Finalement Microsoft n’imposera pas Bing aux utilisateurs d’Office 365 ProPlus

Publié le

Il y a quelques semaines, Microsoft dévoilait sa stratégie pour occuper plus de terrain face à Google sur le marché des moteurs de recherche. Ainsi, la firme de Redmond avait annoncé le déploiement d’une nouvelle extension Chrome dans l’installeur d’Office 365 ProPlus. Cette extension était destinée à changer le moteur de recherche par défaut pour le remplacer par Bing. Finalement, cette semaine, Microsoft a opéré un rétropédalage et décidé de ne plus imposer Bing à ses utilisateurs. Explications :

Une stratégie jugée trop agressive 

À l’annonce de Microsoft de proposer une extension forçant l’utilisation de Bing en tant que moteur de recherche par défaut pour les utilisateurs d’Office 365 ProPlus, la communauté des administrateurs système s’est insurgée. Sur GitHub, certains professionnels ont accusé l’entreprise américaine de recourir à des « tactiques typiques de logiciels malveillants ».

Microsoft avait anticipé ce mécontentement en fournissant, en amont, des détails sur la méthode permettant de désactiver ou d’empêcher l’installation de l’extension. Les administrateurs ont pu par conséquent appliquer les manipulations nécessaires pour empêcher une bascule automatique vers Bing.

Rétropédalage en règle

La grogne des utilisateurs aura finalement penché en leur faveur. Dans une note d’aide rapportée par The Verge, Microsoft déclare :

« Nous avons entendu dire que les clients ne veulent pas qu’Office 365 ProPlus modifie les paramètres de recherche par défaut sans option de participation, et ils ont besoin d’un moyen de gérer ces changements sur des appareils non gérés »

Microsoft

Face à la polémique, l’extension qui est toujours en cours de développement sera modifiée afin de permettre aux administrateurs système de gérer eux-mêmes ce paramètre. Par la même occasion, Microsoft entend aussi donner plus de contrôle aux professionnels sur le déploiement des mises à jour de ses produits. De ce fait, l’entreprise a été contrainte de modifier son calendrier et n’envisage plus de proposer l’extension controversée en mars prochain.

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet