MOBA : Infinite Crisis, le plein de super-héros

Publié le

Si les MOBA sont souvent l’occasion de bâtir un véritable univers autour de personnages inédits (comprendre qu’ils n’existaient pas avant le jeu), il y a tout de même un jeu qui a décidé de se construire autour d’un univers déjà très riche et surtout extrêmement connu : celui de DC Comics. Développé par Turbine et édité par Warner Bros, Infinite Crisis n’a qu’un seul souhait : regrouper tous les fans de super héros et leur faire découvrir un MOBA dynamique, complet et de qualité. Mais l’utilisation de la licence DC Comics fait-elle d’Infinite Crisis un bon MOBA ?

Tout est une question de scénario

La raison d’exister d’Infinite Crisis vient de son scénario. L’univers est composé non pas d’une mais de 52 réalités différentes appelées Multivers qui sont menacées de destruction. Résultat des courses, ces réalités se rejoignent et avec elles, les personnages les plus célèbres accompagnés de leurs variations. En somme, c’est un super prétexte pour que Batman affronte des copies alternatives de lui-même comme Batman Gaslight ou encore Batman Nightmare. Cela laisse surtout une incroyable liberté à Turbine pour faire apparaitre des personnages plus extravagants les uns des autres.

Infinite Crisis

Le joueur prend le rôle d’un « protecteur », une sorte d’entité qui est liée à un champion et qui va l’accompagner pendant les combats. Vous aurez la possibilité de personnaliser chacun de vos personnages en piochant dans plusieurs éléments qui affecteront plus ou moins sa manière de jouer. Ainsi, il vous sera possible de sélectionner des amplificateurs qui amélioreront soit les caractéristiques de certains objets en jeu, soit celles de votre personnage (plus de vie, de volonté…). Infinite Crisis apporte également un ajout intéressant : le concept de pouvoir assimilé qui permet d’utiliser le pouvoir d’un personnage sur un autre. Par exemple, vous pouvez permettre à Harley Quinn d’utiliser la superforce de Superman. En entrainant vos personnages, vous pourrez aussi améliorer le niveau de ces pouvoirs assimilés et bénéficier d’effets supplémentaires.

Un gameplay sans surprises

Infinite Crisis ne prend que très peu de risques en ce qui concerne sa forme. Disons-le clairement, Turbine a dû s’inspirer un peu trop de League of Legends pour concevoir son jeu. On retrouve donc une carte principale qui reprend les codes du genre : 3 voies, des tours ennemies et alliées qui mènent à un réacteur, source d’énergie qu’il faudra faire exploser. Entre les voies, on retrouve une jungle urbaine qui cache des créatures octroyant des bonus à leur mort.

Chaque héros dispose de 4 compétences actives et d’une compétence passive. Elles peuvent toutes recevoir des points d’améliorations au fil des niveaux pour renforcer leurs effets. Plusieurs classes de personnages sont présentes correspondant au stéréotype du genre : tank, contrôleur (mage), franc-tireur, cogneur… Lorsque vous êtes sur votre base, vous avez accès à un magasin dans lequel vous pouvez acheter des artefacts (des objets). Ils fournissent différentes caractéristiques à adapter selon le héros que vous contrôler : force, pouvoir, santé, délais de récupération des sorts… Contrairement à certains jeux concurrents, vous pouvez également faire vos achats lorsque vous êtes proche d’une tourelle alliée. Le retour à votre base sera surtout utile lorsque vos points de vie sont dangereusement bas.

Infinite Crisis

La jungle urbaine qui relie les différentes voies bénéficie par contre de plusieurs bonnes idées. Certains monstres laissent, après avoir été battus, des orbes que vous pouvez placer sur le champ de bataille. Elles donnent aux personnages qui passent dessus des bonus temporaires : soins, vitesse de déplacement… Pour se déplacer dans la jungle urbaine, il faut parfois disposer de pouvoirs assimilés spécifiques pour interagir avec certains éléments du décor.

Une prise en main en douceur

Lorsque vous lancez Infinite Crisis pour la première fois, vous êtes invité à réaliser 6 missions afin de vous familiariser avec les principes du jeu. Ces 6 missions qui servent de tutoriel permettent également d’obtenir ses premiers personnages. Vous commencerez par faire vos armes avec Batman Gaslight et pourrez ensuite le débloquer définitivement. Au fil des épreuves, vous débloquerez aussi Green Lantern, Wonder Woman, Doomsday, Harley Quinn et Batman. A ce panel de 6 héros relativement différents s’ajoute un roulement hebdomadaire de 10 héros pour vous permettre de tester les personnages avant de les acheter. Le mieux étant de les essayer face à l’intelligence artificielle en faisant équipe avec d’autres joueurs.

Une réalisation « bien mais sans plus »

L’arrivée sur la carte de Gotham est assez douloureuse. On nous présente des personnages aux traits grossiers avec une Wonder Woman cubique semblable à une œuvre de Picasso. Heureusement, cet amas de pixels a une explication. Par défaut, les réglages sont paramétrés sur le niveau le plus faible. En améliorant quelque peu la qualité, les résultats sont bien meilleurs. Toutefois, l’ensemble reste tout juste correct. Même si les décors et les animations des personnages sont plutôt agréables visuellement, Infinite Crisis n’arrive pas à nous surprendre.

Infinite Crisis

En revanche, mention spéciale pour les dialogues (en français) et les doublages des personnages sur le champ de bataille (en anglais) qui restent fort plaisants.

Infinite Crisis est-il un jeu gratuit ?

Infinite Crisis est en bêta ouverte depuis le 24 septembre dernier et adopte le modèle du Free To Play. Les achats de personnages se font via la monnaie du jeu mais les skins de chaque héros ne peuvent s’obtenir que contre de l’argent réel. Heureusement, il ne s’agit que de modifications cosmétiques. Turbine a tout de même eu la bonne idée de permettre aux joueurs d’essayer gratuitement les skins avant de les acheter, histoire de savoir si Harley Quinn dans son pyjama rend aussi bien en jeu qu’en image.

Conclusion : est-ce facile de débuter avec Infinite Crisis ?

Si vous voulez découvrir l’univers des MOBA, Infinite Crisis est une excellente entrée en matière. Le didacticiel est bien conçu et permet d’assimiler les principes même du genre. Les amateurs de la franchise DC Comics sont également les cibles de ce jeu puisqu’ils y retrouveront le monde et les héros phares. Avec plus d’une trentaine de héros disponibles, l’ensemble est un peu jeune mais relativement varié, mélant personnages au corps à corps et à distance.

En revanche, si vous connaissez déjà les MOBA, Infinite Crisis vous semblera plutôt fade. Il n’est ni moins bon ni meilleur qu’un autre mais il est simplement sorti trop tard, au moment où le trio League of Legends, DOTA 2 et SMITE est déjà bien installé.

 

Page précédente  
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet