Le cocktail explosif du mariage entre M6 et Molotov

Publié le

L’affaire TF1 semble donner des idées aux autres chaînes de télévision. Alors que le contrat de diffusion entre M6 et Molotov doit se terminer d’ici quelques semaines, le groupe télévisuel a prévenu le site internet qu’il souhaitait désormais leur “imposer un pay wall, c’est-à-dire obliger un utilisateur à payer pour accéder à leurs chaînes gratuites.

Jean-David Blanc, co-fondateur de Molotov, raconte au micro d’Europe 1 : La réaction de Molotov, ça a été d’abord d’être très surpris, ensuite de ne pas accepter de faire payer les utilisateurs. […] Pour le moment on leur a écrit , on leur a proposé de faire une médiation avec un tiers qui va décider ou non de la légalité du fait qu’on puisse faire payer les utilisateurs.” 

Molotov propose encore M6 et les autres chaînes du groupe... pour le moment.

Molotov propose encore M6 et les autres chaînes du groupe… pour le moment. 

Il affirme être étonné de cette initiative, et ne pas vouloir se quereller avec son partenaire télévisuel. “On a par ailleurs d’excellents rapports avec M6. Nicolas Tavernot a été le premier à encourager la création de Molotov.” 

Molotov refuse de payer pour des chaînes censées être gratuites, et s’inquiète notamment de la concurrence déloyale que la plateforme de replay 6play pourrait faire à Molotov si, elle, restait gratuite. “On a contacté la DGMI, la ministre de la Culture le CSA […]. On s’interroge.”

A noter que Molotov a la loi de son côté, l’accès aux chaînes de la TNT ayant pour but de rester en accès gratuit. Canal Plus en a fait l’expérience récemment au moment de son conflit avec TF1, puisque François Nyssen, ministre de la Culture, avait obligé l’opérateur à diffuser de nouveau les chaînes gratuites du groupe TF1. Retrouvez notre article sur le sujet ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet