L’internet des objets : comment en profiter en toute sécurité ?

Publié le

Nous sommes de plus en plus entourés par les objets connectés qui nécessitent une connexion internet : votre télévision pour fonctionner, un bracelet pour vous informer sur votre vie quotidienne, un thermostat pour régler la température depuis votre téléphone, une ampoule pour changer l’ambiance à la volée… De plus en plus de personnes finissent par sauter le pas sans savoir qu’il est nécessaire de prendre quelques précautions. Car ces objets connectés sont comme votre ordinateur ou votre smartphone : ils sont connectés à internet et deviennent donc des cibles pour les hackers avec comme butin potentiel vos données personnelles. Sur son blog, Avast a pris le temps de donner quelques conseils pour permettre aux utilisateurs d’être plus sereins avant de sauter dans l’univers de l’internet des objets.

Protéger son réseau domestique

Vos objets connectés communiquent de plusieurs façons : soit ils sont connectés en Bluetooth (à votre smartphone notamment), soit ils ont besoin d’être connectés à votre réseau domestique. Dans ce cas, il faut commencer par vérifier que votre réseau est sécurisé, que personne d’extérieur ne l’utilise… L’antivirus gratuit d’Avast dispose notamment d’un module appelé « WiFi Inspector » qui analyse votre réseau, identifie ses points faibles et vous donne des astuces pour le protéger. D’autres outils, plus complexes, parfois moins intuitifs existent aussi et nous les avons répertoriés dans un article dédié. Avast suggère aussi qu’il est préférable de créer un réseau WiFi dédié aux objets connectés.

Avast Wi-Fi Inspector

Préférer des objets connectés de marques connues

Ce conseil peut sembler étonnant compte tenu du nombre de grandes entreprises qui se retrouvent face à des failles de sécurité énormes (comme par exemple Meltdown il y a quelques mois). Pour un même objet connecté, vous trouverez peut-être des alternatives d’autres marques et qui sont moins chers. Mais avant de vous jeter sur ce que vous pensez être une bonne affaire, faites des recherches sur internet, lisez des avis… Parfois, les logiciels qui accompagnent ces objets sont mal conçus et peuvent même récupérer certaines données personnelles à votre insu.

Gardez vos objets connectés à jour

Vos objets connectés sont comme un ordinateur, ils reçoivent des mises à jour. En fonction de la marque, cela peut être quotidien, hebdomadaire, mensuel ou même tous les 6 mois. Mais dès que des correctifs sont disponibles, prenez le temps de les appliquer. En plus de pouvoir apporter de nouvelles fonctionnalités, elles comblent des failles et améliorer la fiabilité de vos appareils. Le plus souvent, vous êtes informé via les applications dédiées de vos objets connectés ou par mail via un compte utilisateur.

Drone

Modifier les mots de passe par défaut

Prenons l’exemple d’un drone. Lorsque vous voulez le connectez à votre smartphone, il est nécessaire d’activer le Wi-Fi de votre appareil puis d’entrer un mot de passe. Celui qui est proposé par défaut est, très souvent, très simple, quand il n’est pas inexistant. Dans ce cas, n’importe quelle personne qui est dans le rayon d’action du drone peut tenter de se connecter et donc de le prendre en otage. Mais si vous modifier le mot de passe et en choisissez un plus complexe, personne ne pourra vous piquer votre drone. En résumé, dès qu’un objet connecté vous demande un mot de passe générique, prenez quelques minutes pour le modifier.

Source

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet