Snapchat copié par Google ? Découvrez bientôt les AMP Stories, des vidéos courtes pour répondre à votre recherche sur mobile

Publié le

Snapchat Discover copié par Google ? Tandis que les responsables de l’application affichent leur fierté d’avoir peut-être lancé un nouveau marché de l’info, Google recrute de nouveaux éditeurs pour ses propres versions de Discover.

L’arrivée du contenu Discover

Snapchat Discover est une fonctionnalité arrivée sur l’application avec des contenus anglophones dans un premier temps. Puis, fin de l’été 2016, 8 médias tentent “l’expérience Snapchat” : Le Monde, Paris Match, Cosmopolitain, Tastemade, Konbini, L’Equipe, Melty, et Vice. 

En quoi ça consiste ? Snapchat  alimente au quotidien un espace composé des snaps de vos amis, mais aussi de contenus courts, très visuels, sur l’actualité, le tout proposé par des éditeurs. 

Comment ces contenus seront-ils intégrés à Google ?

Pour l’instant, peu de précision à ce sujet. D’après Techcrunch, l’idée est de proposer, en plus des résultats classiques affichés sur votre recherche Google, des AMP Stories, qui pourraient bien remonter progressivement dans les premiers résultats.

Le géant américain a annoncé le lancement de ce format hier, lors d’une conférence à Amsterdam. Pour l’instant, l’expérience utilisateur est restreinte : Google laisse le temps aux développeurs et aux éditeurs de s’adapter à ce nouveau format, avant de nous le proposer.

 

 

 

Comme l’explique cet article du blog Googles Developers, la solution est testée uniquement de l’autre côté de l’Atlantique, par quelques médias américains comme CNN, ou The Washington Post. 

Quel incidence ces nouveaux résultats Google pourraient-ils avoir ? 

De manière pragmatique, Snapchat perdrait l’exclusivité de ce type de contenus, ce qui pourrait nuire à l’application dont les fonctionnalités originales ont déjà inspiré d’autres géants du web mobile par le passé (il y a deux ans, Instagram lançait ses Instagram Stories). 

Côté Google, le géant américain pourrait proposer de plus en plus de contenus visuels pour les internautes naviguant sur mobile. Une minute à perdre au bureau ou dans les transports ? Ces contenus diffusés par AMP se chargent rapidement sur votre smartphone et vous n’avez plus besoin d’un haut niveau de concentration pour consommer de l’actualité. 

 

 

Mais les consommateurs veulent-ils consommer les news de cette manière ? Une pétition est déjà en ligne par les utilisateurs de Snapchat agacés de ne plus retrouver les snaps de leurs proches au milieu des contenus éditoriaux. 

Car, de la même manière que le président de TF1 vendait à ses annonceurs du “temps de cerveau disponible” en 2004, cette nouvelle manière de transmettre la news va avoir une incidence sur la manière de recevoir l’information. Allons-nous vers de l’info prêt-à-consommer ? Est-ce la fin de l’info construite ? La réponse est à venir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le même sujet