Malwarebytes sort sa version 4 avec un nouveau moteur de détection

Publié le

Cela faisait plusieurs semaines que la bêta de la version 4 de Malwarebytes trainait sur la toile. Le 4 novembre, l’éditeur a estimé que le temps était venu de proposer la version finale. Tous les utilisateurs peuvent dès maintenant télécharger Malwarebytes 4 et nous allons voir ensemble quelles sont les nouveautés au programme.

Un nouveau moteur pour tous les éliminer

La principale nouveauté de Malwarebytes 4 se trouve dans les entrailles du logiciel. En effet, un nouveau moteur appelé Katana vient améliorer les analyses du programme : celui-ci serait en mesure de détecter davantage de logiciels malveillants tout en améliorant sa vitesse d’exécution.

On ne peut pas passer à côté de la nouvelle interface du programme qui met l’accent sur la sécurité de l’utilisateur : historique de détections d’un côté, outil de scan de l’autre. Utilisable gratuitement, Malwarebytes 4 continue de disposer d’une offre premium permettant d’activer, entre autres, la protection en temps réel et le bouclier anti-ransomware. Ces fonctionnalités peuvent être testées gratuitement pendant 14 jours.

Malwarebytes 4

Malwarebytes laisse les anciennes versions de Windows sur le carreau

Contrairement à la version 3, Malwarebytes 4 n’est pas compatible avec Windows XP et Vista. L’éditeur conseille aux personnes qui utilisent toujours ces anciennes versions du système de Microsoft de conserver la version 3 sur leur ordinateur.

Il faut savoir également qu’à l’installation, Malwarebytes 4 vient prendre la place de Windows Defender comme antivirus principal. Si vous n’avez pas la version premium qui contient la protection en temps réel, il est conseillé de modifier ce paramètre dans le centre de sécurité Windows.

Pour l’instant, Malwarebytes n’a pas activé la mise à jour automatique de la version 3 à la version 4. Les plus curieux d’entre vous peuvent dès maintenant la télécharger sur Logitheque ou attendre un peu avant de voir si d’éventuels bugs sont découverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet