Google développerait une appli d’actus et un moteur de recherche pour la Chine

Publié le

Google ne se contente pas d’avoir conquis la plupart des pays du monde équipés d’Internet. Il convoite également l’un des plus grands marchés mondiaux qui reste pourtant encore à convaincre : la Chine. 

Le projet Dragonfly en construction

Huit ans après avoir fermé son site en Chine pour la répression croissante de ses contenus, Google aurait l’intention de revenir en force dans le pays. Selon trois sources du magazine The Information, qui seraient proches du projet, Google développerait en ce moment même une application de flux d’actualité qui sera conforme aux exigences de censure chinoise. 

Google aurait déjà rencontré des représentants chinois pour avancer sur le projet, et l’entreprise travaillerait dans le même temps sur un moteur de recherche sous forme d’appli mobile spécifique au marché. Ces deux projets seraient réunis sous le nom de Dragonfly. 

Copier Toutiao et échapper à la censure

Pour Techcrunch, Google copierait pour son flux d’information l’application “Jinri Toutiao”, ou “Toutiao”, un magazine d’information prisé par les consommateurs chinois. Seul ennui : il n’est pas si simple de proposer un contenu toujours adapté aux lois de censure de l’Empire du Milieu. 

En effet, Toutiao lui même propose déjà des actus selon les goûts et les intérêts des lecteurs, et cette appli a dû faire faire à des suspensions et des rappels à l’ordre des autorités à cause de cela. Comment Google s’en sortira-t-il ? Il faudra attendre la sortie du flux, puis du moteur de recherche, pour le savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet