J’ai testé pour vous l’application Hyperlapse

Publié le

Hyperlapse, vous connaissez ? Mais si, c’est la dernière application iOS éditée par Instagram. Vous n’avez pas pu passer à côté, toute la toile en parle depuis maintenant une semaine. Véritable carton, cette application surprend aussi bien par sa technologie de base que par sa gratuité. Pour ceux qui auraient loupé les premiers épisodes, je résume. Hyperlapse est donc une application vidéo gratuite sortie le 27 août dernier sur l’App Store. Elle permet, grâce à l’utilisation d’un algorithme de pointe, de créer des time-lapse, autrement dit des vidéos accélérées. Pour cela, rien de plus simple il suffit de filmer avec la caméra de son iPhone ou de son iPad. Une fois l’enregistrement terminé, vous choisissez la vitesse d’accélération souhaitée. Celle-ci peut aller de 1 à 12 maximum. Le résultat est visible immédiatement. Il est alors possible de partager sa vidéo sur Facebook ou Instagram. Un discours très alléchant sur le papier que j’ai a eu envie de vérifier par moi-même en testant l’application. Un test réussi qui m’a cependant laissé légèrement sur ma faim. Explication.

Une application simple comme bonjour

Oui, n’importe qui peut réaliser des vidéos en time-lapse avec l’application Hyperlapse, à l’exception tout de même des utilisateurs de smartphone et de tablette Android qui n’ont pas encore de version à proprement parlé (ce qui devrait prochainement changer d’après les dires de l’éditeur). Une fois l’application téléchargée gratuitement sur mon iPhone, je m’attendais à passer par une étape obligatoire et fastidieuse de réglages avant de pouvoir l’utiliser, et bien sachez que pas du tout. Quand j’ai cliqué sur l’icône je me retrouvé avec le mode caméra de mon iPhone. J’ai donc appuyé sur le bouton rec, et là aucune durée limitée n’est apparu. Peu patiente je me suis arrêtée au bout de 30 secondes, mais apparemment il est possible de réaliser des vidéos de plusieurs minutes. Une fois l’enregistrement terminé, une barre d’accélération est apparue sur l’écran. Grâce à elle, j’ai pu choisir la vitesse d’accélération que je souhaitais. L’avantage de cet outil, c’est qu’il est possible de passer d’une vitesse à une autre, tout en visualisant simultanément le résultat. En revanche, une fois enregistrée, impossible de modifier la vitesse de la vidéo. Alors ne vous trompez pas sous peine de devoir tout recommencer !

hyperlapse acceleration video
hyperlapse enregistement video

Enfin, une fois ce petit travail terminé, j’ai pu découvrir les deux options qui s’offraient à moi : partager la vidéo sur Facebook ou Instagram, ou réaliser un autre Hyperlapse. Simple comme un jeu d’enfant, cette application cache pourtant une technologie de pointe qui m’a véritable surprise, dans le bon sens bien sûr.

Une technologie de pro à portée de main

Pour rappel, Hyperlapse est une application entièrement gratuite. Vous allez donc me dire que si elle est gratuite, elle est forcément limitée, et bien désolé de vous décevoir mais pas du tout. La technologie utilisée par cette dernière est la technologie Cinema. Intégrée l’année dernière à l’application Instagram, elle fait de véritables prouesses. En effet, toute la qualité d’image d’Hyperlapse résulte dans cette petite technologie. Car si vous regardez bien les vidéos prise avec Hyperlapse vous allez vite vous rendre compte qu’à l’inverse des vidéos réalisées avec la caméra classique de votre iPhone ou iPad, celles-ci ne tremblent pas. Et pour cause, la technologie Cinema exploite les données de gyroscope de l’iPhone afin de supprimer définitivement les vibrations. Une stabilité donc, surplombée d’un recadrage qui offre des time-lapse d’une qualité assez surprenante, pour de si petits appareils que sont les appareils mobiles.

Par ailleurs, ce rendu en temps réel, quel que soit la vitesse d’accélération choisie est possible via un calcul d’images très précis. L’algorithme mis au point par Hyperlapse est en réalité très complexe, quoi qu’en disent les utilisateurs qui comme moi trouve l’utilisation de cette application hyper simple. Effectivement, l’algorithme en question est capable de déterminer le nombre d’images nécessaires en fonction de la vitesse sélectionnée, de ce fait les utilisateurs n’y voient que du feu et le résultat est bluffant.

Un résultat final en demi-teinte

Un résultat bluffant certes mais une application qui pourrait tout de même être améliorée. En effet, pour mon tout premier essai, j’ai décidé de réaliser une vidéo en paysage. Un mode courant qui malheureusement ne s’adapta pas bien à l’application. Lors de la phase d’accélération de la vidéo, je me suis ainsi retrouvée avec une vidéo horizontale et des boutons verticaux. Pas très pratique, surtout quand on veut voir l’aperçu avant d’enregistrer définitivement sa vidéo.

hyperlapse mode paysage

Autre petit détail à revoir la netteté. Si effectivement peu ou aucun tremblement ne persiste après passage de l’algorithme, les vidéos rencontrent quelques petits soucis de netteté. Un détail qui pourra certainement être corrigé rapidement par l’éditeur.

Enfin, l’absence d’options avancées manque cruellement. Des outils de retouche d’images seraient les bienvenus, tout comme la possibilité de conserver la vidéo d’origine afin d’appliquer différentes vitesses à une seule et même vidéo. Si ce n’est pas possible, un retour en arrière pourrait être une alternative intéressante. Des pistes donc qui pourraient donner des idées et faire naître qui sait de nouvelles fonctionnalités dans la prochaine version d’Hyperlapse.

 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet