment chez Cozy ?

J’ai effectivement quitté mon emploi chez Cozy Cloud, mais Cozy est un projet de logiciel libre, ce qui signifie qu’il est possible d’y contribuer même sans être employé. Chez Mozilla, qui est aussi un projet de logiciel libre, on avait l’habitude de dire “Mozillien un jour, mozillien toujours”. Pourquoi pas la même sur le projet Cozy ? Par ailleurs, je conserve mon implication (bénévole) au comité de prospective de la CNIL.”

Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à consulter notre interview de Tristan Nitot à propos de Coy Cloud, et notre interview de Guillaume Champeau, de chez Qwant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet