Serial: Le podcast phénomène qui va relancer le format

Publié le

Prenons un pari fou mais légérement éclairé: 2015 sera l’année du podcast. Oui je sais, tout le monde est passé aux vidéos, le temps où les stars d’Internet s’écoutaient plutôt que de se donner en spectacle est bien révolu et il est peu concevable que Norman ou Usul enregistrent des émissions radiophoniques ou que le Joueur du Grenier nous présente des vieux jeux pourraves sans les images. Sauf qu’aux Etats-Unis, une radio chicagoane a rencontré le succès avec un reportage sous forme de feuilleton, mêlant investigation journalistique et enquête policière. Son nom: Serial.

Serial, pas comme Killer, mais comme “à suivre”

Serial est à la base un spinoff de “This American Life”, une émission diffusée sur la station WBEZ Chicago. Cette enquête journalistique de Sarah Koenig découpée en 12 épisodes s’intéresse au meurtre d’une étudiante, Hae Min Lee, qui aurait été tuée en 1999 par son ancien petit ami, Adnan Syed, à Baltimore. Ce dernier, toujours incarcéré, n’a cessé de clamer son innocence. L’enquête va se focaliser sur les témoignages recueillis et surtout la journaliste va essayer de reconstituer tous les événements clés, en s’appuyant notamment sur des documents qu’elle a pu récupérer, comme des plans ou des lettres intimes.

Chaque épisode aborde un thème de l’enquete, plus ou moins chronologiquement

Si le podcast est un genre encore prisé mais supplanté par les vidéos-le terme podcast a même englobé les vidéos au début des années 2010-le serial* Serial a redonné une impulsion au format en devenant le premier podcast ( ou baladodiffusion, si vous êtes membre de l’éducation nationale) à atteindre les 5 millions d’écoute dans le monde. Un succès du à l’intrigue haletante et à l’intensité du récit, mais aussi au buzz entourant le message du sponsor Mailchimp, dans lequel une femme prononce mal le nom de l’annonceur. Quoi qu’il en soit, il n’en faut pas plus pour qu’un pays retrouve de l’intérêt au format radiophonique à la demande, ce qui ne manquera pas d’avoir des répercussions dans d’autres parties du monde (la suite de Serial est en cours d’écriture, d’autres projets vont également voir le jour).

En 2015, comment allons nous suivre les podcast?

Plusieurs options s’offrent à nous: En suivant les flux RSS des stations qui diffusent leur contenu, en téléchargeant directement les mp3 ou en passant par des applications de Podcast, sans oublier que les services de musique illimitée s’intéressent également aux flux provenant des radios ou de podcasteurs, Deezer ayant même racheté Stitcher, l’une des applications de podcast la plus utilisée sur Android actuellement. Sous iOS, c’est la controversée application Podcasts qui fait le boulot sur iPhone, bien qu’iTunes serve de passerelle entre les fournisseurs de contenus et les auditeurs.

Notre sélection d’applications de Podcast

Stitcher, mise en avant par le site officiel de Serial, possède une interface attrayante et de nombreuses stations auxquelles s’abonner, si vous êtes anglophone. Sinon, il suffit d’utiliser le service pour s’abonner aux stations francophones, bien que vous aurez à les trouver auparavant.

 

Podcast Addict est sans nul doute l’application le mieux lotie pour vous faire découvrir de nouvelles émissions radiophoniques et vous les faire écouter dans l’intimité de votre demeure ou dans les transports en commun. Largement améliorée, elle vaut maintenant le détour.

Podcast est l’application phare sous iOs mais compte de nombreux détracteurs, surtout à cause des mises à jour qui ont fortement perturbé les utilisateurs ces derniers temps.

 

Et sur Windows Phone vous aurez acès via l’application XBox Music à toute une liste de chaines, en plus des vôtres. Attention, ce service peut demander un abonnement.

Sinon, vous pouvez également utiliser les applications officielles des stations de radio ou utiliser des lecteurs de flux RSS pour vous abonner à tous les contenus qui vous intéressent.

 

*(un serial désignant un feuilleton radiophonique puis cinématographique outre-Atlantique, découpé de telle manière qu’il se termine par un “cliffhanger”, suscitant l’attente du public qui veut savoir comment le héros va parvenir à se sortir d’une situation inextricable)

 

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet