Fonctionnalités indispensables d’un PIM

Publié le

Le PIM, ou Product Information Management, est aujourd’hui un outil stratégique incontournable. Imaginons le cas d’une entreprise, qui a plusieurs fournisseurs, et dispose de plusieurs outils de diffusion. Elle récupère par exemple des produits en Chine, en Allemagne et en France, et dispose d’un site de vente en ligne ainsi que d’une base pour l’entreprise.

Le PIM permettra à cette entreprise de récupérer les différents catalogues produits, de les importer de manière automatique, puis après avoir enrichi sa base, de les diffuser en temps réel vers ses différents supports. On comprend mieux les services que le PIM rend à cette entreprise.

Et avec la multiplication des supports (applications, sites web) et des intervenants, cet outil a un bel avenir devant lui. Examinons maintenant en détail les fonctionnalités indispensables d’un PIM.

Multipliez les sources et les formats

Lors de la collecte d’informations, le PIM doit être capable de récupérer et d’importer des données formatées de manière différente. Par exemple, certains fournisseurs peuvent fournir leur catalogue sous la forme d’un fichier Excel, d’autres d’un fichier plat ou encore d’un CSV. Le PIM doit donc être capable de lire et comprendre ces différents formats.

Puis, il doit ensuite être capable d’importer les données correctement. En effet, pour chaque fournisseur, la disposition des informations est différente. Par exemple, dans un premier fichier, le nom du produit se trouvera en colonne A, alors que dans un second, il sera en colonne B. Enfin, le PIM doit pouvoir récupérer ce fichier de donnée, et cela peut s’avérer complexe dans certains cas, suivant l’architecture mis en place.

Il faudra en effet parfois paramétrer des adaptateurs pour gérer le transport via FTP, sFTP ou autre. Si ces fonctionnalités sont nécessaires durant la phase de collecte, afin d’importer les données dans le PIM, il en est de même durant la phase de diffusion. Là, l’outil doit être capable d’exporter lui aussi un fichier sous un format donné, et être capable de le déposer à un endroit précis.

Enfin, si on s’est limité ici à étudier le transfert de données par fichiers, il faut garder à l’esprit que de plus en plus de logiciels et applications préfèrent utiliser les web services. Pour choisir votre logiciel PIM, celui-ci doit donc être capable de gérer ce mode de communication.

Un outil d’enrichissement de contenu performant

Avec la mondialisation du commerce, il devient de plus en plus courant de récupérer des sources de fournisseurs étrangers. Les descriptions ne sont alors pas toujours dans la langue souhaitée, et un travail de traduction est nécessaire. Aussi, le PIM est équipé d’un éditeur performant, gérant parfaitement le multilingue.

L’outil se présente habituellement sous la forme d’un éditeur standard, avec un petit drapeau permettant de basculer d’une langue de saisie à l’autre. Il sera ensuite possible d’exporter ces informations suivant le destinataire. Par exemple, pour un site de vente en ligne multilingue, on pourra choisir d’exporter les produits dans toutes les langues.

Tandis que pour une plaquette destinée aux commerciaux de la société, il suffira de sortir un fichier en français uniquement.

L’importance de la vue d’ensemble des données

Une fonctionnalité très utile lorsque l’on enrichi le catalogue de son PIM est un écran récapitulatif. Cela permet de rapidement déceler les produits avec les descriptions non traduites, ou ceux avec des images manquantes, etc. Habituellement, cette fonctionnalité se présente sous la forme d’un tableau, ce qui permet de rapidement lister les données non remplies.

Certains systèmes permettent aussi de se repérer : pastille de couleur, pourcentage indiquant le taux de remplissage d’une fiche produit, etc. Cette fonctionnalité, si elle semble basique, n’en est pas moins indispensable.

En effet, l’entreprise utilise un PIM pour avoir une base complète, riche et personnelle. C’est ce qui va au fil du temps lui permettre non seulement de gagner du temps, mais aussi de se démarquer de ses concurrents.

Gagner du temps, car en centralisant toutes les informations, tous les acteurs de l’entreprise, comme les commerciaux ou les techniciens, auront rapidement accès à l’information dont ils ont besoin.

Se démarquer de ses concurrents, car les descriptions des produits seront uniques, les tarifs personnels, etc. La phase d’enrichissement est donc pour cela primordiale, et la vue d’ensemble des données est une fonctionnalité indispensable dans un PIM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet