Pourquoi il n’y a pas d’antivirus sous Windows Phone (Oui, Pourquoi?).

Publié le

Au nombre des OS mobiles les plus sécurisés car fermés, iOs et Windows Phone occupent les premières places, tandis qu’Android essaie de se refaire une virginité malgré les assauts incessants d’applis douteuses et la possibilité d’installer tout et n’importe quoi sans contrainte. Mais sécurisé ne veut pas dire imperméable. Et encore! La seule intégrité du système n’est plus le seul objet d’attention des malwares depuis bien longtemps…

Mais y’a pas de virus sous Windows…

Si un jour on nous avait dit qu’un système Windows était le plus sain du marché…Et c’est pourtant le cas, puisqu’au meme titre qu’iOS, mais sans sa popularité, Windows Phone est un système d’exploitation complétement fermé, qui ne permet pas les installations exotiques ou le jailbreak. Il faut donc passer obligatoirement par le store d’applications pour installer un programme, jeu ou utilitaire, programme qui a été soumis par l’éditeur et qui a été analysé par l’équipe de validation.

Peu de risque d’attraper la vérole à partir de ce moment là, sauf que…

Cela fait bien longtemps que l’on vous rebat les oreilles sur le fait que les virus ne sont plus la seule menace à prendre en compte et que d’ailleurs le virus en tant que malware avait pris sa retraite. Le terme moins populaire de malware reste à employer et dans le cas présent, nous parlerons d’applications intrusives.

Un mot de notre partenaire

Salut, c’est Bono de U2. Pendant un mois, je vous offre notre nouvel album sur iTunes “Songs of Innocence”. Cliquez sur l’image ci-dessous pour le télécharger gratuitement.

 

 

Hop, vous avez vu la publicité intrusive? Et le lien qui sa cache derrière l’album? Et si je vous disais que certaines applications fonctionnent sur le même modèle: Vous pensez récupérer Flappy Bird, mais le jeu dérobe des images de votre téléphone ou vos informations personnelles et les envoie ailleurs. Vous vous étonnez de voir votre facture SMS grimper, jusqu’au jour ooù vous vous rendez-compte qu’une application a accès au serveur de messages et au téléphone et s’en sert pour communiquer vers des serveurs surtaxés…

Ces actions ne sont pas le fait de malwares, mais d’applications qui ont passé le portique imposé par Windows Phone. Seulement, il se peut qu’autoriser des programmes à avoir accès à certaines fonctionnalités du téléphone ne masque une activité frauduleuse…

Prenons l’exemple d’une application tout à fait légitime, baptisée Retouche Photo. A t’elle besoin d’avoir accès à tout ça?

Pas sur qu’elle ait besoin du microphone pour retirer les yeux rouges de Tata Geneviève. Si Google Play est ponctuellement envahie d’applications douteuses, malveillantes et de faux antivirus, elles sont prestement retirées et peu visibles après leur mise en ligne. Le véritable danger vient du fait qu’il est très facile d’installer une apk en dehors du Google Play et ainsi vous refiler n’importe quoi…

Alors, on peut dire légitimement que les Windows Phone n’ont pas besoin d’antivirus. Mais il serait bien que des applications de sécurité et de prévention investissent la plateforme, pour présenter aux utilisateurs les accés des applications, les dangers encourus et les permissions abusives, qui ne sont pas détectées par la review team. Bien sûr, il sera toujours possible d’installer un contrôle parental, un gestionnaire de mot de passe ou un protecteur de données. Mais en attendant l’arrivée d’une application qui fasse réellement un vrai travail préventif et apporte des fonctionnalités supplémentaires (antivol, antiphishing…), il faudra toujours se méfier de ce que l’on trouve sur le Windows Store…du moins un minimum.

Comment (1)

  • Luc Répondre

    Ce n’est pas faux, sauf que le piratage de données sous IOS ainsi que les virus semblent être devenus légion, c’est actuellement la plateforme la plus attaquée au dernières news.

    Pour Android, il n’y as pas que les APK qui soient en cause, c’est le système Android lui-même qui est victime… de sa liaison dangereuse avec le langage JAVA. Eh oui, le java, un langage de programmation à la base de ce système d’exploitation… mais avec plein de faille/trous de sécurité, un peu comme Adobe Flash avant lui (ce qui avait mis un terme a son développement), et malgré les efforts de Sun/oracle pour boucher les trous, le bateau fuit… Au final, et au vu des risques liés, Microsoft et Apple a abandonné l’intégration du java, tout comme celui du Flash avant. On peut toujours l’installer, mais au risque et péril de l’utilisateur et avec un avertissement a chaque exécution de celui-ci.
    Mais pour Android c’est beaucoup plus compliquer de s’en passer… évidement !!

    Pour IOS, le système n’est malheureusement pas si fermé que cela, et lui aussi a des trous de sécurité, qui semble avoir été corrigé… d’après Apple….
    Lui fait les frais de sa trop haute popularité.

    Passons à Windows 10, même si cet OS, dans les versions précédentes, a été une vrai passoire et cible prioritaire pendant longtemps, la quasi totalité des failles a disparu, et les applications quand elles sont développées en UWP sont empaquetées (embelled) ce qui fait qu’elles n’ont accès a rien en dehors de leur package (et des renseignements qu’un utilisateur imprudent pourrait leur fournir) cela limite grandement l’impact que pourrait avoir un logiciel malveillant… Hélas, il existe toujours un “historique”, et donc des logiciels exécutables à l’ancienne mode, et donc potentiellement dangereux.

    En conclusion : malgré les failles et divers trous de sécurité, la plus grande menace pour nos appareils c’est surtout… l’utilisateur lui-même !!! C’est dans la majorité des cas la faille qui permet à un virus de s’installer !!!

    11 avril 2017 à 00:08

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet