Football Manager 2017 : Notre test du nouvel opus

Publié le

Football Manager 2017 aka FM 17 sera officiellement disponible le 4 Novembre. Le jeu de gestion sportive qui a su se réinventer année après année débarque avec son lot de nouveautés (moins que l’an passé d’ailleurs). Il faut dire que le jeu est si complet qu’il est difficile de véritablement le révolutionner. Dans trois jours, l’entraineur que vous êtes reprendra du service pour mener ses équipes aux sommets de vos championnats de prédilection. D’ici là, découvrez en avant-première les nouveautés et surprises que vous réserve ce nouvel opus en parcourant notre test de la bêta.

Les nouveautés  de FM 17

Football Manager 2017 se veut plus social que jamais avec une intégration plus profonde des réseaux sociaux qui ont désormais plus d’influence sur votre équipe et vos joueurs avec la prise en compte des rumeurs (transferts ou autres), des commentaires des fans  ou des joueurs. A la manière d’un Twitter, vous pourrez suivre des entraineurs, des joueurs et consulter leurs interventions sur les réseaux.

La nouvelle interface de Football Manager ne bousculera pas vos habitudes mais il faut avouer qu’elle est encore plus claire que dans FM 16 avec son jeu d’opacité entre les différents éléments, et des graphismes améliorés. Ne vous attendez toutefois pas à un important niveau de détails graphiques. Le rendu 3D des matches est certes plus convaincant que l’an passé mais n’esperez pas des graphismes du niveau de FIFA ou de PES. Même si des efforts considérables ont été fournis avec l’arrivée de nouvelles animations de joueurs ou de la bombe de l’arbitre,  gardez en tête qu’il s’agit avant tout d’un jeu de gestion.

Notez qu’il est également possible de créer le visage de son entraineur à partir d’une photo de votre choix. Rien de bien révolutionnaire mais l’idée est bonne.

La grande nouveauté de Football Manager 2017 touche surtout les clubs anglais.  Il s’agit de la prise en compte du Brexit et de ses effets sur les contrats de travail des joueurs. En effet, certains joueurs ne pourront pas être transférés en Premier League  en fonction des règles fixés par le Brexit. Il ne faut donc pas négliger ce paramètre si vous envisagez de rejoindre un club anglais. dans la version bêta le brexit s’applique par défaut, reste à voir dans la version finale si les développeurs font le choix de l’implémenter sous forme d’option.

Encore plus impressionnant de réalisme

Nous l’avons vu avec l’intégration du Brexit, Sports Interactive a mis tout en œuvre pour créer un jeu encore plus réaliste que ses opus précédents.  La base de données de Football Manager 2017 est toujours aussi ENORME (joueurs, données tactiques, clubs, données financières, résultats…). Sérieusement, qui en doutait ?

Cette exhaustivité se retrouve également dans les options et les outils tactiques pour l’entrainement, la préparation des matches, les transferts et la gestion du staff. Tous ces éléments font que FM 17 dépasse largement le simple cadre du loisir. Pas étonnant que des joueurs et entraineurs pros l’utilisent au quotidien.

En ce qui nous concerne, nous avons passé de longues heures sur la version bêta du jeu en testant différents profils d’équipes (équipes de National, Ligue 1, Premiere League…). Le verdict est sans appel : l’immersion est totale dans toutes les configurations.

Même lorsque les heures défilent et que la fatigue pointe le bout de son nez l’addictif Football Manager vous scotche à votre écran. Après une défaite, un nul ou une victoire, l’entraineur que vous êtes voudra toujours vérifier si sa nouvelle stratégie ou la tactique du match précédent fera l’affaire pour la prochaine rencontre. 

Concernant les transferts, les nouvelles interactions entre les agents rendent le jeu encore plus convaincant. Vous connaîtrez un peu plus les insights des joueurs et de leurs agents et devrez repérer ceux qui jouent en votre faveur pour les recrutements.

Côté match, l’intelligence artificielle a été améliorée, les joueurs font moins de choix stupides, votre stratégie et vos causeries ont encore plus d’impacts. Vous devrez bichonner vos joueurs mais faites attention à ne pas trop les caresser dans le sens du poil, vous risquerez de perdre en crédibilité à leurs yeux.

 

Le but comme dans les versions précédentes sera de les mettre dans les meilleurs conditions afin qu’ils réalisent de belles performances en match. La psychologie des joueurs ne devra pas être négligée. Un jeune joueur pensionnaire de votre centre de formation devra sentir que vous lui faites confiance pour montrer toute l’étendue de son talent et laisser parler la poudre devant les buts. 

FM 17 a tout de même quelques défauts

Difficile de trouver des défauts à ce jeu qui nous bluffe à chaque version. Néanmoins Football Manager 2017 est loin d’être parfait. La fonctionnalité de personnalisation de l’entraineur que nous avons décrite précédemment manque cruellement d’options (coupes de cheveux, couleurs de peau par exemple). C’est un détail certes, mais cette personnalisation semble bâclée et contraste énormément avec les autres aspect du jeu. Espérons que la version finale propose plus d’options.

Les démons de Football Manager sont encore là. Les échanges avec la presse manquent encore de mordant et sont trop répétitifs pour être réellement immersifs. Au bout de quelques RDV presse, on n’a qu’une seule envie : claquer la porte ou confier la comm’ à son assistant.

Comme les questions des journalistes, les causeries manquent encore de variété à tel point là encore, on préfère les expédier. Si les causeries et les RDV presse vous ennuient, attribuez leur gestion à l’un des membres de votre staff (dans la parties Staff> Responsabilités).

A part ces quelques écueils, Football Manager 2017 reste un excellent jeu de gestion sportive. Le réalisme et la taille importante des données séduisent encore. L’opus n’est pas révolutionnaire mais vous offrira que vous soyez néophyte ou expert de très longues heures de loisir. FM 2017 est disponible sur PC, Mac et Linux !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet