Les logiciels métier sont-ils plus pertinents que les logiciels généralistes ?

Publié le

Lorsque les professionnels sont en recherche d’un logiciel de gestion pour organiser leurs activités, il leur arrive de trouver à la fois des logiciels généralistes, adaptés à de nombreux corps de métiers, mais aussi des solutions spécialisées dans leurs secteurs qui proposent certaines fonctionnalités propres. Dès lors, le logiciel métier est-il le meilleur choix ? Analyse.

Des métiers mieux logés que les autres

Certains métiers ne peuvent pas se passer de fonctionnalités spécifiques, il faut donc prendre en compte le fait que le logiciel d’un agriculteur doit pouvoir avoir des outils de traçabilité des produits, ou qu’un médecin ne peut pas se passer d’une solution intégrant les périphériques de lecture de Carte Vitale.

Pour ce genre de corps de métiers, aux exigences particulières, les logiciels métier sont en général bien développés. Cependant, comparez bien les outils : les logiciels métier adressés aux secteurs d’activité qui n’ont pas de véritables besoins informatiques spécifiques à leur domaine professionnel sont souvent moins développés, et moins performants. Aussi, choisir un logiciel métier de manière systématique n’est pas la solution.

Vous pourrez en revanche trouver des ERP et des CRM généralistes dotés de modules fonctionnels pour pallier aux manques de certaines fonctions, de manière à personnaliser au mieux votre solution. La plupart des ERP généralistes sont produits par des éditeurs de renom, sont travaillés (les éditeurs savent qu’il s’agit d’un produit très vendu), etc. Ils sont donc plus intuitifs, plus agréables côté design, possèdent peut-être plus de fonctionnalités ou une meilleure sécurité des données, etc.

Avant de vous décider…

Soyez sûrs que vous avez fait le tour des logiciels métier avant de vous décider, puisque, justement, l’engagement à un logiciel est souvent d’au moins un an et qu’il en existe une grande quantité. N’hésitez pas à faire le tour des logiciels métiers et des logiciels généralistes qui pourraient réunir des fonctionnalités spécialisées dans votre secteur.

Pensez bien à vérifier la modularité de votre solution, la possibilité de faire évoluer l’abonnement en cours d’année, et ne vous précipitez pas : de nombreux fournisseurs vous proposent d’essayer gratuitement la solution pendant quinze jours ou un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet