Poképièces gratuites : ne tombez pas dans le panneau

Publié le

Comme tous les hits vidéoludiques, Pokémon Go a lui aussi droit à ses pâles copies vérolées et à ses arnaques en tous genres. Un tel phénomène c’est littéralement du pain béni pour les cyber-escrocs qui rivalisent d’ingéniosité pour piéger les joueurs qui rêvent de progresser rapidement. Les dernières arnaques en date sont celles liées aux ressources les plus rares du  jeu : les Poképièces. Voyons ce qu’elles cachent.

Gagner des Pokécoins rapidement n’est pas si facile

La monnaie virtuelle de Pokémon Go (Pokécoins ou Poképièces ) est l’une des principales ressources du jeu. Elle est utilisée pour acheter des objets qui améliorent votre expérience de jeu (les œufs chances qui multiplient les points d’XP, les modules leurres et l’encens qui attirent les créatures, des Pokéballs ou des incubateurs pour faire éclore plusieurs œufs simultanément).

Le problème, c’est que gagner des Poképièces n’est pas donné à tout le monde, surtout si vous venez de débuter. A ce jour le seul moyen d’obtenir des Poképièces, c’est de mettre littéralement la main à la poche ou de gagner des duels en arènes, et pour cela il faut disposer d’un Pokémon assez puissant.  Pour les dresseurs français qui ont attendu la sortie officielle du jeu dimanche dernier, autant dire que ce n’est pas gagné d’avance, et qu’ils ont du pain sur la planche.

Les cyber-escrocs entendent donc profiter des difficultés d’accessibilité à ces pièces pour se remplir les poches. Comment ? C’est ce que nous allons voir.

La vérité sur les Pokécoins Generators

Cette méthode consiste à vous faire croire que vous obtiendrez des millions de Poképièces grâce à des générateurs. Ces générateurs qui sont TOTALEMENT FAUX bien évidemment, sont légion sur la toile. Il suffit de taper la requête « poképièces gratuites » dans Google pour le constater.

Cliquer sur l’un des liens vous emmènera sur une page généralement bien fournie, vous expliquant comment fonctionne un générateur. Un bla bla souvent écrit à la première personne, pour plus de persuasion, adoubé par de faux commentaires dithyrambiques.

Comment ne pas résister à l’appel du générateur ? Hein ?!! Juste par curiosité, on clique naïvement et on arrive effectivement sur une page affichant une boîte de dialogue plus que convaincante.

Le générateur demande généralement, une adresse mail (ou votre nom d’utilisateur), la plateforme sur laquelle vous jouez (iOS, Android et Windows Phone bien que le jeu ne soit pas encore sorti sur l’OS de Microsoft)  et enfin le nombre de Poképièces que vous souhaitez obtenir.

Certains générateurs proposent même de générer des œufs chance.

 

Lorsque vous lancerez le processus la console s’activera et vous fera croire à une véritable « Génération de ressources » avec de fausses lignes de code. 

Mais … il y a un « mais ». Il restera toujours une dernière étape, un dernier bouton sur lequel il faudra cliquer pour finaliser l’action. En cliquant sur ce bouton, on apprend que pour obtenir ses pièces il faut télécharger un autre jeu (payant) prendre un abonnement, télécharger une sonnerie (vraiment ?) ou répondre à un sondage.

Cette méthode a au moins le mérite de vous laisser choisir la manière de vous faire « arnaquer ». Les cyber-escrocs utilisent des services de micropaiement pour proposer ces jeux et services pour se rémunérer en vous délestant de 5euros /semaines tout de même !! Elles sont chères ces Poképièces gratuites !

 

En recherchant des Poképièces gratuites, vous risquez également de tomber sur des vidéos Youtube dont les descriptions contiennent également des liens vers de faux générateurs de Poképièces.  

Ces liens sont à éviter et sont une perte de temps. Rappelez-vous que pour avoir 14 500 Pokécoins il faut dépenser près de 100 euros et que vous n’êtes pas près d’en obtenir autant en peu de temps et gratuitement, même illégalement. 

D’ailleurs il existe un marché parallèle des comptes Pokémon Go. Des utilisateurs mettent en vente sur Ebay des comptes chargés de pièces, de ressources et de Pokémon rares à des prix exhorbitants. 

Soyez prudent sur les réseaux sociaux

Les Pokécoins Generators s’invitent volontiers sur Twitter et Facebook. Les liens pullulent  à tel point que le hashtag (n’en déplaise à l’Académie Française) #Pokécoins figure à l’heure actuelle parmi les mots-clés les plus utilisés sur les réseaux sociaux.

Certains générateurs réussissent même à tweeter à la place de vos contacts. Une arnaque mise en place à partir de l’application “PokémonApp” qui il y a quelques mois vous demandait l’autorisation pour réaliser un test de personnalité en lien avec les créatures japonaises. 

Il est recommandé de ne pas cliquer sur ces liens suspicieux. Si vous avez été victime de ce “scam”, rendez-vous dans les paramètres de Twitter puis dans applications et révoquez l’accès à toutes les applications suspectes ou inconnues au bataillon.

D’autres petits malins n’hésitent d’ailleurs pas à utiliser le mot-clé pour glisser des liens plus que suspicieux susceptibles de vous envahir de pub ou d’infecter votre machine. Prudence est de mise.

 

Sending
User Review
0 (0 votes)

Comments (2)

  • Eppo Répondre

    La (boutique pokemone go générateur ) c’est une arnaque de te l’écharpe une truc avec abonnement par semaine 4,99€

    28 novembre 2016 à 12 h 57 min
  • Manon Répondre

    c’est comme les faux générateurs PES 2017 qui font soit disant gagner des GP, pièces MyClub, ou pour les applications jeux mobiles qui font soit disant gagner des gemmes…Evidememnt c’est FAUX c’est une arnaque répandue sur internet mais y’a toujours des cupides et des idiots pour tomber dans le panneau. ils pensent qu’en inscrivant leur email, le code reçu par sms, etc et ils vont rien payer mais en réalité ils vont payer très salés ! mdr dire qu’il y a des débiles pour être assez cupides et donc se faire avoir !

    2 juin 2017 à 19 h 08 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet