Football Manager 2015 : le test en avant première !

Publié le

J-4 avant la sortie officielle de Football Manager 2015. A cette occasion, nous avons testé en exclusivité la dernière version du meilleur jeu de management footballistique de ces dernières années. Au programme, une interface optimisée, un entraîneur plus crédible, un moteur graphique 3D plus réaliste, et surtout une interaction avec les joueurs poussée à son paroxysme. Des nouveautés et des améliorations moins nombreuses que l’année dernière mais qui apportent un vrai plus au jeu comme vous allez pouvoir le constater.

Une interface en trois temps

Premier changement entre la version 2014 et la version 2015 du jeu Football Manager son interface. Rassurez-vous, ce ne sont pas des modifications révolutionnaires qui ont été effectuées, mais des petits ajouts qui changent pas mal l’utilisation du jeu. Ainsi, les développeurs de Sports Interactive ont intégré deux barres supplémentaires à l’interface. La première est une barre de recherche positionnée en haut de l’écran Impossible de la louper à moins d’être aveugle. En effet, plus qu’une barre c’est un bandeau de recherche qui est proposé. Son but ? Aider les joueurs à trouver facilement une information sur la page en question. Il peut s’agir d’un joueur, d’un championnat, ou d’un média. Une bonne idée sur le papier, mais qui en réalité ne sert pas à grand chose.

moteur-de-recherche

Nouveau : un vrai moteur de recherche

La seconde barre est une barre de menu latérale située à gauche de l’écran. Les vrais fans du jeu verront en cet ajout un petit clin d’œil aux anciennes versions de Football Manager. Les puristes, eux, trouveront des similitudes avec la messagerie de Microsoft Outlook, notamment avec l’onglet « Boîte de réception ». Plus sérieusement, cette barre de menu est vraiment très utile, malgré son esthétisme un peu trop grossier à notre goût. Elle permet de passer d’une fonctionnalité à une autre de la manière la plus simple et la plus intuitive qui soit. Même les débutants peuvent s’y retrouver.

barre de menu latérale

Menu clé version barre latérale

Ces deux nouvelles barres, qui s’adaptent aux couleurs du club choisi, offrent une double lecture qui peut perturber ou au contraire faciliter la prise en main. Mais le vrai avantage de cette nouvelle structure de page résulte dans la mise en relief des informations clé liées au management d’équipe, présentes au centre de l’écran.

Le profil de l’entraîneur enfin personnalisable

Deuxième grande nouveauté de cette édition 2015, l’entraîneur personnalisable. C’est d’ailleurs la toute première chose qui vous sera proposée de faire. Ainsi, une fiche d’identité apparaît à l’écran où vous devez indiquer votre nom, prénom, sexe (et oui on peut être un entraîneur et une femme si vous le souhaitez), date de naissance et même votre nationalité. Jusque-là rien de nouveau. Mais c’est aussi dans cette partie du jeu que vous allez pouvoir indiquer vos clubs préférés et les langues parlées (jusqu’à trois maximum).

profil entraîneur

Création du profil d’entraineur ou d’entraîneuse au choix !

Mais la vrai grande nouveauté de Football Manager 2015 c’est la possibilité pour les gamers de sélectionner leur style d’entraîneur. Vous pouvez ainsi choisir de vous mettre dans la peau d’un entraîneur du Dimanche, ou à l’inverse dans la peau d’un entraîneur international. Un statut que vous devrez enrichir avec votre niveau de qualification (niveau de diplôme) et votre carrière de joueur. En ce sens, nous vous conseillons de ne pas remplir votre profil à la légère si vous ne voulez pas passer pour un débutant auprès de vos pairs. En effet, le profil choisi au départ sera déterminant pour votre évolution en tant que manager. Il sera plus facile pour vous d’attirer les joueurs de renommée internationalle si vous êtes considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs de football du moment, que si vous êtes vu comme l’entraîneur des poussins de Trifouillie Les Oies.

entraîneur-du-dimanche

Quel entraîneur êtes-vous ?

Enfin, vous devez définir vos caractéristiques de coaching ainsi que vos caractéristiques mentales à l’aide de notes. Êtes-vous un entraîneur plus physique que tactique ? Êtes-vous plus à l’aise dans la gestion des joueurs que dans la discipline au sens propre ? C’est à vous de décider. Si vous avez peur de vous tromper, ou n’avez aucune idée des paramétrages à effectuer vous pouvez toujours faire confiance à l’ordinateur et cocher l’onglet « Choisir qualification en fonction du club choisi ».

Le dialogue privilégié à la stratégie

Si comme nous, vous avez joué à Football Manager 2014, vous vous rappelez certainement du cœur même de cette édition, à savoir la stratégie. Et bien cette année, Sports Interactive a décidé de développer un autre atout de son jeu phare à savoir le dialogue et l’interaction avec les joueurs. En effet, ce qui ressort de Football Manager 2015 c’est plus sa dimension sociale que sa dimension stratégique ou tactique (même si cela en fait partie bien évidemment !). Ainsi, vous allez pouvoir créer de vrais liens avec les membres de votre équipe qui ne vous ménageront pas quand quelque chose ne leur plaira pas.

joueur-en-colère

Un joueur vexé après une altercation avec son entraineur

Vous pouvez ainsi demander à parler à l’un des joueurs à tout moment, y compris pendant les matchs. En effet, l’application “Causerie” fait partie des grandes nouveautés de Football Manager 2015. Grâce à elle, vous pouvez parler à toute l’équipe ou individuellement avec les membres. Des phrases sont alors proposées tout comme différentes tons. A vous de voir si vous souhaitez encourager vos joueurs en restant calme, ou si vous souhaitez leur mettre un bon coup de pied aux fesses avec un ton agressif et des mots plus piquants. Une fois votre choix fait, Football Manager 2015 vous permet de voir directement la réaction de ces derniers. Ils peuvent ainsi paraître déterminés, ne montrer aucun intérêt ou au contraire être très stressés. Un outil plutôt intéressant qui cependant provoque des réactions plutôt redondantes.

causerie-joueur-match

Causerie lors d’un remplacement de joueur

Dans cette version, il faut ainsi gérer le groupe et les individus qui le composent en prenant bien en compte l’état moral de chacun, toujours visible grâce à la petite flèche colorée à côté du nom des joueurs. Si vous voyez que quelque chose tracasse l’un d’eux, comme une rumeur de transfert, un salaire peu glorieux ou un entraînement inintéressant, il sera en votre devoir de manageur de parler avec la personne en question afin de comprendre le problème et de trouver rapidement la solution la plus adéquate, sous peine de voir ce dernier tirer les membres de l’équipe vers le bas, ou partir du club. Néanmoins d’un point de vue tactique pure, il est dorénavant possible de donner des consignes depuis le banc de touche, et de changer de stratégie en cours de match. Sports Interactive a ainsi fini par écouter les joueurs qui réclamaient depuis déjà un bon bout de temps déjà cette fonctionnalité.

L’entraînement individuel au profit de la tactique collective

Vous l’aurez compris dans la version 2015 de Football Manager le joueur en tant qu’individu propre est mis à l’honneur, modifiant certains aspects du jeu, que ce soit dans le management pur que dans la tactique de jeu. Ainsi, si le système stratégique a peu évolué par rapport à l’année dernière, du côté de l’entraînement notons l’apparition d’un entraînement individuel par rôle. Vous pouvez de ce fait choisir de faire travailler un joueur spécifique sur sa position de défense, son attaque ou encore son jeu au pied. Pour cela, deux possibilités : proposer spontanément un entraînement individuel aux joueurs de votre choix, ou établir cet entraînement en fonction des conseils de votre Staff, qui comme l’année dernière dispose d’une place prépondérante dans le jeu.

entraînement-individuel

Entraînement individuel mis en avant

Toujours d’un point de vue tactique, le système d’étoiles concernant la valeur des joueurs à un poste déterminé a été amélioré. Véritable indicateur, ces étoiles vous donnent des pistes sur les joueurs à titulariser pour les prochains matchs, et ceux à mettre au repos. Ils vous permettent également de voir plus loin en vous projetant sur les éventuels joueurs dont vous pourrez vous séparer, soit de manière limité le temps d’un prêt, ou définitivement via un transfert. Une fois de plus vous pourrez faire appel aux avis des membres de votre Staff afin d’éviter la moindre boulette, et surtout de ne pas vous mettre les membres de votre équipe à dos. Le suivi des joueurs quant à lui est beaucoup plus complexe qu’auparavant. Ici, il ne suffit plus de demander à votre scoot recruteur de partir à la chasse aux futures stars du football. Les suivis se font dorénavant sur des périodes assez longues, avec des résultats plus ou moins fiables selon la période à laquelle vous les consultez. Un bon outil donc qui demande pas mal de maîtrise.

competences-joueurs-foot

Compétences des joueurs plus visibles grâce au système d’étoiles avancé

Autre amélioration et non des moindres, la possibilité de voir sur la page tactique la position précise des joueurs suivant les postes définis sur le terrain. Un moyen de tester plusieurs tactiques et de choisir celle qui semble correspondre le mieux à votre équipe, vos joueurs, et vos adversaires.

Un « vrai » moteur graphique 3D ?

Il aura fallu attendre plusieurs années pour voir enfin apparaître des améliorations notables du moteur graphique de Football Manager. Cependant, ne nous enflammons pas non plus, si améliorations il y a, elles sont loin d’être à la hauteur des graphismes proposés dans les deux célèbres jeu de football FIFA et PES. Néanmoins elle offre un souffle nouveau à ce jeu de management footballistique, ce qui n’est pas pour nous déplaire, loin de là. Ainsi, la motion capture a été revue et corrigée afin d’offrir plus de réalisme. Les gardiens ont des mouvements plus naturels, les joueurs utilisent plusieurs faces du pied pour faires de passes, et la physique du ballon comprend elle aussi des améliorations par rapport aux versions précédentes.

football-manager-2015-match

Des joueurs qui ressemblent et agissent vraiment comme tel !

Autre petite nouveauté côté graphisme, la modélisation des stades. En effet, au-delà des simples tribunes c’est les stades tout entier et en 3D que propose cette année Football Manager. Certes ces derniers ne sont pas non plus à la hauteur de FIFA mais appuient sur le côté réalisme dont souhaite faire part cette année le jeu. Un bon point donc qui enlèvera de la monotonie aux phases de match, même si les décors restent secondaires. Néanmoins pour pouvoir profiter de ces beaux stades, il faut être réactif. En effet, à peine le temps d’entrapercevoir le stade que voici ce dernier caché par les fenêtres des statistiques du jeu. Dommage !

stade-football

Football Manager 2015 vue du ciel…

Si Football Manager 2015 s’offre une petite révolution graphique, le jeu a quand même encore beaucoup de travail à parcourir avant qu’on puisse parler d’un vrai moteur graphique digne de ce nom. D’une part les commentaires cachent les informations techniques comme la possession de balle des équipes, ce qui est loin d’être très optimal pour l’utilisateur. D’autre part, la modélisation de la pluie sur le terrain, par exemple, ressemble plus à des traits blancs qu’on aurait oublié de colorer plutôt qu’à de véritables gouttes d’eau.

Finances et médias les oubliés de cette année

Dans Football Manager il est question de gestion de club. Qui dit gestion dit joueurs, staff et aussi budget. Et si les deux premiers ont pu profiter de quelques nouveautés et améliorations, le dernier lui n’a pas vraiment eu cette chance. En effet, question finances rien de nouveau dans l’édition 2015 du jeu. La difficulté à gérer l’argent du club est toujours assez grande, et les transferts et prêts de joueurs restent sans doute la meilleure des solutions pour tenter de rester stable ou en tout cas de ne pas tomber dans le « rouge vif ». Dire que le côté finance n’a plus sa place serait donc mentir même s’il n’est pas la priorité de Football Manager 2015. Cependant, le Fair Play financier apparu l’année dernière marque de très légères améliorations avec quelques détails supplémentaires sur les revenus.

fair-play-financier

Money, money…

Même constat pour les médias qui l’année dernière faisaient partie des tops du jeu et qui pour l’édition 2015 se font plutôt discrets. Dans Football Manager 2015 vous pouvez vous abonner aux journaux que vous souhaitez, et consulter les gros titres des tabloïds. En revanche, s’il n’y a pas de grande différence d’une année sur l’autre, l’importance de ces derniers pour votre réputation d’entraîneur reste toujours très importante. Les médias peuvent vous démonter comme ils peuvent vous mettre sur un piédestal. A vous donc de jouer avec eux, d’établir une stratégie de communication convaincante, de réagir ou non aux rumeurs, et surtout de ne pas vous laisser déstabiliser par des questions d’ordre privé.

medias-football-manager

Conférence de presse déterminante

Si les fiances et les médias se font un peu oublier cette année, ils n’en restent pas moins deux fractions clé de ce jeu. Tout ne peut pas faire l’objet de nouveautés chaque année. Une idée que semble totalement assumée Sports Interactives, et qui ne devraient pas gêner plus que ça les utilisateurs.

Football Manager 2015, quand le foot se rachète une conduite

Il n’est pas sans dire que Football Manager 2015 est une fois de plus un très bon cru. Les améliorations et nouveautés sont là, même si elles restent moins surprenantes que celles de l’année dernière, qui pour le coup avaient vraiment offert quelque chose de nouveau au jeu. Ceci dit, la version 2015 reste très satisfaisante comme vous avez pu vous en rendre compte tout au long de ce test. Le management plus social proposé par Football Manager 2015 va en surprendre plus d’un, et risque même de diviser les participants. Si d’un côté de nombreux joueurs vont trouver intéressant le côté causerie et rapprochement entre l’entraîneur et les joueurs, les discussions à tout bout de champ, et la vision utopique du football (assez éloignée de la réalité) risquent d’en barber d’autres. Un parti pris donc critiquable qui pour notre part nous a un peu dérangé au départ mais nous a très vite séduit par la suite.

Le social prédominant y compris dans les actions entrepris par Sports Interactive lui-même. L’éditeur de jeux vidéo s’associe en effet au mouvement Movember, fondation qui sensibilise la population aux maladies masculines comme le cancer des testicules, et de la prostate, en intégrant le mouvement à son jeu Football Manager 2015. De ce fait, pendant tout le mois de novembre, les joueurs générés laisseront pousser leur moustache en guise de soutien. Une initiative qui donnera peut-être des idées à Ibrahimovic et ses copains de Ligue 1.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet