Le nouveau GData: Interview de Jérôme Granger sur la gamme 2015

Publié le

L’antivirus à peine sorti, nous avons souhaité interroger Jérôme Granger, responsable de la communication de G Data France, afin d’en savoir un peu plus sur la nouvelle gamme, qui en perdant son millésime, est entrée dans une nouvelle ère. Peu de changements cosmétiques, mais de réels enjeux pour l’éditeur allemand qui mise sur l’évolution continue de sa technologie de défense contre les malwares.

Vous êtes parmi les premiers à sortir une nouvelle version de votre gamme antivirus chaque année. En quoi est-ce important pour vous ?
G DATA, éditeur allemand a toujours réservé la sortie de ses versions grand public pour le CeBIT de Hanovre. Voilà pourquoi historiquement nous sortons notre version grand public au mois d’avril, et donc dans les premiers. Mais les dates de sortie n’ont pas une grande importance, car nous vendons davantage un service qu’un logiciel. Nous avons d’ailleurs choisi cette année de ne plus mettre de référence de date sur nos solutions. Nous voulons mettre en avant notre garantie technologique : tous nos clients, particulier ou entreprise, disposent à tout moment de la version logicielle la plus récente disponible. Ces mises à niveau se réalisent durant les mises à jour des bases de signature.

Le nouveau Line-up de G Data

Cette année, votre technologie inclut une protection anti-exploits. Comment les moteurs parviennent-ils à bloquer ces menaces de plus en plus répandues ?
Près de 30 % des attaques utilisent des exploits. Peu de personnes faisant des mises à jour régulières de leurs logiciels tiers (Java, Adobe, Flash, navigateur…), les cybercriminels utilisent ces failles pour attaquer le système. Face à ce fléau, une protection spécifique a été développée par notre SecurityLabs. Les moteurs antivirus ne sont pas à l’œuvre dans cette protection, il s’agit d’un nouveau module dédié. Techniquement, notre protection anti-exploits consiste en un filtrage des accès à certaines tables du système d’exploitation. Pour schématiser, c’est une sorte d’analyse comportementale des processus en mémoire. Cette technologie permet de couvrir les risques d’exploitation de failles de très nombreux logiciels tiers, ceci allant du navigateur Web au lecteur multimédia en passant par la bureautique. La liste des programmes pris en compte est longue et en perpétuelle évolution.

Les logiciels perdent leur millésime à partir de cette année. En quoi cette décision est-elle importante pour les utilisateurs ?
Comme expliqué précédemment, le millésime n’est plus utilisé puisque nous garantissons à nos clients la version la plus récente de leur solution par simple mise à niveau dans le logiciel. Ceci intègre aussi les nouvelles technologies de protection ou les nouveaux modules qui seront disponibles dans nos solutions durant toute la durée de validité de la licence.

Vous êtes connus et récompensés pour le double-moteur qui est utilisé dans vos solutions. Pourriez-vous nous le présenter plus en détail ?
Notre technologie DoubleScan nous a fait connaître, mais c’est avec notre nouvelle technologie CloseGap que nous allons être reconnus dans le futur. Depuis 2 ans nous avons en effet modifié notre technologie et intégré notre propre module de détection dans la technologie DoubleScan. Concrètement, nous avons un moteur tiers qui nous fournit les signatures, et le module CloseGap qui complète la protection. Ce module 100% propriétaire nous permet d’être plus réactifs face aux nouvelles menaces et évite les redondances de signatures, et donc allège les besoins en ressources. Cette nouvelle approche a porté ses fruits si l’on se réfère aux nombreux tests de magazines consommateurs que nous avons gagnés récemment dans de nombreux pays européens.

A votre avis, quelles sont les menaces les plus pesantes actuellement ?
Actuellement, les exploits dans les logiciels tiers, les trojans et les spyware constituent près de 80 % des menaces. Mais la menace la plus pesante actuellement est sans aucun doute la fin du support de Windows XP par Microsoft. La première faille importante vient par exemple d’être rendue publique (Vulnérabilité 0-day CVE-2014-1776). La première d’une probable longue liste à venir de failles qui ne seront jamais corrigées dans Windows XP. Il est donc urgent que les utilisateurs mettent à jour leur ordinateur vers un nouveau système, ou si ce n’est pas possible disent au revoir à leur vieille machine …

Sur mobiles, le danger vient surtout des fausses applications. N’est-ce pas là aussi un vecteur d’infection possible sur ordinateurs ?
Ce qui fonctionne aujourd’hui sur mobile n’est effectivement pas une nouveauté. Comme sur Android, beaucoup de problèmes sur Windows commencent par l’installation de logiciels gratuits peu fiables. Ils accompagnent leur installation d’une multitude de spyware ou d’adware qui n’ont autre but que d’espionner les habitudes de l’utilisateur ou de modifier son système. Ces logiciels appelés PUP (Potential Unwanted Programs) sont un vrai défi pour les éditeurs de sécurité. Leurs concepteurs surfant à la limite de la légalité, il n’est pas toujours aisé de savoir si l’utilisateur à délibérément choisi d’installer ce programme ou non.
Sur mobile, et principalement sur Android, le problème est le même. De nombreuses applications gratuites transmettent des données (liste de contacts, localisation…) de l’utilisateur à son insu.  

Enfin, une bonne partie de la concurrence essaye de diversifier ses produits au maximum. Prévoyez-vous de sortir de nouveaux logiciels sous la marque G DATA dans un futur proche ?
G DATA SOFTWARE AG fêtera bientôt ses 30 ans. C’était un des premiers éditeurs d’antivirus de l’histoire en 1987 avec la solution AntiVirusKit pour Atari. Durant les 20 premières années, G DATA s’est diversifié dans de nombreux autres logiciels, mais s’est totalement recentré sur la sécurité depuis les dix dernières années et cela va continuer. Face à un marché cybercriminel organisé et puissant, nous nous devons d’être totalement focalisé sur la performance de nos solutions de sécurité. Nous le devons à nos clients !

Retrouvez toutes les versions d’essai des antivirus GData sur le site officiel de G Data et sur Logitheque

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet