Certains plug-ins, pardon, greffons, de WordPress, pardon, presse de mot, ne fonctionnent plus avec l’update, pardon, mise à jour, 5.5, mais c’est normal (et on vous explique comment contourner cela)

Publié le

Heureux propriétaire ou webmaster d’un site sous WordPress, vous venez de faire la mise à jour vers la version 5.5. Et vos greffons ne fonctionnent plus. C’est ballot. Surtout Yoast d’ailleurs et c’est encore plus ballot.

Eh bien figurez-vous que ce léger désagrément est volontaire et que les développeurs n’ont pas eu le choix que de procéder ainsi, afin de corriger un vieux problème, l’utilisation d’une version antédiluvienne de JQuery. La bibliothèque Javascript du CMS est restée dans sa version 1.12.4, sortie en 2016, tandis que les différents plug-ins et thèmes utilisent quant à eux tout un panachage de versions qu’il faudra à un moment donné harmoniser.

Et c’est ce qui arrive avec la version 5.5 de WordPress, la version de tous les dangers.

Andrew Ozz, développeur principal de WordPress, explique pourquoi la plate-forme a pris du retard:

“Principalement parce que ces dernières années, l’accent a été mis sur d’autres bibliothèques JavaScript plus modernes , le nombre de développeurs JavaScript qui contribuent au noyau est limité, et il y a une très forte demande”.

https://make.wordpress.org/core/2020/06/29/updating-jquery-version-shipped-with-wordpress/

Bref, il fallait agir et un plan étalé en 3 phase a été mis en place.

Phase 1: La mise à jour 5.5 de WordPress est déployée, sans le jQuery Migrate 1.4.1 script, nécessaire à la bonne compatibilité des thèmes et greffons avec le CMS. Les développeurs peuvent tester leur code avec justement un greffon de test (qu’ils doivent déjà connaître d’ailleurs, si nous croisons un développeur un jour nous leur demanderons).

Pour les utilisateurs finaux, en revanche, il faudra installer Enable JQuery Migrate Helper , ce qui aura pour effet de réactiver le script manquant et donc de retrouver un Yoast complètement fonctionnel.

Phase 2: La mise à jour 5.6 inclura la dernière version de JQuery, ainsi que la dernière version de JQuery Migrate. Cela permettra aux développeurs de tester leur code en production et de se préparer avant la phase 3.

Phase 3: La version 5.7 de WordPress est déployée, cette fois sans JQuery Migrate, ce qui aura comme effet de lever la béquille et de mettre tout le monde à niveau. Ce fil à la patte rompu, les développeurs n’auront pas d’autres choix que de maintenir leur code fréquemment et d’anticiper les futures mises à jour.

L’échéance de cet ambitieux projet est pour 2021, ce qui laisse le temps à tout le monde de se préparer et de nous redonner des sites beaux, rapides, stables et légers, pour faire plaisir aux webmasters, pardon, aux maîtres de la toile, aux utilisateurs et à Google, pardon, à Dieu, qui va en effet déployer l’an prochain une vaste mise à jour de son algorithme de moteur de recherche, qui va pénaliser les sites lents, lourds et moches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet