Les ransomwares arrivent sur Android

Publié le

C’est la société Symantec Corporation qui a révélé cette information. En effet, selon l’éditeur de logiciels de sécurité informatique, un ransomware identifié en tant que Fakedefender, se fait passer pour un antivirus Android et en profite pour prendre l’appareil en otage.
On connaissait déjà les malwares rançonneurs sur ordinateurs, mais pas encore sur plateforme mobile. C’est Android qui s’y colle à son tour. L’OS mobile de Google est maintenant la cible d’attaques virales en tout genre : Fakedefender en fait parti.
Le logiciel malveillant se fait passer, selon Symantec, pour un antivirus. Le ransomware prend le smartphone infecté en otage, et il propose même, dans une version d’évaluation, de scanner vos fichiers à la recherche d’éventuelles menaces afin de vous amener à acquérir la version payante dudit logiciel.
Il est difficile de savoir si vous êtes infectés par ce genre de virus. Le plus souvent, leur installation cause des incompatibilités du système : des applications ont du mal à se lancer, des paramètres de l’OS sont modifiés, … Un hard reset est parfois nécessaire pour éradiquer la menace.
La société Symantec déclare que Fakedefender n’est encore qu’un programme expérimental, mais que bien d’autres menaces du même genre (ransomwares) devraient affluer en grand nombre sur les terminaux Android. En outre, le programme malveillant n’a pas été repéré sur le Google Play, mais sur un autre Store.
En matière de sécurité sur les terminaux Android, l’éditeur d’antivirus Lookout, a publié les statistiques suivantes : un utilisateur Android en Allemagne a 2.37 % de chance d’être infecté par un virus, contre 2.16 % au Royaume-Uni et 1.66 % aux USA. Ceci ouvre de nouvelles opportunités sur le marché mobile pour les « vrais » éditeurs de logiciels antivirus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet