Arnaque : un site internet faisait payer le service Bloctel

Publié le

Les lignes fixes et mobiles sont de plus en plus sujettes aux appels intempestifs. Il n’est pas rare d’en recevoir plusieurs par jour ce qui peut constituer une forme de harcèlement. Heureusement, depuis le 1er juin 2016, un nouveau service s’est ouvert afin de mettre fin au démarchage téléphonique. Il s’agit de Bloctel, et de son site internet bloctel.gouv.fr, où vous pouvez vous inscrire sur une liste d’opposition et ce de manière gratuite. Ainsi, les personnes qui en font la demande ne peuvent plus recevoir d’appels de la part de professionnels avec qui ils n’ont aucun contrat en cours. Bloctel a eu un joli succès avec plus d’un million d’inscrits en moins de 24 heures. Evidemment, les arnaqueurs n’ont pas attendu très longtemps avant de trouver un moyen d’utiliser ce service médiatisé pour soutirer de l’argent aux personnes mal informées.

Bloctel.me : faire payer ce qui est gratuit

Ce sont les lecteurs de QueChoisir qui ont informé le site internet qu’un service reprenant le nom de Bloctel faisait des siennes sur la toile. Bloctel.me avait réussi à se hisser suffisamment haut dans les résultats de recherche pour donner l’illusion qu’il s’agissait du site officiel.

Une fois sur le site, Bloctel.me propose également l’inscription sur la liste anti-démarchage mais celle-ci n’est pas gratuite. En effet, l’utilisateur doit se délester d’un euro puis, quelques jours plus tard, de 69€ pour des frais de traitement. Pour rappel, la même opération sur le site officiel ne demande qu’une inscription entièrement gratuite pour ajouter jusqu’à 8 numéros de téléphone.

Bloctel.me
Bloctel.me, le service à éviter (Source)

Comment se protéger de ce type d’arnaque ?

Tout d’abord, il faut savoir que les services proposés par l’Etat sont automatiquement hébergés sur un site internet en .gouv.fr. Ici, Bloctel.me ne remplissait pas ce premier critère et peut donc faire douter certains utilisateurs.

Bloctel

Ensuite, en fouillant un peu le site internet en question, il est possible de trouver un petit paragraphe très intéressant. On y apprend que la société derrière Bloctel.me est basée sur l’Île Maurice mais surtout qu’elle est « indépendante du service officiel Bloctel ». Enfin, la liste des partenaires tout en bas de la page de la page web est en fait celle qui concerne le site officiel. Une technique pour rassurer les visiteurs.

Une pratique courante mais parfois difficile à détecter

Evidemment, la nouveauté fait que les utilisateurs sont souvent moins bien informés sur le service en question. Dans le cas de Bloctel, le service a été médiatisé et l’utilisation du nom dans l’url du site a fait que les gens ne se posaient pas de question. Toujours est-il que QueChoisir n’est pas le seul média à avoir relayé cette supercherie. En effet, La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a également dénoncé l’abus du site Bloctel.me.

Bloctel

A l’heure actuelle, le site n’est déjà plus en ligne mais d’autres pourraient rapidement prendre sa place et essayer de soutirer de l’argent à ceux qui paieront pour l’inscription à la liste anti-démarchage. N’oubliez pas que le service Bloctel est complètement gratuit ! Et si vous ne souhaitez pas vous inscrire, n’oubliez pas de consulter notre article sur les applications pour éviter les spams téléphoniques !

Sending
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet