Dossier jeux de foot: FIFA vs PES : le choc des titans

Publié le

Voici 20 ans que FIFA et PES se sont lancés dans une guerre sans merci pour accéder au titre ultime de meilleur jeu de foot du monde. Une guerre États-Unis/Japon qui cette fois ne se joue pas à coup de bombe atomique mais bien à coup de ballon rond. Et il faut dire, que sur ce terrain-là, difficile de déterminer, encore aujourd’hui, qui est véritablement le gagnant. Tout simplement parce que ces deux jeux, malgré leurs dires, ne jouent pas exactement sur le même terrain. FIFA se veut être un jeu bluffant autant techniquement que graphiquement, tandis que PES se veut être un jeu réaliste, donc moins « fou fou », mais beaucoup plus stratégique. D’où la naissance, assez naturelle, il faut le dire, de deux clans : les pro FIFA et les pro PES. Mais si l’histoire de FIFA et de PES ne se résumait qu’à ça, on le saurait. Pour découvrir ce qui se cache derrière la battle EA Sports/Konami, une seule solution, lire la suite de cet article…

FIFA, le premier vrai succès footballistique du marché

Avec FIFA, Electronic Arts a véritablement écrit son nom dans le livre d’or des éditeurs de jeux vidéo de sport. Depuis sa sortie en 1994, l’américain a vendu plus de 100 millions d’exemplaires de son jeu à travers le monde. Un record pour le moment inégalé par d’autres jeux de cette catégorie. Il faut dire que d’un point de vue évolution, FIFA a su pendant 20 ans nourrir ses fans avec une tripotée de nouveautés et une qualité de jeu toujours plus impressionnante. Car la marque de fabrique de FIFA est bien là : surprendre d’une manière ou d’une autre les gamers. Ainsi, deux ans après sa création, FIFA ne fait pas dans la demi-mesure et passe de la 2D à la 3D. De là suivra, l’apparition de la motion capture en 1996, et l’intégration de 24 championnats en 2003. Tout cela pour arriver à une chose, dépasser PES. Un objectif atteint en 2008, qui n’a jamais changé depuis.

fifa95       fifa2005fifa15

Sur les cinq dernières années qui viennent de s’écouler EA Sports a continué sur cette pente ascendante en apportant des nouveautés significatives à son jeu de foot. En 2009, le mode « Club » en ligne est inauguré, en 2010 le gardien devient un véritable personnage jouable, et en 2011 le nouveau moteur de jeu profite aux graphismes et à la vitesse du jeu, qui amènera FIFA à un record de ventes l’année suivante avec 4.5 millions d’exemplaires vendus. Enfin en 2013, en plus des améliorations graphiques c’est surtout sa compatibilité avec les consoles de quatrième génération (PS4 et Xbox One) qui a marqué les gamers de FIFA.

PES, le concurrent insoupçonnable et insoupçonné

C’est en 1995, soit un an après FIFA, qu’est apparu PES sous le nom de Winning Eleven. Edité et développé par Konami, ce jeu s’impose assez rapidement auprès du public par sa dimension tactique et sa reproduction fidèle des phases de jeu. Après son changement de nom en 2001, le titre enchaîne les succès, au point d’être le bien culturel le plus vendu en France en 2005. Il bat ensuite son record de vente en 2007 avec 1.4 million d’exemplaires vendus.

winning-eleven-97     pes5     pes2015

Si chaque année, le jeu gagne en réalisme, il reste sur certains points très à la traîne par rapport à FIFA, expliquant sa position d’éternel second. Mais le japonais ne se laisse pas abattre pour autant. En 2008, après 18 mois de développement, Konami sort des versions next gen de son jeu pour PC, Xbox 360 et PS3. Le 19 septembre 2013, PES 2014 sort en Europe, et se fait de suite remarqué par son gameplay revu et corrigé, son nouveau mode de jeu « Club Boss », et les commentaires réalistes de Grégoire Margotton et Darren Tulett. Des points positifs donc mais qui n’effacent malheureusement pas les défauts de ce jeu qui remporte tout de même la jolie note de 15/20 de la part du site Jeuxvideo.com et fait donc match nul avec son adversaire de toujours.

2014 ou l’année du virage à 180°

Si depuis de nombreuses années, FIFA mène de loin la partie contre PES, en 2014 tout a basculé. Sorti deux mois avant son concurrent, FIFA 15 s’est vu couvrir d’éloges par la presse spécialisée, encourageant les gamers à précommander le jeu plusieurs mois avant sa sortie officielle. Mais à l’inverse des années passées, FIFA a aussi dû faire face à une pluie de critiques dont il n’a pas franchement eu l’habitude. « Jeu plat », « sans nouveauté », qui « se repose sur ses lauriers ». Des critiques assez dures qui ont même amené certains joueurs à se poser la question suivante : Quel est l’intérêt de débourser 70 € dans FIFA 15 alors qu’il est quasi-similaire à FIFA 14 ? Du gâchis ? Peut-être bien.

fifa-vs-pes

Une déception qui a fait les affaires de Konami avant même la sortie de PES 2015. En effet, à peine la démo disponible sur le web, les gamers étaient tous d’accord pour dire que PES 2015 était une vrai réussite. Nouveaux graphismes réalistes, stratégie de jeu toujours à la pointe, ambiance de stade inégalée et de nombreuses nouveautés histoire de bien mettre l’eau à la bouche aux gamers, prêts à trahir leur jeu de toujours. Profitant de cette déferlante de compliments, l’éditeur japonais a même lancé quelques semaines avant la sortie de son nouveau titre une opération marketing avec les magasins Micromania. Les gamers qui souhaitaient acheter PES 2015 pouvaient l’obtenir dès sa sortie le 13 novembre 2014 en échange d’un jeu récent (FIFA 15 par exemple) et de 10 €. Une manière pour l’éditeur japonais d’enfoncer le clou, et de prendre enfin sa revanche.

Dossier jeux de football: PES VS FIFA / L’histoire des jeux vidéos de foot / Tous les types de simulation de foot

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet