Sites de streaming et contenus inappropriés : balancetonsite veut faire le ménage

Publié le

Balancetonsite.com est une nouvelle plateforme créée par l’association Ennocence qui a fait de la protection des enfants sur le web, son cheval de bataille. Proposé depuis le 30 mai, il s’agit d’un service gratuit permettant aux internautes de signaler des contenus malveillants et dangereux pour le jeune public sur des sites non étiquetés comme inappropriés par les moteurs de recherche.

Les moteurs de recherche et les FAI pointés du doigts

Jugés trop passifs par Ennocence, ces acteurs d’internet sont, selon l’association, responsables de la prolifération des sites de streaming et de téléchargement illégaux. Ces sites se financent principalement grâce aux nombreuses publicités qui y sont présentes. Rappelons que derrière ces sites (notamment ceux proposant du streaming illégal sportif) se cachent des opérateurs parfois issus d’organisations criminelles.

Bien souvent, ces publicités affichent du contenu inapproprié représentant un danger pour les enfants. Les régies publicitaires à l’origine de la diffusion de ces contenus sont elles aussi responsables selon l’association.

Une campagne de sensibilisation

Avec balancetonsite.com, Ennocence entreprend une véritable campagne de sensibilisation auprès des parents mais également des autorités. Mais comment fonctionne véritablement sur le service ?

Balancetonsite est une plateforme en ligne depuis laquelle tout un chacun peut signaler à la fois un site et une régie publicitaire. Pour enregistrer ce signalement, il est recommandé de réaliser des captures d’écran. L’utilisateur peut ensuite sélectionner le type de contenu qu’il juge inapproprié. Une fois le formulaire rempli, il faut ensuite fournir obligatoirement une adresse mail pour valider le signalement.

Balance ton site formulaire

Mais que devient ce signalement ? Une fois le signalement reçu par Ennocence, l’association va constituer des dossiers qui serviront à nourrir les actions en justices qu’elle porte.

L’objectif final visé est la mise en place d’une loi permettant de mieux protéger les plus jeunes face aux dangers du web.

Et les parents dans tout ça ?

Ennocence fait très peu allusion à la responsabilité des parents. Selon l’association qui a réalisé une étude en 2017, moins d’un parent sur deux est au courant des activités web de son enfant. Il existe déjà de nombreux outils pour aider les parents à protéger leurs enfants ou à initier le dialogue. Parmi ces derniers, on peut citer les logiciels et applications de contrôle parental. Les bloqueurs de publicités ont également des alternatives, mais la plupart du temps les sites concernés demandent à l’utilisateur de le désactiver. malgré tout, certains parents sont souvent dépassés. Des campagnes de sensibilisation comme celle d’Ennocence sont donc les bienvenues.

Source : Ennocence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet