Shadow Ghost: Le PC dématérialisé de nouveau en stock

Publié le

Le boitier d’accès au service Shadow repointe le bout de son nez, un peu en avance pour Halloween, et fait l’objet d’une vente flash de la part de son éditeur. Pour 119.95€, les abonnés pourront profiter du périphérique officiel qui leur permettra de connecter leur équipement et de lancer sur n’importe quel écran HDMI l’application officielle et donc profiter d’une machine puissante et toujours disponible, pour peu que la connexion Internet débite suffisamment de données.

Un petit boitier mais de grandes capacités

Le Shadow Ghost est de nouveau disponible pour une durée limitée sur la boutique officielle. Vendu 119.95 € (frais de livraison offerts) nu, le boitier demande un abonnement actif au service pour fonctionner. Si vous n’êtes pas encore abonné, différentes formules sont proposées en même temps, mais sachez que le premier mois d’essai est gratuit. Il vous faudra créer un compte pour pouvoir commander un Shadow Ghost, l’offre étant réservée aux membres.

 

 

Si vous souhaitez sauter le pas, vous pouvez profiter du code de réduction COL1YVFW qui vous octroie 10 € de réduction sur le premier mois d’abonnement.

 

 

Il y a deux formules d’abonnement:

 

 

 

-Une offre sans engagement à 39.95€ par mois

-Un abonnement d’un an à 29.95 € par mois. 

 

Mais nous vous conseillons de tester le service et surtout de vérifier si votre connexion Internet est suffisante pour en profiter correctement.

TEST DE SHADOW PC: LA MACHINE DANS LES NUAGES

Petit rappel des faits : Shadow est une solution d’accès à un PC distant sous Windows. Blade, la société qui propose ce service, a donné son nom à un boitier qui permet de connecter ses périphériques et d’accéder directement au système. Ce boitier, qui a évolué (La Shadow Box, en attendant le prochain modèle baptisé « Ghost »), est disponible auprès de certains revendeurs et sur le site officiel, mais n’est absolument pas obligatoire si l’on possède déjà au moins un ordinateur (pour le confort, mais nous y reviendrons). Cette petite machine se connecte à n’importe quel écran HDMI (moniteur, Télé…) et permet un affichage Full HD à 144 Hz. C’est un ordinateur en somme, mais réduit à une carcasse, quelques circuits et des ports pour y brancher l’essentiel.

Prérequis essentiel, une bonne connexion Internet. Pour accéder au PC déporté, qui se lance depuis un serveur extérieur, il vous faudra au minimum une connexion ADSL à 15 Mb/s, mais dorénavant la communication fait fi de ces chiffres et préfère parler de « bonnes connexions ». En clair, Shadow se lance dès 5 Mb/s, mais la qualité de l’image et la latence seront dégradées. Sont donc préconisées les habitations et locaux desservis par la fibre, ou à défaut, une bonne 4G.

Enfin, il vous faudra du matériel, celui de notre installation suffit (pour le PC), mais sur mobiles des choix seront à faire. Clavier, souris, périphériques… tout ce qui est reconnu par Windows 10 est reconnu sur Shadow, du moins en théorie. De nombreux matériels ne sont pas « compatibles », mais le seront prochainement. Par exemple, brancher une carte son externe, un disque dur, un casque ou une manette peuvent se terminer en déception. Les équipes de techniciens planchent en permanence sur la question et affirment que ces problèmes seront réglés à l’avenir. Notez que le boitier possède des ports connectiques qui permettent aussi de brancher des périphériques en USB, mais pas encore un second écran, qui n’est pas de toute façon pas encore géré. Mais cela va venir, assure le service communication…(Qui ne vous lâche pas durant les premières semaines, dans le bon sens du terme)…

Lire notre Test Complet de Shadow

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet