Pourquoi la montre connectée va intéresser les éditeurs d’applications de sécurité

Publié le

Les applications spécifiques pour les montres connectées ne sont pas encore légion. On peut même dire qu’elles n’existent pas, si l’on met de côté les quelques premières créations ésotériques ou les futures applis pour sportifs. Cependant, il est aisé de penser que cet objet, pour ne pas l’appeler gadget, va vite justifier son existence autour des poignets des utilisateurs en sécurisant le smartphone.

Comment transformer un gadget en must-have

Vous êtes tranquillement installé en terrasse de café quand soudain un voleur vous dérobe le smartphone posé sur la table et s’enfuit en courant. D’un simple geste, vous bloquez à distance le téléphone, simplement en composant un code de verrouillage. Avec cette application, vous pouvez effacer à distance tous les fichiers du téléphone (définitivement cette fois) ou les crypter pour les rendre illisibles.
Cela vous semble plausible? Eh bien attendez vous à voir débarquer ce type d’applications bientôt. En effet, les spécialistes de la sécurité n’attendent que ces nouveaux joujoux pour envahir les marketplace avec leurs logiciels. Ces fonctions antivol existent déjà, mais demandent un appareil annexe. De plus, le temps de réaction est excessivement long, tandis qu’une simple pression sur la montre ne prend que quelques secondes!

Si l’on creuse ce filon, on peut vite arriver à imaginer à quoi va ressembler le playstore ou l’appstore d’ici quelques mois. Dans le cas du vol, on peut très bien voir débarquer une application sirène qui transforme le smartphone en alarme extrêmement puissante! Ou bien, grâce à la caméra frontale, visualiser le malfrat et prendre des clichés à distance.
La géolocalisation peut également permettre de suivre en temps réel les mouvements du voleur: Imaginez suivre le voleur à la trace sans qu’il se doute de votre présence, ou alerter les autorités en envoyant la position exacte du malfaiteur aux agents les plus proches (cela ne risque pas d’arriver, mais on peut toujours rêver). Bien évidemment, en cas de perte, pouvoir localiser en un coup d’oeil sur sa montre l’endroit exact de son téléphone ou le faire sonner peuvent s’avérer plus qu’utiles: Cela serait tout simplement incontournable.

Mon nom est Bond…

Briquer un téléphone à distance, le signaler, effectuer une sauvegarde d’urgence…Tout cela est bien beau et reste du domaine de l’hypothétique. Mais si l’on va plus loin, on peut penser que le téléphone deviendra une extension de la montre: Bombe de couleur pour occulter l’écran, surcharge de la batterie pour le griller à distance, scan d’empreinte digitale ou espionnage pur et simple, la montre peut vite transformer le smarphone en gadget à la James Bond. Et pas l’inverse, finalement.

Car il faut voir la montre comme une télécommande, un récepteur ou un centre de commande miniature. Laissez traîner votre téléphone dans une pièce pour écouter (ou voir) les conversations depuis votre montre? C’est possible! Et même si cela est déjà faisable à l’aide d’un ordinateur, le gadget ou l’objet connecté (Google Glass?) apportent la discrétion qui manquait alors. Sans aller jusqu’au rayon laser qui fait fondre les menottes, la smartwatch pourrait bien devenir l’accessoire de demain, non parce qu’elle indique mesure la fréquence cardiaque, mais parce qu’elle représente une aubaine pour les spécialistes de la sécurité.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet