Emulateurs : les meilleurs logiciels d’émulation pour le retrogaming

Publié le

L’émulation, c’est un peu la boite à souvenir des joueurs. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir les jeux qui ont marqué l’histoire, mais aussi de tester les consoles qu’ils n’ont jamais eues. Ainsi, si vous avez connu la Super Nintendo, la Megadrive ou toute autre console, vous allez pouvoir y rejouer directement sur votre ordinateur. Pour vous aider, Logitheque vous propose une liste exhaustive de logiciels qui permettront d’émuler la plupart des consoles. Nous vous donnerons également quelques conseils pour débuter et comprendre le principe de l’émulation. Alors si vous avez envie de découvrir les meilleurs logiciels pour faire de l’émulation, les prochaines lignes sont pour vous !

gamepad

C’est quoi l’émulation ?

L’émulation consiste à utiliser un logiciel pour simuler une console de jeu directement sur votre ordinateur. Il existe de nombreux émulateurs, certains ne permettent d’émuler qu’une seule console quand d’autres savent en faire fonctionner une ribambelle. Bien sûr, un émulateur seul ne sert à rien. En effet, il vous faut aussi des jeux. Ceux-ci sont appelés « Roms » et prennent la forme de fichiers qu’il faut ouvrir au sein de l’application. En fonction de la console, chaque « rom » possède un format spécifique qui lui permet d’être reconnaissable.

Il faut savoir, en revanche, que la loi reste très floue concernant l’émulation. Si les émulateurs sont tolérés, la politique concernant les roms est moins évidente. Si l’on se réfère à la loi française, il semblerait que vous ayez le droit d’avoir des roms à condition de posséder le jeu original. Concernant les BIOS, c’est beaucoup plus catégorique. Les BIOS sont des fichiers qui sont normalement indispensables pour faire fonctionner votre émulateur. La loi stipule que vous devez utiliser les BIOS de votre propre console de jeu et les transférer sur votre PC. Heureusement, un grand nombre d’émulateur ne demande pas de BIOS pour fonctionner. Pour les autres, nous ne saurions que trop vous conseiller de demander de l’aide à votre ami Google.

Note : cet article traitement uniquement de l’émulation pour ordinateurs Windows. Sachez que certains logiciels mentionnés sont également disponibles sur macOS.

Gens

Gens est un logiciel qui permet d’émuler la Megadrive, et dans une moindre mesure la 32 X et la Mega CD. Cet émulateur est intégralement traduit en français et offre donc une prise en main aisée. Si le lancement de jeux Megadrive se fait sans encombre, il vous faudra tout de même vous procurer les BIOS de la MegaCD pour en profiter. Gens intègre un système de sauvegarde propre (rare sont les jeux Megadrive à en proposer) ainsi qu’une panoplie de menus pour tout configurer. Les jeux sont très bien émulés, et il est même possible de jouer en réseau local avec d’autres joueurs. Cerise sur le gâteau, Gens ne nécessite pas d’installation. Même s’il n’a pas reçu de mise à jour depuis plusieurs années, Gens reste une valeur sûre de l’émulation.

Gens

Higan

Émulateur spécialisé dans de nombreuses consoles de Nintendo (Nes, Super Nes, GameBoy et GameBoy Advance) et aussi quelques-unes de Sega, Higan affiche une interface sobre mais relativement complète. Toutefois, ce logiciel se distingue de ses homologues par son fonctionnement. En effet, il intègre une bibliothèque qui regroupe automatiquement les jeux en fonction de la console. Pour cela, vous devez tout d’abord les importer. Dans les récentes versions, Higan correspond à l’émulateur en lui-même et Icarus est le gestionnaire de bibliothèque. La qualité d’émulation est très bonne. Higan intègre également son propre gestionnaire de sauvegardes ainsi qu’un module de triche où vous pouvez entrer vos codes secrets. Les commandes sont entièrement paramétrables et il est possible de créer des raccourcis clavier, par exemple pour mettre l’émulation en pause. Sachez toutefois qu’Higan n’est pas un émulateur aussi simple à utiliser que Gens et qu’il vous faudra passer par un peu de paramétrage pour en tirer le meilleur.

Higan

VisualBoy Advance

Cet émulateur de GameBoy, GameBoy Color et GameBoy Advance est un logiciel très facile à prendre en main mais aussi extrêmement complet. Tout d’abord, il ne nécessite aucune installation. Après le lancement, il suffit de cliquer sur « file » puis « open » pour lancer la rom de votre choix. Vous avez la possibilité de redimensionner l’écran selon vos envies mais aussi de gérer facilement les sauvegardes. Si le jeu auquel vous jouez ne dispose pas d’un système de sauvegarde, VisualBoy Advance propose le sien avec une dizaine d’emplacements disponibles.

Les options sont très nombreuses, l’émulateur propose notamment son propre module d’enregistrement de parties. Il prend aussi en charge les appareils qui permettent d’entrer des codes de triche dans les consoles, à savoir le Gameshark ou encore l’Action Replay. Seul défaut, le logiciel ne propose pas de traduction française.

Visualboy Advance

Project64

Logiciel destiné à émuler la Nintendo 64, Project64 émule parfaitement la grande majorité des jeux de la console de Nintendo. La vitesse est très bonne tout comme la restitution du son. Vous avez pas mal de paramètres à gérer si vous voulez améliorer la qualité de l’image et ce, via une série de plugins. L’émulateur est partiellement traduit en français, et la plupart des menus sont toujours en anglais. Cependant, son fonctionnement reste très simple puisqu’il suffit de passer par le menu « fichier » puis « ouvrir une rom ». En somme, Project64 est un bon émulateur de Nintendo 64 pour ceux qui veulent redécouvrir l’univers de la console et commencer à jouer en quelques clics.

Project64

pSX

Les choses se compliquent un peu avec l’émulation Playstation. En effet, la plupart des émulateurs de la console de Sony sont un peu moins intuitifs à prendre en main et ils vont demander quelques réglages. C’est le cas de pSX qui est tout de même l’un des plus simples à utiliser. Sachez toutefois que vous allez devoir vous procurer des fichiers BIOS de la console qui seront indispensable à son fonctionnement mais qui ne sont pas fournis avec le logiciel.

Une fois l’étape de la configuration passée, pSX est un logiciel plutôt simple. Il ne propose pas de système de plugins contrairement à la plupart des concurrents mais il ne reste pas moins efficace. Il dispose de son propre système de sauvegarde qui permet de s’affranchir des memory card et il est même proposé en français.

pSX

No$gba

No$gba est l’un des premiers émulateurs Nintendo DS à avoir vu le jour et il reste l’un des plus performants. Depuis, il permet aussi de jouer à des jeux Game Boy Advance. L’émulateur dispose d’une interface très minimaliste mais d’un menu d’options complet et rempli de paramètres. Lorsque vous lancez un jeu, vous retrouvez donc les deux écrans emblématiques de la Nintendo DS. Les contrôles se font au clavier tandis que l’écran du bas réagit aux clics de souris. La qualité de l’émulation est plutôt bonne même si quelques lenteurs peuvent apparaître ponctuellement en fonction de votre ordinateur. Mais dans l’ensemble, No$gba est un excellent émulateur Nintendo DS dont le seul défaut est de ne pas disposer de traduction en français.

Dolphin

Dolphin est l’un des émulateurs les plus complets du marché. Tout d’abord conçu pour faire tourner les jeux GameCube, son développement a repris de manière à intégrer également les jeux Wii. Il propose à la fois l’une des interfaces les plus ergonomiques mais aussi de nombreuses options. Sa barre d’outils permet d’accéder rapidement aux différents paramètres. De plus, l’ensemble de vos jeux peuvent s’afficher sous forme de vignettes dans un gestionnaire de collection efficace. L’émulation est généralement très bonne mais variera en fonction du jeu et aussi de votre machine. Il n’est pas rare d’avoir des ralentissements ou même des crash. Il vous faudra donc essayer parfois de nombreuses configurations pour réussir à faire fonctionner certains jeux correctement. Vous pouvez paramétrer les manettes et même relier vos manettes Wii à votre ordinateur par Bluetooth. Dolphin n’a pas reçu de mise à jour majeure depuis plusieurs années, mais le développement du logiciel continue via des versions nightly présentes sur le site officiel.

Dolphin

PCSX2

La Playstation 2 a longtemps été une console difficile à émuler. Dans ce domaine, PCSX 2 est une référence. C’est clairement le logiciel le plus efficace et le plus complet. Tout comme pour la Playstation 1, l’émulateur est livré sans les fichiers BIOS que vous avez devoir obtenir avant de pouvoir l’utiliser. Une fois que tout est bien configuré, vous allez pouvoir profiter de la grande bibliothèque de jeux de la console. PCSX2 revendique que 97.9% des jeux peuvent être joués de l’écran titre jusqu’au générique de fin. Quelques ralentissement peuvent survenir en fonction des jeux et de votre ordinateur.

PCSX2 permet d’utiliser des codes de triche, de faire des captures d’écran ou vidéo et de paramétrer avec précision l’émulation. Le logiciel est entièrement traduit en français et il continue d’être mis à jour par l’équipe de développement.

Cemu

La Wii U n’aura pas été l’une des consoles les plus appréciés de Nintendo et sa durée de vie a été plutôt courte. Toutefois, elle dispose tout de même d’une jolie collection de jeux que vous pouvez découvrir grâce à l’émulateur Cemu. Le logiciel propose des résultats encourageants bien que tout ne soit pas parfait. En effet, de nombreux jeux résistent et sont victimes d’artefacts visuels. Une liste de compatibilité de jeux est disponible sur le site officiel de l’éditeur.

Lors du premier lancement, Cemu demande quelques étapes de paramétrage (principalement pour indiquer les dossiers où vous stockez vos jeux) puis il affiche ces derniers directement dans l’interface de l’émulateur. Il est également nécessaire de régler précisément les commandes de la manette pour profiter d’une meilleure expérience de jeu. Cemu profite de mises à jour régulières et d’une communauté investie qui a même créé un wiki pour partager les meilleurs réglages en fonction des jeux.

Cemu

Rpcs3

Si la Playstation 2 est plus facilement émulée depuis quelques années déjà, la Playstation 3 fait encore de la résistance. Mais Rpcs3 espère bien changer la donne. Cet émulateur, qui est aussi en développement, permet de profiter de quelques jeux commerciaux qui fonctionnent de manière fluide. Il reste encore un long chemin à parcourir mais le logiciel s’est créé une solide communauté ce qui permet de savoir précisément quel jeu fonctionne et à quel niveau.

A l’utilisation, sachez qu’il vous faudra, là aussi, bidouiller un peu pour pouvoir utiliser Rpcs3. En effet, le logiciel nécessite un firmware officiel pour la Playstation 3 que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site de Playstation. Une fois le firmware installé, vous pouvez vous rendre dans les paramètres pour configurer la langue de votre système et lancer votre jeu. Sachez que pour bénéficier d’une qualité de jeu correcte, il est préférable d’avoir une machine avec une configuration plutôt musclée.

rpcs3

PPSSPP

PPSSPP est un émulateur PSP qui a fait ses preuves et qui permet de découvrir la grande bibliothèque de jeux de l’une des dernières consoles portables de Sony. Le logiciel bénéficie d’une interface plutôt soignée intégralement traduite en français et avec la possibilité de commencer à jouer rapidement.

Les paramètres proposés sont particulièrement riches, aussi bien pour régler la qualité de l’image, les textures ou pour paramétrer les commandes. Présent sur le marché depuis de nombreuses années, PPSSPP est une valeur sûre qui continue de recevoir régulièrement de mises à jour.

PPSSPP émulateur

Citra

Citra est certainement le meilleur émulateur 3DS du marché. En quelques années, il a réussi à se développer suffisamment pour faire tourner bon nombre de jeux commerciaux. Il s’agit d’un logiciel open-source qui est disponible sur Windows, Mac et Linux. Pour obtenir la meilleure expérience de jeu possible, Citra demande un ordinateur relativement puissant. Heureusement, de nombreuses options sont proposées pour s’adapter aux performances de chaque machine. Citra continue d’être régulièrement mis à jour et la liste des jeux compatibles ne cesse de s’agrandir. De plus, la communauté d’utilisateurs est très présente pour aider à trouver les meilleures configurations possibles pour chaque jeu.

A savoir que pour profiter de jeux sur Citra, il faudra parfois les décrypter pour qu’elles puissent être lues par Citra. Heureusement, on retrouve beaucoup de documentation sur internet pour vous aider à vous y retrouver.

Citra

Cxbx

L’émulation des consoles Xbox a toujours moins déchainé les foules que celle des consoles Playstation. Et pourtant, il y a quelques émulateurs Xbox qui valent le détour comme Cxbx. Ce petit programme vous permettra de découvrir les joies des jeux Xbox à condition d’accepter de faire quelques manipulations. En effet, Cxbx ne lit que les fichiers Xbe, fichiers qu’il est nécessaire d’extraire des fichiers ISO des jeux.

De plus, la compatibilité des jeux reste assez réduite puisque seul 13% des titres de la console sont jouables du début à la fin sans problème. Nul doute que cela devrait s’améliorer à l’avenir avec les futures mises à jour de Cxbx.

Cxbx

Xenia

L’émulation pour Xbox 360 est tout aussi confidentielle que celle de sa grande soeur. Dans ce domaine, Xenia est l’émulateur qui sort le plus du lot. Il a été pensé avant tout comme un projet de recherche mais il est capable d’émuler des jeux commerciaux. A savoir qu’il est tout de même nécessaire d’avoir une machine assez puissante pour profiter d’une expérience utilisateur fluide.

Dans nos tests, Xenia s’est montré plutôt stable même si nous avons eu quelques ralentissements par moments. L’émulateur reconnaît par défaut les manettes de Xbox et Xbox 360 mais aucun menu n’est proposé pour paramétrer son clavier. Dommage. Toujours est-il que le projet est plutôt encourageant et mérite d’être suivi.

Xenia émulateur

Yuzu

Yuzu est une excellente surprise puisqu’en quelques années, cet émulateur a réussi à émuler énormément de jeux Switch. Vous l’aurez compris, si vous avez envie de découvrir la bibliothèque de cette console, vous êtes au bon endroit. Malgré ses bonnes performances, Yuzu est encore loin d’être parfait. Si certains titres sont parfaitement jouables, les ralentissements et les crash restent encore nombreux.

Yuzu demande quelques manipulations au premier lancement afin d’être opérationnel (comme la récupération de fichiers à partir d’une console Switch). Les paramètres sont assez nombreux aussi bien pour gérer le système que les options graphiques. Sachez qu’il faut parfois tâtonner pour trouver les meilleurs réglages en fonction de votre jeu. Yuzu continue de recevoir des mises à jour régulières pour améliorer les performance globales de l’émulateur.

Yuzu

Trucs et astuces

Il existe de nombreuses roms libres de droits que vous pouvez donc télécharger librement, notamment pour les consoles les plus anciennes. Elles constituent un vivier conséquent pour faire ses premiers pas dans l’émulation.

Si vous n’arrivez pas à faire fonctionner un jeu précis, une recherche sur Google peut vous aider dans la configuration du logiciel. Faites une recherche sur le modèle suivant « nom du jeu, configuration, nom de l’émulateur ». La connaissance de l’anglais est un plus non négligeable car bon nombre de sites d’aide sont dans la langue de Shakespeare.

Certains émulateurs ont un site internet dédié qui grouille d’informations. Ils proposent parfois aussi un forum dans lequel vous pouvez demander de l’aide à la communauté comme par exemple Dolphin ou PCSX2. Ces derniers disposent même d’un catalogue qui permet de savoir à quel point l’émulateur est compatible avec les jeux.

Pour les émulateurs les plus gourmands comme ceux des consoles Playstation ou encore Yuzu, il est préférable de fermer tous les autres logiciels et fenêtres pour allouer toutes les ressources de votre ordinateur à l’émulateur. En effet, le passage d’une fenêtre à une autre peut faire crasher les logiciels.

Pour un meilleur confort de jeu, la plupart des émulateurs permettent d’utiliser les manettes pour PC. N’hésitez pas à passer un peu de temps sur la configuration des commandes. Certains jeux ne sont pas adaptés au clavier, surtout si vous utilisez Dolphin pour émuler des jeux Wii.

Conclusion

L’émulation attire de plus en plus de joueurs désireux de découvrir les jeux d’antan, emportés par le retour en force du pixel. C’est un domaine en constante évolution puisque de nombreux émulateurs expérimentaux continuent d’apparaitre, par exemple pour faire tourner les jeux Playstation 4 et Xbox One qui sont actuellement les plus grands challenges des développeurs. Il faut également souligner que les appareils nomades deviennent également un terrain de jeu privilégié pour faire tourner les anciennes consoles à l’image d’Android qui voit fleurir fréquemment de nouvelles applications sur le Google Play. Vous pouvez d’ailleurs consulter notre dossier sur les meilleures applications d’émulation pour Android ou notre sélection d’émulateurs présents sur notre site.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire aussi:

EmuFrance, l’un des sites français de référence dans le domaine avec une communauté très active.
PlanetEmulation, un site très complet avec de nombreuses informations sur l’émulation pour chaque console.

 

L’émulation sur Android : notre sélection d’applications <<

80% de réduction sur Norton Security Guard!

à partir de 24.99 € au lieu de 119.99 € TTC (2 ans)

  • Protection complète de l’ordinateur
  • Protection de la vie privée
  • Mises à jour régulières
  • 175 Millions d’utilisateurs actifs!

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Comment (1)

  • Julien Répondre

    Moi j’ai acheté ma console pour le retrogaming toute faite, car c’est vraiment compliqué de se faire quelque chose de correct, même avec Recalbox. Elle est vraiment top et si vous aussi vous avez la flemme de vous en faire une, je vous conseille vraiment d’en acheter une chez retrogaming-aventure.com. Je n’ai pas eu de problème avec et j’ai plein de jeux retro, plus qu’il n’en fait meme 😀

    16 décembre 2020 à 23 h 38 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet