Comparatif traducteurs : quel est le meilleur outil de traduction ?

Publié le

“Toute traduction est une trahison” et pour cause, la traduction d’un texte d’une langue A dans une langue B ne peut respecter totalement le texte original. Pourtant, ces dernières années, nous avons assisté à une révolution silencieuse, celle des outils de traduction automatique. Qu’on se le dise, la traduction est probablement l’un des domaines où l’apport de l’intelligence artificielle est le plus visible. Les traducteurs permettent désormais d’obtenir des résultats époustouflants en quelques secondes où l’on frôlerait presque la perfection. Cependant, tous les outils de traduction ne se valent pas. Certains sont plus performants que d’autres dans des domaines très spécifiques et ne répondront pas forcément à toutes vos attentes. C’est pourquoi nous vous avons concocté un comparatif des meilleurs outils de traduction afin que vous trouviez celui qui correspond le mieux à vos usages.

Sommaire

  1. Methodologie
  2. Deepl
  3. Google Traduction
  4. Bing Translator
  5. Reverso
  6. Systran
  7. Notre avis

Méthodologie

Logitheque n’a pas vocation à se substituer aux laboratoires et aux universitaires spécialisés dans le traitement automatique des langues. Nous vérifierons avec nos humbles moyens le respect de la typographie, les fonctionnalités présentes et la qualité de la traduction (sens, pertinence du lexique choisi).

Pour tester l’efficacité des différents outils de traduction, nous avons choisi un extrait de l’article “Emile Benvéniste et la linguistique du dialogue” (2001) de Stéphane Mosès publié sur Cairn et une recette de cuisine publiée sur le site du New York Times. Le premier texte sera traduit du français vers l’anglais, le second de l’anglais vers le français.

Deepl

Deepl est un service de traduction relativement récent puisque sa première version a été publiée en 2017. Derrière cet outil de traduction en ligne se cache l’un des grands noms du secteur : Linguee qui s’est d’abord fait connaître par ses dictionnaires. Selon des statistiques émises par Linguee, 86 millions de personnes se sont rendues sur le site Deepl en 2020 : une popularité qui croît d’année en année.

Pour ce qui est de l’aspect technique, l’algorithme de Deepl et son code source sont fermés. Le service est basé sur des réseaux neuronaux artificiels (réseaux neuronaux convolutifs) qui ont été formés avec les données collectées via Linguee. L’entreprise utilise une base de données compilant plus d’un milliard de traductions et de requêtes.

La méthode de Deepl repose sur la vérification de traductions par la recherche de bribes similaires. Les réseaux neuronaux de Deepl sont en mesure de contrôler précisément les faiblesses dans les chaines de mots aussi longues et complexes soient-elles afin d’identifier les bons éléments et de prédire la probabilité d’une séquence de mots. Tout cela est rendu possible grâce aux 5,1 pétaflops de puissance libérés par le supercalculateur utilisé par Linguee.

OS/Plateformes compatibles

L’outil de traduction en ligne Deepl est accessible via un site officiel, mais vous pouvez également télécharger l’application développée pour les ordinateurs Windows et macOS.

L’avantage des applications de bureau Deepl, c’est qu’elles sont compatibles avec tous vos logiciels. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour vos mails, vos rédactions sur le web ou dans un logiciel de traitement de texte.

Quelles langues sont supportées ?

Au moment où nous rédigeons cet article, Deepl supporte 11 langues : l’allemand, l’anglais, le chinois, l’espagnol, le français, l’italien, le japonais, le néerlandais, le polonais, le portugais et le russe.

Fonctionnalités clés

Avec Deepl, vous pouvez traduire du texte en faisant un simple copier-coller dans le champ dédié. Vous avez également la possibilité de traduire des documents Word et Powerpoint entiers.

Traduction de documents Deepl

Le service de traduction propose aussi une fonctionnalité permettant de passer d’un cadre linguistique formel ou informel en fonction de la langue. Un mode glossaire est également présent. Il vous aidera à personnaliser vos travaux en définissant précisément une traduction pour un terme spécifique.

Glossaire Deepl

Performances

Lorsque nous avons traduit notre article scientifique français vers l’anglais avec Deepl, le logiciel s’est montré respectueux de l’organisation des paragraphes. La structure générale du texte est respectée, ce qui permet à l’utilisateur de se repérer aisément. En plus d’être rapide, le logiciel retranscrit bien les caractères typographiques essentiels.

Toutes les conventions ne sont malheureusement pas restituées, et vous perdrez forcément l’italique, le gras, etc. Cela ne gêne évidemment pas la compréhension globale, l’extrait traduit conserve toute sa cohérence. Pour le vérifier, nous avons comparé sa traduction officielle disponible également sur Cairn.info et le résultat est sans appel : Deepl est juste et identifie bien le cadre formel inhérent aux écrits universitaires, un peu trop même. La preuve avec le pronom personnel “You” qui prend sa forme archaïque “Thou”.

En ce qui concerne la recette de cuisine, Deepl s’est montré bien moins époustouflant. Cependant, il est toujours possible de corriger ses approximations en explorant les traductions possibles pour chaque mot et de définir des règles grâce au glossaire intégré.

Pour chipoter, nous pourrions dire que l’expérience Deepl serait parfaite si le service intégrait un système de conversion des unités de mesures, notamment pour la température ou le poids. Mais n’exagérons pas. Deepl brille déjà par son efficacité.

Combien coûte Deepl ?

Deepl est accessible gratuitement avec certaines limitations. En effet, vous ne pourrez traduire que 5000 caractères à la fois dans la version gratuite. Les autres restrictions s’appliquent à la traduction de documents Word et PowerPoint. En effet, vous ne pouvez traduire que 3 fichiers dans la version gratuite sur le site. En téléchargeant la version bureau, vous pourrez traduire autant de documents que vous le souhaitez, mais n’aurez, là encore, pas la possibilité de les modifier, ni même de les copier. Dommage.

Deepl Windows

La version payante de Deepl est accessible en abonnement à facturation mensuelle ou annuelle à partir de 5,99 €/mois. Trois offres sont affichées :

Avantages

  • Traduction de très haute qualité
  • Traduction formelle ou informelle
  • Prise en charge de documents entiers
  • Applications de bureau
  • Glossaire

Inconvénients

  • “Seulement” 11 langues supportées
  • Impossibilité de modifier ou de copier les documents Word ou PowerPoint traduits

Google Traduction

Est-il nécessaire de présenter le service de traduction automatique de Google ? Google Translate (nom anglais) a été lancé en 2006. A cette époque, le service fonctionnait selon le modèle de la traduction automatique statistique.

Dix ans plus tard, en 2016, la firme de Mountain View lance une nouvelle mouture de Google Traduction qui fonctionne désormais selon le modèle de la traduction automatique neuronale. Comme Deepl, des réseaux de neurones artificiels ont été nourris avec une gigantesque base de données et sont désormais capables de modéliser des phrases entières quelle que soit leur complexité.

A l’instar de Chrome, Google Traduction est aussi un symbole de la domination de Google. Le service est accessible partout et peut dans certains cas être utilisé hors ligne.

OS/Plateformes compatibles

Google Traduction est intégré par défaut à Google Chrome. Vous pouvez donc l’utiliser pour traduire des pages web entières. Le service existe également en tant qu’application mobile (Android et iOS) et il dispose de son propre site web, mais vous avez aussi la possibilité de lancer des traductions sur la page d’accueil du moteur de recherche.

Quelles langues sont supportées ?

Le service permet de traduire des textes dans une centaine de langues, 109 plus exactement.

Fonctionnalités clés

Goolge Traduction donne la possibilité de traduire des textes avec un simple copier-coller, mais vous pouvez aussi importer des documents entiers. Le service prend en charge les formats suivants : .doc, .docx, .odf, .pdf, .ppt, .pptx, .ps, .rtf, .txt, .xls, ou .xlsx. Il intègre un système de détection automatique de la langue et propose aussi une fonctionnalité permettant d’intervertir facilement les langues.

L’autre avantage de Google Traduction, c’est qu’il conserve un historique de toutes vos traductions. Ainsi, si à la suite d’une erreur de manipulation vous perdez une traduction, vous pouvez la retrouver facilement.

Performances

Le service de traduction de Google se montre plutôt bon lorsqu’il s’agit de respecter la mise en page d’un texte original. Les paragraphes et les règles typographiques essentielles sont respectés et l’utilisateur peut clairement se repérer.

La solution s’est révélée très efficace dans la traduction de l’article scientifique même si, là encore, certains termes s’écartent très légèrement de l’idée originelle. Malheureusement, si vous relevez des approximations de ce type, vous ne pourrez pas établir de règles pour les corriger car Google Traduction ne propose pas de glossaire.

Pour la traduction de l’anglais vers le français de notre recette de cuisine, nous avons trouvé Google Traduction moins performant. On retrouve des approximations comme ici :

Le service prend en charge la traduction de documents. Il est possible de récupérer le contenu textuel en faisant un copier-coller depuis la page de résultat qui s’affiche pour le modifier. Google Traduction ne permet malheureusement pas de télécharger le résultat au format du document original. Ainsi, si vous souhaitez traduire un document PowerPoint, vous devrez forcément copier-coller et remettre en forme chaque paragraphe. Cela peut s’avérer fastidieux pour un document de plusieurs pages.

D’ailleurs, Google Traduction se montre plutôt bon dans la traduction de fichiers volumineux. Le service a été capable de traduire assez rapidement un document de 194 pages.

Combien coûte Google Traduction ?

Google traduction est gratuit. Toutefois, vous ne pouvez pas traduire plus de 5000 caractères à la fois. Si vous souhaitez traduire plus de 5000 caractères, il faudra copier votre texte dans un document Word puis l’importer dans l’interface du traducteur.

Une version payante du service existe, mais Google Traduction y est proposé sous la forme d’une API nommée Cloud Translation. Le service est accessible aux personnes qui souhaitent traduire dynamiquement leur site internet.

Avantages

  • Rapide
  • Supporte une grande variété de formats y compris PDF
  • Prend en charge plus de 100 langues
  • Disponible sur mobile
  • Accessible hors ligne (sur mobile)
  • Historique des traductions

Inconvénients

  • Impossible de télécharger les documents traduits dans leur format original
  • Pas de glossaire
  • Pas de possibilité de choisir le cadre (formel/informel)

Microsoft Translator

Microsoft Translator est le service de traduction de Microsoft. La première version de cet outil a été développée entre 1999 et 2000. En ce qui concerne l’aspect technique, le service utilise actuellement des réseaux neuronaux à l’instar de Deepl et de Google Traduction. Auparavant, Microsoft Translator utilisait la méthode de la traduction automatique statistique.

Le traducteur est au cœur des services de Microsoft. Intégré par défaut à Edge (Chromium), il peut être utilisé pour traduire des pages web entières pendant votre navigation. Il est aussi présent dans Skype et au sein des différents produits de la suite Office.

OS/Plateformes compatibles

Le service de traduction est disponible sous la forme d’une application web qui dispose de son propre site tout étant accessible depuis la page principale du moteur de recherche Bing. En plus de cette web app, l’outil de traduction de Microsoft est aussi téléchargeable sur mobile (Android et iOS).

Quelles langues sont supportées ?

Microsoft Translator supporte plusieurs dizaines de langues. Au total 81 langues sont prises en charge.

Fonctionnalités clés

L’application web de Microsoft Translator ne propose que la traduction de texte par un copier-coller. Il n’est pas possible d’y importer un document pour le traduire. Comme la plupart de ses concurrents, il permet de traduire un maximum de 5000 caractères.

Performances

Microsoft Translator se montre plutôt convaincant concernant la restitution de la mise en page et de la typographie. Il en est de même pour la compréhension générale du texte. Malheureusement, il a du mal avec certains éléments. Microsoft Translator n’a pas été en mesure de traduire l’élément “Je-Tu” correctement. En effet, il propose la traduction incomplète “I-Tu” alors que la bonne traduction serait plutôt “I-You”. Cela arrive souvent lorsque les éléments ne sont pas spécifiés entre des guillemets, mais il est étonnant que Microsoft Translator bute sur ce type de séquence.

Pour la traduction de la recette de cuisine, là encore, Microsoft Translator a du mal avec certains éléments qu’il ne parvient pas à traduire correctement ou pas du tout. La preuve en image :

L’autre bémol concerne plutôt l’utilisation du service : lorsque le texte est trop volumineux, l’outil ne lance aucune traduction. Ce n’est pas le cas de ses concurrents qui se chargent tout de même de traduire les 5000 premiers caractères du texte en question. Dommage, car à part ces scories, Microsoft Translator s’en sort assez bien.

Combien coûte Microsoft Translator ?

Microsoft Translator est gratuit. La technologie sur laquelle repose le traducteur est également accessible en version payante avec d’autres outils avancés permettant aux professionnels de traduire leurs sites et applications.

Avantages

  • Plus de 80 langues prises en charge
  • Rapide
  • Disponible sur mobile
  • Accessible hors-ligne

Inconvénients

  • Pas de traduction de documents
  • Quelques approximations
  • Interface austère
  • Pas de possibilité de choisir le cadre (formel/informel)
  • Pas de glossaire

Reverso

Reverso est l’un des plus anciens outils linguistiques en ligne. Présente depuis plus de 20 ans sur le marché des outils linguistiques, cette marque française doit sa réputation à son correcteur grammatical et à son dictionnaire électronique.

Reverso proposera par la suite son premier traducteur internet et intranet. Depuis, Reverso a énormément évolué, le traducteur maison utilise désormais l’intelligence artificielle (réseaux neuronaux) pour des traductions plus pertinentes. Aujourd’hui, le service revendique 60 millions d’utilisateurs.

OS/Plateformes compatibles

Reverso est accessible sous la forme d’une application Web mais vous pouvez également l’utiliser sur Windows, macOS et sur les mobiles( Android et iOS).

Quelles langues sont supportées ?

Reverso supporte 14 langues dont le français, le chinois, l’hébreu, l’allemand ou encore l’anglais.

Fonctionnalités clés

En plus de la traduction par copier-coller, Reverso prend également en charge la traduction de documents dans les formats suivants : .doc, .docx, .ppt, .pptx, .xls, .xlsx, html, .txt, .pdf (éditables).

Performances

Globalement, Reverso s’en sort bien. La traduction de l’article universitaire est plutôt bonne malgré quelques approximations notamment sur l’identification de certains termes, mais ces derniers ne gênent en rien la compréhension globale du texte.

La mise en page et les conventions typographiques sont respectées dans la mesure du possible. En effet, comme tous ses concurrents, le texte est traité en brut et sans certains attributs typographiques modifiant la police (gras, italique, soulignement, etc.).

Pour la recette de cuisine, Reverso s’en sort mieux que bon nombre de ses concurrents face aux ambiguïtés. Quelques approximations sont présentes, mais la traduction est correcte dans l’ensemble.

L’autre atout de Reverso c’est qu’il vous permet d’éditer vos documents après traduction. Dommage que le nombre de mots soit très limité.

Combien coûte Reverso ?

Reverso est accessible dans une version gratuite qui permet de traduire jusqu’à 2000 caractères après inscription. Vous pouvez basculer vers une abonnement premium vous permettant de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires : absence de publicité, plus de caractères traduisibles, l’historique des traductions ou encore la possibilité d’établir une liste de favoris.

Capture d’écran du site officiel de Reverso

Reverso propose également un système de crédits permettant aux utilisateurs de les utiliser de façon ponctuelle sans avoir à s’abonner. Ces crédits sont valables 12 mois à compter de l’achat.

Avantages

  • Prise en charge de nombreux formats de documents
  • Les document traduits sont éditables et peuvent être révisés
  • Traduction fiable
  • Disponible sur mobile
  • Accessible hors ligne (mobile)

Inconvénients

  • Seulement 3000 caractères (après enregistrement sinon 800)
  • Environ 2200 mots pour la traduction de documents
  • Pas de possibilité de choisir le cadre (formel/informel)
  • Pas de glossaire

Systran

Terminons notre comparatif des meilleurs outils de traduction avec Systran. L’entreprise derrière Systran a vu le jour en 1968 en Californie avant d’être rachetée en 1985 par un industriel français du nom de Jean Gachot. Pendant des années, Systran a été considéré comme étant le meilleur outil de traduction. Sa technologie a d’ailleurs été utilisé par Google jusqu’en 2007 ou encore par Yahoo jusqu’en 2012.

Depuis, Systran a largement évolué. Désormais, derrière l’outil se trouve une intelligence artificielle utilisant des réseaux neuronaux qui améliorent grandement les résultats, notamment dans des contextes plus spécifiques.

OS/Plateformes compatibles

Systran ne propose son outil de traduction que via son application web.

Combien de langues sont supportées ?

L’outil de traduction supporte officiellement 46 langues dont le français, le russe, le chinois, l’allemand, le japonais le tchétchène ou encore le vietnamien.

Fonctionnalités clés

En plus de son module de traduction en ligne, Systran propose un dictionnaire permettant de voir les synonymes les plus proches pour chaque mot dans la langue cible. Un module de traduction automatique permet également d’appliquer un profil de traduction en fonction du contexte.

Performances

Étonnement, la traduction proposée par Systran pour notre article universitaire comporte des erreurs que nous jugeons flagrantes. Par défaut, le traducteur ne parvient pas à résoudre l’ambiguïté sur les pronoms “Je-Tu”. Nous utilisons alors le module de traduction automatique pour sélectionner un meilleur profil dans la langue cible. Au bout de quelques secondes, notre traduction se met à jour mais quelques erreurs subsistent. Dommage.

La traduction de la recette de cuisine est encore plus problématique. En effet, même en basculant d’un profil de traduction à l’autre, les scories sont trop nombreuses. Dans certains cas, des mots sont tout simplement ignorés et les contresens fréquents.

Combien coûte Systran ?

Systran est accessible dans une version gratuite en ligne et dans une version Pro. Cette version Pro permet de traduire des documents, des pages web et offre un nombre illimité de caractères traduisibles., mais cela a un prix. L’offre starter (la moins chère) est proposée à 14,99 € /mois !

Les entreprises peuvent également acquérir l’API de Systran pour leur projet de traduction à grande échelle.

Avantages

  • Dictionnaire avec indication sur la pertinence des synonymes
  • Possibilité de sélectionner un profil de traduction en fonction du contexte

Inconvénients

  • Approximations
  • Seulement 2000 caractères
  • Pas de traduction de documents dans la version gratuite
  • Rapport Qualité/Prix

Notre avis

Si nous devions retenir un traducteur parmi les 5 au banc d’essai, il s’agirait de Deepl. Simplement parce qu’il se distingue par la qualité de ses traductions et par son glossaire qui permet d’ajuster finement chaque version. Deepl n’est pas parfait, mais il conviendra sans doute à la majorité des utilisateurs, et ce, quel que soit leur profil. Le traducteur a néanmoins un talon d’Achille : la quantité de langues supportées. Il ne prend en charge que 11 langues.

Sur ce point précis, aucun des outils de notre humble comparatif n’est en mesure de rivaliser avec Google Traduction qui réussit le pari d’allier quantité et qualité malgré l’absence de fonctionnalités comme un glossaire ou la possibilité de choisir un cadre formel pour les langues qui le permettent.

Nous avons été agréablement surpris par la qualité des traductions de Reverso trop souvent relégué au second plan face à des mastodontes tels que Google, Systran ou encore Microsoft. Malgré quelques approximations, le traducteur français n’a absolument rien à envier sur le plan de l’efficacité aux solutions de Microsoft et de Systran en ce qui concerne les traductions de l’anglais vers le français et du français vers l’anglais.

Enfin, si vous cherchez un outil gratuit pour traduire des documents entiers, deux options s’offrent à vous et elles ont chacune leurs défauts. Google Traduction n’impose aucune limite sur le nombre de caractères, mais ne vous permet pas de télécharger votre document au format original pour l’éditer. Si votre document ne comprend pas énormément de caractères, vous pouvez basculer sur Reverso qui propose de télécharger les documents en préservant la mise en page.

Précisons que cette conclusion est susceptible d’évoluer si d’autres produits sont ajoutés à notre comparatif.

Envoi
User Review
5 (2 votes)

Comments (3)

  • Jacques Ziller Répondre

    DeepL, qui est mon préféré également, propose un abonnement de base relativement bon marché, très utile pour la restitution de documents dans le format d’origine y compris avec les notes en bas de page.

    17 février 2021 à 13 h 16 min
  • Julien RENE Répondre

    Super analyse !
    Il manque tout de même un volet sur la sécurité des données, Systran semble beaucoup plus “safe”.
    Et quid des données utilisés par DeepL (par exemple) avec Linguee qui scrapp internet, Reverso avait été retoqué par le figaro ou le parisien sur le sujet, suite à des traductions portant sur le nazimes.

    17 février 2021 à 17 h 52 min
    • Nicolas JJE Répondre

      Bonjour Julien, Merci pour votre retour éclairé. Bien souvent les utilisateurs oublient de se poser la question de la sécurité des données. C’est un critère à ne pas négliger et nous l’ajouterons certainement aux prochaines mises à jour du comparatif.

      18 février 2021 à 11 h 55 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet