Les applications mobiles pour vous mettre enfin au vélotaf

Publié le

Il fait froid, il fait chaud, il pleut, il neige, je suis fatigué, j’ai mal au jambes et le casque ça aplatit ma coiffure ne sont plus des excuses valables: Vous devez vous mettre au vélo pour beaucoup de bonnes raisons. Aller au travail en bicyclette cela porte un nom, le vélotaf, et les français s’y mettent aussi, lentement mais sûrement. Découvrez donc les applications qui vous seront utiles pour trouver un vélo, établir un trajet, suivre vos performances et sécuriser vos déplacements.*

vélo sunset coucher soleil

Les applications de localisation de vélos partagés

Qu’ils soient en free-floating ou en station, les vélos ne sont pas toujours disponibles et les applications, nombreuses et surtout dédiées à un seul service, vont rapidement encombrer votre téléphone. Nous ne nous épancherons donc pas sur les applications des services municipaux (Vélib’ à Paris, mais aussi VCub, Ubike, Yelo, Cristolib…) mais sur celles qui facilitent la localisation des stations qu’elles que soient les villes et qui parfois recensent les vélos qui sont juste à disposition.

Par exemple, Véli-vélo qui utilise les flux de principaux acteurs nationaux (95 villes dans le monde) permet de retrouver les stations et les nombres de places disponibles, mais aussi de recevoir des notifications lorsque qu’une place ou un vélo se libère, de marquer les stations que l’on préfère et de lancer un itinéraire via Google Maps. Une application très simple voire sommaire, mais qui est l’oeuvre de vrais vélotafeurs, donc toujours enclins à améliorer le programme.

Velibici propose une carte agréable à naviguer et une interface entièrement dédiée à la petite reine, et affiche une carte des stations avec disponibilités tout en douceur et simplicité. Le moteur de recherche des stations est un ajout bienvenu, à condition de connaître le nom.

velibici

Velibici

 

Cycle Now est basique: Une carte où sont indiquées les stations Vélib et autres réseaux mondiaux, en anglais et avec juste un module de notification pour suivre une station en particulier. Une application qui ne se démarque pas des autres, même si l’on peut visualiser un trajet pour se rendre à la station de son choix.

OpenBike Now répondait à peu près aux mêmes attentes: Localisation des stations, vélos et places disponibles, etc mais ne semble plus fonctionner. CityMapper reprend le flambeau et en plus des autres fonctionnalités, nous y reviendrons, propose d’afficher les disponibilités de plusieurs services, par exemple Mobike ou Cristolib, et de centrer la carte sur les engins en activité. Pour le reste, les sociétés ne souhaitant pas partager leurs flux, il faudra s’en remettre aux applications officielles (Uber, Obike..) qui proposent une carte et les moyens de débloquer les véhicules.

Télécharger Véli Vélo

Télécharger Velibici

Télécharger Cycle Now

Les applications d’itinéraire et de suivi des trajets

Bon, vous avez acheté un vélo ou vous utilisez un vélo en abonnement, c’est parfait. Il ne reste plus qu’à planifier votre déplacement en choisissant le meilleur itinéraire. L’application qui bénéficie du meilleur bouche à oreilles est GéoVélo, un programme qui utilise les données recueillies auprès des utilisateurs pour améliorer ses calculs et déplacements. Autre élément important, la carte indique les équipements cyclistes, voies sécurisées ou ouvertes, ainsi que les alternatives de route selon que l’on soit pressé ou que l’on favorise la sécurité.

géovélo

GéoVélo

 

En revanche, l’ergonomie n’est pas sensationnelle et savoir que le paramétrage n’est pas accessible directement dans l’interface peut mener les utilisateurs à survoler l’application qui demande à être explorée en profondeur. Il est tout à fait possible de régler l’affichage de la carte et de signaler des problèmes sur un itinéraire, mais cela n’est pas mis en avant et laissé à la bonne volonté de l’utilisateur.

Autre application dont l’utilisation pour le calcul d’itinéraire est possible est Google Maps. Comme Géovélo, les dénivelés sont indiqués, les parcours tiennent compte des équipements et l’application se transforme en GPS à la demande, ce qui ne gâte rien si vous possédez un support de guidon pour votre smartphone. Inconvénient majeur, le partage des données est requis pour certaines fonctionnalités et les parcours ne tiennent pas forcément compte des événements ponctuels, mais dans l’ensemble il s’agit là d’une solution qui arrange beaucoup de monde.

Citymapper propose une interface ultra conviviale et multi-véhicule, le calcul de l’itinéraire est simplifié et rapide et prend en compte les temps de déplacement vers les stations de vélos partagés. Comme il s’agit d’un programme plus généraliste, les trajets sont moins détaillés et ne tiennent compte que d’un type de déplacement. Mais comme l’enregistrement des trajets est implémenté, il est très simple de tenir un journal de ses voyages et savoir lequel a été le plus rapide/facile.

citymapper

CityMapper

 

Naviki promet beaucoup sur le papier: Connectivité avec les équipements de sport, calcul d’itinéraires selon les raisons, conseils de randonnée…Et dans le monde entier! Malheureusement, l’application est en anglais et les calculs d’itinéraires pour le moins hasardeux. Faire un détour de presque 1 kilométre sur un parcours quotidien par rapport aux autres nous a semblé rédhibitoire…

Dans la droite lignée de Google Maps, Mappy procure toutes les options de confort pour le calcul d’itinéraire en voiture, mais aussi en vélo et en deux roues. Moins évident que pour les engins motorisés, le parcours d’un vélo sera calculé de la même manière que les autres, mais avec quelques coquetteries qui semblent indiquer que la petite reine n’est pas la monture préférée des développeurs. Ensuite, si vous avez déjà l’application installée et que vous ne souhaitez pas en ajouter d’autre, celle-ci fera tout à fait l’affaire, si vous parvenez à passer outre certains conseils.

D’une manière générale, les applications pour calculer son itinéraire n’ont plus vraiment d’intérêt une fois que le trajet domicile/travail a été établi définitivement. Pas ou peu concerné par les travaux et certaines déviations, les vélotafeurs oublient au bout d’un moment de lancer une aide logicielle pour se focaliser sur la route et sur leurs performances.

Télécharger GéoVélo Android

Télécharger Géovélo iPhone

Télécharger CityMapper iPhone

Télécharger Citymapper Android

Télécharger Mappy iPhone

Télécharger Mappy Android

Télécharger Google Maps Android

Télécharger Google Maps iPhone

 

Applications de DashCam, enregistrement vidéo…

L’offre d’applications type “DashCam” pour vélos est inexistante, mais une application d’enregistrement vidéo (même celle du téléphone) fera amplement l’affaire, pour peu que vous ayez un support sur le guidon. Quel est l’intérêt d’avoir un enregistreur vidéo sur son vélo pour des trajets quotidiens? Eh bien en cas d’accident, vous aurez une preuve visuelle à apporter si un arrangement amiable ne peut être établi entre le responsable et la victime. Une des rares applications de ce type est Dash Cam travel, qui reprend les spécificités des caméras pour tableaux de bord (localisation, données horaires, superposition d’informations…) et les appliquent au smartphone. Prise de photo, bibliothèques de médias, lecteur, l’application de base gratuite offre déjà le minimum vital. La version pro ajoute des options intéressantes, comme l’enregistrement en arrière plan, le retrait des publicités et l’ajout d’information de vitesse et de performance, mais les prix qui augmentent progressivement pourront en refroidir certains.

 

 

 

Après, rien ne vous empêche d’utiliser l’application native d’enregistrement vidéo, ou n’importe quelle application tierce qui pourrait vous convenir dans cette situation. Gardez en tête que la prise de photos est primordiale si vous ne filmez pas en permanence, et que cette application doit être toujours accessible.

Télécharger Dash Cam Travel Android

Suivez vos performances en vélo

Ok, réduire les émanations de CO2 et faire économiser la moitié du passe Navigo à votre patron sont des intentions louables, mais le vélotaf est aussi une activité physique et qui dit activité physique, dit “Ah ben voilà j’ai enfin trouvé une utilité au bracelet connecté qu’on m’a offert à Noël”. Même si celui-ci n’est pas indispensable, il fournira des informations ponctuelles sur le rythme cardiaque et donne des informations précises sur les temps de trajet s’il possède un écran. Couplé à une application, ce petit accessoire va vite devenir indispensable et fera partie de la trousse du parfait petit vélotafeur. Mais il ne serait rien sans l’application qui va avec.

Nous avons un Mi Band 3 à disposition, c’est donc tout naturellement que nous avons installé l’application Mi Fit, de Xiaomi également, qui permet de suivi de différentes activités sportives, mais intègre également une carte et enregistre les sessions et parcours, tient un journal des performances, aide à la surveillance du poids, monitore les calories perdues…Des outils qui au fil du temps permettront d’établir une sorte de bilan qu’il est flatteur d’exhiber durant les repas, un peu trop riches, à une assistance envieuse. 

Les autres applications type Strava ou CycleMeter jouent leur rôle avec beaucoup de sérieux. CycleMeter par exemple prends bien le temps d’expliquer comment optimiser la machine avant une activité, puis vous laisse lancer le premier enregistrement. Rien à configurer en amont, puisque seules les performances pures sont enregistrées. Le mode entraînement permet d’alterner les différentes méthodes de course, pour ensuite délivrer un rapport d’activité. Strava est plus polyvalent et aussi plus direct: Pourquoi s’encombrer de menus à rallonge et d’explications quand on peut juste lancer un suivi d’activités en un seul geste? Mais une fois l’activité terminée, il est possible de renseigner une sorte de journal et d’obtenir un rapport sur ses performances.

Strava est destiné en premier lieu aux coureurs mais il s’adapte automatiquement à la course en vélo une fois que le GPS a détecté une accélération dans les déplacements. Pratique! Plus sociale, elle intègre un carnet de contact et un agenda d’entraînements/objectifs qui tiennent lieu d’application de rencontre entre sportifs. On sort du cadre du vélotaf mais des amitiés peuvent se nouer durant les parcours qui se déroulent toujours à la même heure et sur les mêmes chemins…

Télécharger Mi Fit

Télécharger Strava iPhone

Télécharger Strava Android 

Télécharger CycleMeter iPhone

Télécharger CycleMeter Android

 

 

 

* Rédigé par un vélotafeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet