IPTV : un nouveau coup de filet en Europe ciblant les fournisseurs de listes pirates

Publié le

Encore confidentielle il y a de cela quelques années, l’utilisation de listes IPTV pirates s’est démocratisée. Ces listes de lectures vendues à des prix défiants toute concurrence sur la toile proposent des flux de chaines télévisions issues du monde entier. Ces listes créées à l’aide du piratage de signaux d’opérateurs légitimes sont généralement compatibles avec des lecteurs multimédias tels que VLC ou intégrées à des applications mobiles.

Les ayants droit et les autorités luttent depuis des années contre ce phénomène en s’attaquant principalement aux fournisseurs derrière le piratage des signaux. Récemment, la police nationale espagnole a annoncé le démantèlement d’une filière à l’origine d’un piratage de signaux qui aurait généré 1 million d’euros.

Comme le rapporte le site TorrentFreak, les enquêteurs ont déterminé que les responsables de cette organisation enregistraient les flux de nombreuses chaines de télévision pour les renvoyer vers des serveurs exploités par des sociétés à l’étranger. Parallèlement, l’organisation réalisait des opérations marketing ainsi que des ventes de leur produit illégal au public.

Au total, 12 personnes ont été arrêtées. Parmi elles, 4 étaient chargées de la capture, de la redistribution et de la gestion des accès clients.

Les 8 autres sont définies comme étant des revendeurs du service ayant obtenu des accès à coût réduit pour commercialiser des listes pirates sous la forme d’abonnement. Ce coup de filet dans le monde de l’IPTV est le fruit d’une enquête longue de deux ans. Les investigations avaient été lancées en 2017 après que des agents de l’Unité centrale de la lutte contre la cybercriminalité ont découvert une page Facebook présentant le service pirate.

Sur une vidéo des autorités espagnoles publiée le 16 novembre dernier, on aperçoit des policiers manipuler le matériel informatique utilisé par les pirates. En plus du matériel informatique, près de 22 000 euros en espèces, 17 téléphones portables et un véhicule haut de gamme ont été saisis.

Ces derniers mois, les saisies et fermetures de services IPTV illégaux se sont multipliées. Toutefois, le piratage IPTV est une gigantesque hydre qui tient encore debout malgré ses nombreux revers.

Source : TorrentFreak

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet