• Flux RSS Flux RSS

Les 5 conseils pour choisir son CMS e-commerce

Les 5 conseils pour choisir son CMS e-commerce

En quelques années, la vente en ligne est devenue une activité très fructueuse, pour les particuliers vendeurs du dimanche comme pour les professionnels ayant déjà pignon sur rue. Voici quelques conseils pour bien choisir son CMS e-commerce.

Un outil indispensable

Un CMS est un outil véritablement indispensable pour les e-commerçants sans connaissances techniques. En effet, il remplace le développeur que vous devriez employer pour créer votre site : il s’agit donc d’une solution très intuitive, et économique.

C’est aussi un outil puissant, avec ses propres codes et son langage, il ne s’agit donc pas de changer de CMS régulièrement, d’autant plus que la migration de votre site d’un outil à l’autre pourrait s’avérer long et coûteux.

Concrètement, il vous permet d’avoir des outils pour éditer et gérer facilement vos contenus (comme une GED ou un PIM), vos ventes et votre clientèle (comme un CRM), tout en disposant d’outils SEO.

1.     Prenez en compte les spécificités de votre projet

Avant de choisir son CMS e-commerce, il est important pour un commerçant de rédiger un cahier des charges pour être certain d’opter pour un CMS qui réponde à l’ensemble des besoins indispensables à la réalisation de son projet.

Demandez-vous quels besoins de capacités vous aurez besoin pour votre catalogue produit, ou encore si vous avez besoin d’une plateforme multilingue pour vendre au monde entier. Il existe également des solutions adaptées en fonction du secteur d’activité dans lequel vous exercez.

N’hésitez pas à regarder les solutions en fonction de la valeur ajoutée que vous souhaitez mettre en avant pour vous démarquer. Certains outils offriront peut-être des fonctionnalités intéressantes pour développer un meilleur support, d’autres pour améliorer l’expérience utilisateur par une interface plus intuitive, etc.  

2.     Optez pour un bon accompagnement

Chaque CMS a son langage propre, son fonctionnement spécifique : vous avez donc besoin d’un logiciel dont le support est de bonne qualité. Méfiez-vous notamment des logiciels étrangers, dont le support est parfois en anglais par exemple.

Renseignez-vous sur ce que propose l’éditeur si vous avez besoin d’assistance : formation, documentation, tutoriels, maintenance, etc. Vous pouvez également jeter un œil aux services d’intégration, aux API et aux outils interopérables, dans le cas où vous auriez besoin de les utiliser. N’hésitez pas à aller sur les forums pour constater de la réactivité de la communauté.

Parce que vous vous lancez dans cette aventure professionnelle, vous devez également pouvoir faire évoluer avec souplesse la solution que vous utilisez de manière à faire évoluer votre site en fonction du marché. Il existe des fournisseurs qui proposent de nombreuses prestations de niveaux différents de manière à pouvoir monter de gamme rapidement en cas de besoin.

Pour résumé, disons que vous ne devez pas prendre l’achat d’un CMS comme une action bénigne : il s’agit d’un abonnement, d’une sorte de partenariat avec un expert en création de site internet qui doit pouvoir vous aider au mieux dans votre démarche. A lui, donc, de vous offrir le meilleur service pour que vous puissiez en faire autant avec vos visiteurs. 

3.     Pensez à votre référencement web

L’un des points sur lequel vous devez poser votre attention porte également sur votre référencement naturel. En effet, les techniques de SEO commencent par l’optimisation du développement du site : certains outils CMS sont très bien optimisés pour vous permettre d’être mieux référencé sur les moteurs de recherche avant même d’avoir commencé à alimenter votre site.

Vous pourrez également être amené à croiser les analyses apportées par les outils SEO que vous connaissez et les outils de référencement intégrés à la solution : informez-vous sur les fonctionnalités existant sur les CMS qui vous intéressent. 

4.     Soyez attentifs aux modalités de paiement

Montrez-vous vigilants lorsque vous choisirez votre solution, à ce que les modes de paiements soient divers et sécurisés : votre image est aussi en jeu si l’internaute a des difficultés de paiement. Vous devez pouvoir connaître exactement le fonctionnement du paiement et les responsabilités qui vous engagent ou engagent l’éditeur.

5.     Comparez les solutions

Cela peut paraître évident, mais les prix peuvent aller du simple au triple. Les modèles de tarification des CMS sont en effet très différents selon les éditeurs, selon qu’ils touchent une commission à chaque vente ou vous proposent un abonnement selon votre utilisation.

Faites la liste des coûts pour évaluer précisément combien vous coûterait chaque CMS avant de faire votre choix, et définissez les surcoûts supplémentaires possibles, suivant les fonctionnalités de personnalisation et d’optimisation qui vous semble intéressantes à acquérir par la suite.

Vous pouvez tout à fait vous créer des identifiants et tester la solution jusqu’à ce que vous arriviez aux fonctionnalités payantes. Vous pourrez alors comparer les thèmes et l’ergonomie générale du site.

Articles sur le même sujet

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Les 5 conseils pour choisir son CMS e-commerce

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.

Sélection logiciels
  • Plone Plone 2 téléchargements

    Le CMS d’entreprise en Open Source par excellence
    Voir le logiciel

  • Visiblis Visiblis 0 téléchargement

    Outil d’analyse sémantique pour plus de pertinence des contenus
    Voir le logiciel

  • Sky DIGIT (MobileR2D2) Sky DIGIT (MobileR2D2) 0 téléchargement

    Sky DIGIT est une révolution digitale qui vous aide à créer facilement des applications mobiles.
    Voir le logiciel