Huawei perd sa licence Android : quel avenir pour le géant chinois ?

Publié le

Coup de tonnerre sur le marché des smartphones : Google a choisi de supprimer la licence Android du constructeur Huawei, géant chinois de la téléphonie mobile. Cette décision fait suite aux nombreuses accusations américaines à l’encontre de l’entreprise chinoise, suspectée d’espionnage de masse à l’encontre des utilisateurs de smartphones.

Une sanction inédite de la part de Mountain View

Si les tensions entre Huawei et le gouvernement américain étaient connues de tous depuis plusieurs semaines, la décision de Google de retirer sa licence au géant Huawei en a surpris plus d’un. En effet, cela sonne comme un coup de grâce de Mountain View qui, en privant le géant chinois de sa licence Android, supprime tout bonnement son système d’exploitation. Les smartphones Huawei ne profiteront plus des mises à jour Android, ce qui risque de freiner la croissance de la firme qui enregistrait une hausse de 55% en 2018.

Cette décision inquiète également les autres constructeurs dépendants du système d’exploitation d’Android. En procédant à cette sanction, Google révèle ainsi l’entièreté de son hégémonie à la face du monde.

Hormis les smartphones de la marque Apple, tous les constructeurs tiers fonctionnent aujourd’hui sur une version plus ou moins propriétaire du système d’exploitation Android. Une centralisation des pouvoirs qui montre aujourd’hui ses limites alors que le gouvernement américain arrive à agir sur des intérêts privés en représailles de suspicions politiques.

Une décision dans l’intérêt de qui ?

On sait d’ores et déjà que cette décision va à l’encontre des ambitions internationales de Huawei, mais cela ne va-t-il pas également pénaliser Google ? Rien n’est moins sûr tant on sait que le marché chinois représentait une aubaine pour la firme de Mountain View. En supprimant la licence Android du premier constructeur de smartphones chinois, Google se prive d’un marché potentiel de plusieurs centaines de millions d’utilisateurs.

Certes, les utilisateurs chinois sont moins dépendants que nous des services de Google, mais beaucoup d’entre eux commençaient à évoluer sur leurs applications. Nul doute que cette sanction risque de freiner la croissance de Google à l’international, tout en attisant un repli des Chinois sur leurs services nationaux. Notons toutefois que Google ne supprimera pas les services de sécurité Android des smartphones Huawei. Des services qui sont aujourd’hui indispensables pour protéger les smartphones Android contre le piratage.

Comment Huawei peut s’en sortir ?

Pour autant, on peut émettre des réserves quant aux conséquences néfastes de cette sanction. Certes, Huawei va être contraint de développer son propre système d’exploitation avec tout ce que cela implique en recherche et développement et en marketing, mais cela peut également permettre un développement inopiné des services chinois à l’international.

Au même titre qu’Android a évangélisé les services Google depuis 10 ans, Huawei pourrait promouvoir les services chinois tels que Baidu ou Weixin (ex-WeChat) aux Occidentaux. Reste à savoir si les soupçons exprimés par le gouvernement américain s’avéreront infondés, sans quoi l’avenir de la marque chinoise risque d’être compromis.

Source : MonPetitForfait

 

 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet