Hadopi : tous nos conseils pour se faire piéger

Publié le

Vous êtes embourbés dans la routine et chercher un moyen de briser la monotonie du quotidien ?  Vous avez envie d’avoir cette petite étincelle qui mettra du piment dans votre vie ? Hadopi est là pour ça. La Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet est chargée de défendre les ayants-droits et de punir ceux qui transgressent les règles en téléchargeant illégalement du contenu protégé avec l’effrayante riposte graduée. Si vous ne vous comportez pas bien, vous recevrez un premier mail suivi, si vous récidivez, d’une lettre recommandée avec accusé de réception : de quoi avoir l’impression d’avoir des amis, des mails et du courrier. Vous pensez avoir les épaules assez solides pour supporter une telle vie sociale ? Alors voici quelques conseils pour recevoir assez rapidement le premier billet doux d’Hadopi et pourquoi pas les autres aussi.

S’équiper des meilleurs logiciels

Pour rentrer en contact avec l’Hadopi, il est préférable de la laisser vous trouver plutôt que de la chercher. Et pour y arriver, il y a quelques logiciels qui semblent les attirer plus que d’autres. BitTorrent et eMule sont des programmes qui permettent de partager des fichiers entre utilisateurs via un réseau peer-to-peer. Selon ce que vous téléchargez, Hadopi peut décider de vous envoyer un petit message, signe qu’ils ont détecté que ce que vous faîtes n’est pas très légal. C’est bon signe, vous êtes repéré !


L’interface du logiciel Emule

Ne pas utiliser Netflix ou Spotify

Les services qui proposent des catalogues multimédia comme Netflix ou Spotiy auraient pu être très intéressants s’ils n’étaient pas payants. Alors d’accord, on peut utiliser Spotify gratuitement mais qui a envie d’entendre des publicités tous les 5 morceaux ? En plus, Hadopi ne s’y intéresse pas du tout donc aucun intérêt pour nous.

Netflix

Netflix, plateforme de films et de séries

Evitez l’usage d’un VPN

Pour vous repérer, l’Hadopi a besoin d’une information capitale : votre adresse IP. En effet, cette donnée leur permet de contacter ensuite votre fournisseur d’accès pour avoir votre adresse mail ou postale. En somme, votre adresse IP ne doit pas être modifiée. Donc, vous devez absolument désinstaller tout ce qui peut ressembler à un VPN comme Cyberghost VPN, HideMyAss ou encore Tunnelbear. Ces outils, qui vous permettent de masquer ou de modifier votre adresse IP, ne sont pas du tout appréciés par les gens de l’Hadopi qui ne peuvent alors plus vous retrouver et vous envoyer leurs messages.

CyberGhost

Cyberghost VPN

Conclusion

Vous avez là de bonnes bases pour pouvoir facilement croiser la route d’Hadopi. Evitez tout de même de trop les embêter, les sanctions peuvent tout de même aller jusqu’à une amende de 1500 euros, ce qui risquerait de faire un trou dans le budget familial pour les grandes vacances. Mais pendant combien de temps est-ce que l’Hadopi va perdurer ? Il semblerait que l’avenir soit assez trouble pour la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet. En effet, un amendement a été voté dans la nuit du 28 au 29 avril par les députés pour une suppression prochaine en 2022. Affaire à suivre…

Comments (2)

  • vpn Répondre

    hide my ass est contre le torrenting, il faut le signifier, au lieu de conseiller n’importe quoi…

    9 mai 2016 à 14 h 35 min
  • Info Répondre

    TunnelBear n’accete plus le torrenting non plus, même en premium

    1 août 2017 à 16 h 07 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet