Dupliquez vous-même vos clés (et celles de vos voisins)

Publié le

Un nouveau service vient de voir le jour aux Etats-Unis: KeyMe, jeune start-up, vient de lancer une application et des cabines de modélisation 3D publiques, d’un genre particulier, puisqu’elles permettent d’imprimer en quelques minutes…des doubles de clé. Une idée intéressante à plus d’un titre, qui vient illustrer l’engouement pour l’impression 3D minute et le besoin de repenser le modèle actuel.

Ne prêtez plus vos clés!

Eh oui, il suffit de quelques secondes pour scanner une clé à l’aide de l’application KeyMe, pour le moment seulement disponible sur l’AppStore: L’appareil photo prend un cliché “modèle” de votre clé (sur fond blanc, c’est mieux) et l’application stocke le résultat dans sa base de données. Vous pouvez donc vous en servir pour imprimer un double de clé, en 24 heures si vous habitez les Etats-Unis, ou en 10 minutes si vous êtes proche d’un des kiosques disséminés dans New-York.

Le problème, bien évidemment, vient du fait que n’importe qui peut procéder à une copie de clé via ce service. Vous prêtez votre clé à un voisin pendant les vacances? Vous jetez votre trousseau à un ami pour qu’il ouvre la porte? Vous laissez votre porte-clé traîner sur le bureau? Et voilà, vous risquez maintenant potentiellement de faire entrer n’importe qui dans votre domicile. Paranoïa? Certainement, d’autant que ce service a d’ores et déjà pallié à de nombreuses failles de sécurité, comme l’authentification de l’utilisateur et la reconnaissance par empreinte digitale. Mais, gageons qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps pour voir arriver des voies de contournement à ces protections…

Le passe-partout ultime

KeyMe n’est pas le seul à proposer ce service: Keys Duplicated ou Keysave permettent déjà de créer des doubles numériques de ses clés en vue d’en faire des doubles. Si le premier envoie des copies via courrier, le deuxième crée des modèles 3D à imprimer soi-même. Dans tous les cas, il ne faudra pas attendre longtemps pour voir débarquer des versions libres et des forks de ces applications, qui pourront au choix sauver la mise d’une personne ou ouvrir la porte au cambrioleur. Ces services n’existent pas encore en France, et ne devrait pas arriver avant l’an prochain. Et rassurez-vous, votre cordonnier n’est pas prêt de mettre la clé sous la porte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet