Comment Tor Browser va disparaître au profit de Mozilla Firefox

Publié le

Aujourd’hui, l’espace Internet est peuplé par des utilisateurs de Chrome, qui avait autrefois détrôné Internet Exlorer, ex-grand leader des navigateurs web. Détenant actuellement les deux tiers du marché, le navigateur de Google laisse peu de place à ses concurrents. Face à cette réalité, Mozilla et Tor s’allient pour donner le change et proposer plus de sécurité aux internautes.

Comment se faire une place dans la Chrome-sphère ?

Ces derniers ont en effet peu de cartes à jouer pour se différencier du géant et apporter une plus-value aux internautes que Chrome, le navigateur du géant économique Google, ne peut pas déjà leur offrir. 

Mozilla pourrait en avoir trouvé une : la sécurité. Les questions de la sécurité de ses données et de la confidentialité de sa vie sur le web sont régulièrement mises sur la table dans les actualités numériques, si bien qu’elles peuvent être un moyen d’attirer de nouveaux utilisateurs qui se méfieraient des membres du GAFA.

Si Facebook a fait l’objet d’une longue mise en accusation sur la scène internationale, Google n’est pas en reste, aux vues des dernières mises en accusation par les instances européennes et certains acteurs privés concernant sa manière d’utiliser sa place proéminente sur le web. 

Fusion, ou quand le Renard mange l’oignon Tor

Tor Browser est un navigateur libre créé à partir de bases de Firefox ESR, une version destinée aux développeurs de cet autre navigateur libre, Mozilla Firefox. Tor Browser a été pensé à l’époque pour permettre aux internautes d’évoluer sur Tor, un réseau d’anonymisation très utile aux personnes soucieuses de rester anonymes sur le web. 

Tor et Firefox se rejoignent autour du projet

Tor Browser et Mozilla Firefox se rejoignent autour du projet “Fusion”

Un haut niveau de sécurité, c’est justement ce que Firefox pourrait proposer en intégrant les technologies du navigateur à l’oignon, Tor Browser, à son propre navigateur au logo Renard. A travers le projet “Fusion”, ou Firefox USIng ONions, Mozilla Firefox entend “apporter les fonctionnalités de sécurité et de confidentialité aux utilisateurs de Firefox”.

Ces nouvelles fonctions devraient être intégrées dans un nouveau mode ultra sécurisé proposé bientôt aux utilisateurs de Mozilla Firefox. 

Continuer à exister à travers Firefox

La collaboration entre Firefox et Tor existe déjà depuis longtemps, précise Mozilla, en particulier depuis 2016 à travers le projet Tor Uplift, qui avait déjà pour but que l’équipe de Tor Browser travaille sur des correctifs de sécurité pour Firefox.

Que restera-t-il de Tor Browser une fois que le projet Fusion, déjà en cours d’exécution d’après les deux acteurs, sera terminé ? Tor a été clair sur le sujet, en écrivant noir sur blanc : “Objectif final ultime: Rendre le navigateur Tor obsolète, afin que Tor Project puisse se concentrer sur la recherche au lieu de maintenir un fork de Firefox”. 

Ce n’est donc pas tout à fait la fin de Tor, qui devrait continuer à exister à travers le réseau Tor et son équipe de recherche. Espérons que ce projet de Fusion serve à l’un comme à l’autre des protagonistes, mais aussi aux internautes en quête d’un navigateur sécurisé et/ou alternatif à Chrome. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet